COTE For Paris Visitors n°23 septembre 2011
COTE For Paris Visitors n°23 septembre 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°23 de septembre 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (238 x 298) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : Only Watch, la vente aux enchères caritative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
FRENCH TOUCH ART 66 En 2009, la tapisserie d’Aubusson était reconnue Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Vieille de cinq siècles, la discipline était-elle en danger ? Assurément. Dans le Limousin, les ateliers en activité se comptaient sur les doigts de la main : seules 3 manufactures rassemblaient une centaine d’employés, contre 2000 autour des années 1900… Quant à l’apprentissage, il se pratiquait encore il y a peu de temps par tradition orale, de maître à élève, sans manuel ni suivi sérieux. L’an passé, fort de ce label prestigieux, le syndicat mixte pour le développement culturel et économique de la tapisserie d’Aubusson, constitué du conseil régional du Limousin, du conseil général de la Creuse et de la communauté de communes d’Aubusson-Felletin, créait la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé (1), autour d’un projet à la fois économique, patrimonial et créatif. TISSER DES LIENS Outre la formation de lissiers, revenue sur le métier après vingtans d’absence, l’ouverture d’un musée dédié, prévue en 2014, la création d’un centre de ressources ainsi que l’élargissement vers l’Europe et divers réseaux, la structure se donne pour ambition de repositionner la tapisserie d’Aubusson dans le champ de l’art contemporain, afin de tisser des liens avec d’autres publics, comme les artistes, les galeries et les collectionneurs. L’année dernière, le premier appel à projets, lancé dans le cadre du Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, a connu un écho retentissant près de 10000 visites issues de 86 pays ont été comptabilisées sur le site maison et plus de 300 dossiers ont été envoyés par des artistes français et étrangers. Tandis que les lauréats, Nicolas Buffe (1 er prix), Benjamin Hochart et Olivier Nottellet, verront leurs œuvres exposées au musée de la Tapisserie cet automne (2), chacune de leur « intention artistique » a fait l’objet de 15maquettes, dont 3, financées et réalisées, ont été acquises par la Cité de la tapisserie. « Par conséquent, 12maquettes « format principal » (pour une tapisserie de 6 à 15m 2) ou « format réduit » (pour une tapisserie de 0,2 à 0,5m 2) restent à la disposition gracieuse de galeries ou de collectionneurs privés (3) » explique Emmanuel Gérard, directeur du syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé, à qui nous avons posé quelques questions. » septembre 2011 www.cotemagazine.com Aubusson LE MYTHE BIEN VIVANT -/AUBUSSON MYTHIC BUT VERY MUCH ALIVE La « Peau de Licorne » de Nicolas Buffe, Grand Prix du premier appel à projet international de création de tapisserie d’Aubusson. CINQ SIÈCLES APRÈS SON IMPLANTA- TION DANS LA RÉGION LIMOUSIN, LA CÉLÈBRE TAPISSERIE D’AUBUSSON S’OUVRE À L’ART CONTEMPORAIN. Par Mireille Sartore -/FIVE CENTURIES AFTER BECOMING ESTABLISHED, AUBUSSON'S FAMED TAPESTRY WEAVING IS EMBRACING CONTEMPORARY ART. -/In 2009, Aubusson tapestry weaving was designated an Intangible. So was Aubusson's 500-year-old tapestry weaving endangered ? Yes. Only three small businesses employing 100-odd people, compared with 2000 around 1900, and the craft passed on orally from master to apprentice. Following the UNESCO listing, the local/regional government venture for the cultural and financial development of Aubusson tapestry weaving setup the Cité Internationale de la Tapisserie et de l’Art Tissé (1), giving it an economic, creative and heritage remit. WEAVING LINKS In addition to training and retraining weavers, opening a museum (in 2014), the Cité aims to reposition Aubusson tapestry within contemporary art. Last year, its first competition for tapestry » Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé.
