COTE For Paris Visitors n°24 oct/nov 2011
COTE For Paris Visitors n°24 oct/nov 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°24 de oct/nov 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 302) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 13,2 Mo

  • Dans ce numéro : alerte rouge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
Odile Decq, un look, un nom, une signature ! ROLAND HALBE GITTY DARUGAR -/ODILE DECQ ARCH REBEL AMONG ARCHITECTS Avec le noir, le rouge est la couleur fétiche de cette architecte pour le moins atypique, à qui l’on doit notamment la conception du récent restaurant de l’Opéra Garnier. Par Rémi Dechambre Comme ses deux couleurs fétiches qui s’opposent et se complètent, on peut dire que chez Odile Decq, se cache, derrière un look peu conventionnel, une architecte tout aussi créative que rigoureuse. Ce sont d’ailleurs ces qualités qui s’expriment dans sa dernière réalisation parisienne, l’Opéra Restaurant, installé dans bâtiment historique de la capitale, et qui n’a pu se faire que dans le respect d’un cahier des charges très strict. « Notre projet a été retenu parce qu’il respectait les exigences des Monuments Historiques. Nous ne pouvions toucher ni aux
murs, ni aux voûtes du bâtiment, et nous devions concevoir, de plus, un aménagement totalement réversible, afin de pouvoir remettre facilement le lieu dans son état d’origine si nécessaire… C’est en voyant la forme de la façade que j’ai eu l’idée de cette mezzanine protéiforme aux courbes douces, qui se glisse à l’intérieur du bâtiment sans le toucher, on dirait presqu’un fantôme… » Le fantôme sera cependant paré de rouge et de noir. « Dans ma vie, les couleurs ont toujours tenu une place très importante. Dès les années 80, mes maquettes de bâtiment étaient déjà polychromes. » Mais le rouge demeure la grande passion d’Odile Decq, au point qu’elle a fait créer spécialement une nuance : « Mon rouge est très particulier, ni rouge sang, ni rouge de Chine, pas non plus orangé ; il est omniprésent dans mes projets, il est ma signature. À l’Opéra, « il » descend les marches du grand escalier de manière théâtrale et se répand sur le sol noir. » MI-PUNK MI-GOTHIQUE… Parce qu’elle a toujours voulu préserver sa totale liberté, à cinquante ans passés, Odile Decq a toujours cherché à « surmonter tous les obstacles ». Comme celui de s’imposer en tant que femme dans un milieu d’hommes tout en gardant une identité mi-punk mi-gothique, par exemple. « Mon aspect me correspond totalement. Ce n’est pas une stratégie de communication, puisque mon look a pu retarder ma carrière à certains moments, mais il est en tout cas le gage de ma liberté dans ce métier. Ceux qui en sont gênés passent donc leur chemin ! » Dans le cabinet ODBC qu’elle a créé, l’équipe fonctionne comme dans un workshop où chacun apporte ses idées. « Mon rôle est de faire la synthèse et de veiller au respect du projet en phase d’exécution. » La méthode fonctionne plutôt bien : l’agence a remporté les projets d’extension du Musée d’Art Contemporain de Rome et du nouveau bâtiment destiné au Fonds Régional d’Art Contemporain de Bretagne. Et Paris ? « Cette ville est certes très belle mais elle est devenue un musée ! Sa population est très conservatrice en terme d’architecture, ce qui rend les élus peu audacieux en matière de construction et donc de projets novateurs… La capitale éprouve des difficultés à se transformer en une métropole contemporaine, et c’est bien dommage… Le fameux « Grand Paris » n’est pas un projet d’urbanisme mais simplement un projet d’infrastructures, où sont oubliés les habitants, le social, la qualité de vie, c’est scandaleux ! » Les clés de sa profession, Odile Decq a décidé de les transmettre aux étudiants de l’Ecole Supérieure d’Architecture qu’elle dirige depuis 2007. « Ma volonté est de porter cette école à un niveau international ; même si elle est déjà reconnue comme l’une des meilleures au monde. La recherche, l’expérimentation mais aussi l’éclectisme sont les maîtres mots de notre enseignement. » Rigueur et liberté, toujours… L’OPÉRA RESTAURANT Place Jacques Rouché, Paris 9 e www.opera-restaurant.fr ECOLE SPÉCIALE D’ARCHITECTURE 254 bd. Raspail, Paris 14 e www.esa-paris.fr ODILE DECQ BENOÎT CORNETTE (ODBC) 11 rue des Arquebusiers, Paris 3 e - www.odbc-paris.com ROLAND HALBE I -/Along with black, red is a cult colour for this uncommon architect who's designed, among other achievements, the recently-opened restaurant at the Opéra Garnier. Just as her two cult colours contrast and complement each other, Odile Decq seems to hide her creative but rigorous architect's persona behind an unconventional exterior. And it is these antinomic qualities that are expressed in her latest Parisian achievement – and a huge challenge – the Opéra Restaurant. "Our project was selected because it complied with all the requirements of the historic monuments authority. For example we weren't to touch the walls or the vaults and we had to design something reversible so that the place could be restored to its original state if need be. It was in looking at the facade that I had the idea of this protean mezzanine all in soft curves, slipped inside the building without touching it, almost phantom-like." But she's clad her phantom of the Opera in red and black. "Colours have always had a very important place in my life. Even back in theeighties my models of buildings were always polychrome." But red remains Odile Decq's great passion. So much so that she's had a shade of red created especially for her. BETWEEN PUNK AND GOTH Because she has always wanted to maintain complete freedom Odile Decq, now fifty-something, has always driven herself to "overcome obstacles". For example, asserting herself in a man's world while keeping to the half punk, half Goth look she first adopted in London in the 1980s. "It's certainly not a communication strategy since it may have held my career back at certain moments, but at any rate it's a proof that I maintain my freedom in this profession. Anyone who's bothered by it can leave me alone." In ODBC, Odile Decq's practice, the team function as if at a workshop, each contributing ideas. It's a method that works well : ODBC has won contracts from the Museum of Contemporary Art in Rome for an extension (opened in 2010) and from the Fonds Régional d’Art Contemporain in Brittany for its new building, due for delivery in early 2012. And Paris ? "It's a beautiful town for sure, but it's become a museum ! The population is very conservative architecturally, so the city council are not very daring in what they build. Paris is finding it difficult to become a contemporary metropolis and that's a pity." Odile Decq has decided to transmit the keys to her profession, and its tough reality, to students at the Ecole Supérieure d’Architecture where she's been director since 2007. "What I want is to take the school to the international level, although it's already known as one of the best in the world. Lessons are given in French or English indifferently, to students from all over. Research, experiment and eclecticism are the keywords in our teaching." Here too, then, rigour and freedom. L’Opéra Restaurant, un décor à forte personnalité. 100 POUR SANG COLOUR ME RED 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 24 oct/nov 2011 Page 116