 » COTE : En quoi Aubusson était-il plus propice qu’un autre à faire de la tapisserie ? Emmanuel Gérard : Il y a 500 ans, ce territoire disposait déjà d’eau pure, de moutons et donc de laine, de plantes tinctoriales et de paysages dessinés, qui ont inspiré les célèbres « verdures » (tapisseries où les feuillages tiennent la plus grande place, NDLR). De plus, Aubusson possédait et détient toujours une population rurale témoignant d’une très forte aspiration culturelle et artistique. Quelles sont les caractéristiques de ces tapisseries ? En quoi sont-elles uniques au monde ? La tapisserie d’Aubusson est une tapisserie de basse lisse, c’est-à-dire réalisée avec un métier à tisser horizontal. Ce terme recouvre aussi le tapis ras, qui est l’autre grande production traditionnelle d’Aubusson et de Felletin. Le savoir-faire d’Aubusson s’est constitué au travers d’un échange permanent entre lissiers, filateurs et teinturiers. Cette communauté professionnelle tout à fait unique, a recherché, expérimenté et innové, afin d’être la plus efficace dans son tissage, tout en restant économe de ses moyens. En Creuse, un terroir aux moyens modestes, on a toujours eu le sens de la valeur des choses. C’est pour toutes ces raisons que l’Unesco a inscrit la tapisserie d’Aubusson au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, fin 2009. Quels sont les très grands artistes qui ont travaillé ou inspiré Aubusson ? Dès le XVII e siècle, Aubusson mettait un point d’honneur à solliciter les meilleurs artistes de Paris. Imaginez qu’à la fin du XIX e siècle, nous étions parvenus à ce qu’Aubusson possède, en France, l’une des trois Écoles des arts décoratifs. Au XX e siècle, de Picasso à Braque, Calder, Chirico, Dufy, Fernand Léger, Max Ernst, Sonia Delaunay, en passant par Le Corbusier, de très grands noms de l’art ont voulu faire l’expérience de la tapisserie d’Aubusson et y ont produit des œuvres magnifiques. Aujourd’hui, le processus de fabrication reste-t-il fidèle aux exigences et critères d’autrefois ? Oui, absolument. L’apprentissage que nous avons relancé conserve un très haut niveau d’exigence dans le tissage et nous disposons de cette communauté professionnelle dont les savoirfaire sont assez exceptionnels, comme par exemple dans le domaine de la couleur et de la teinture, où d’autres expressions en arts textiles/arts tissés font appel aux ressources de notre territoire. Le premier appel à la création lancé l’année dernière a connu un véritable engouement. Comment l’expliquez-vous ? À la fois parce que beaucoup d’artistes se sont dit que la tapisserie était un support qui pouvait être revisité, bousculé et réinventé, mais aussi parce que réaliser une tapisserie d’Aubusson, c’est également inscrire son œuvre, sa création, dans un autre rapport au temps, dans une histoire aux racines profondes, dans le grand patrimoine de la France, à la notoriété internationale. Pour les lauréats, et en particulier les jeunes créateurs, c’est également l’opportunité d’intégrer la très belle collection du musée de la Tapisserie. Par ailleurs, grâce au conseil régional du Limousin, au conseil général de la Creuse et à la communauté de communes d’Aubusson-Felletin, ce concours international était très bien doté (45 000euros pour le 1 er prix, 20 000 et 10 000euros pour les deux suivants, NDLR). (1) Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé : rue William-Dumazet, 23200 Aubusson. Tél. : 05 55 69 27 27 et www.cite-tapisserie.fr (2) Musée de la Tapisserie : avenue des Lissiers, 23200 Aubusson. Tél. : 05 55 83 08 30 (3) Le coût du tissage d’une tapisserie varie de 4 000 à 6 000 euros le mètre carré selon sa complexité, auquel s’ajoute une marge commerciale, qui peut représenter 50 à 100% du prix du tissage (NDLR). Emmanuel Gérard, directeur de la Cité internationale de la tapisserie et de l’art tissé. D.R. La maquette de Benjamin Hochart, 3 e prix. » designs was a huge success. The winners, Nicolas Buffe, Benjamin Hochart and Olivier Nottellet, will have their tapestries exhibited in the Musée de la Tapisserie this autumn (2) ; in addition, of the 15 "artistic intentions" selected, three have been purchased by the Cité de la Tapisserie. "Consequently, there are 12 stillavailable to galleries or private collectors (3), " explains Emmanuel Gérard, the Cité's director. We put some questions to him. COTE : Why was the Aubusson region in particular suitable for tapestry weaving ? Emmanuel Gérard : Five hundred years ago it had pure water, sheep and therefore wool, dye plants and landscapes that inspir-ed the famous verdures tapestries. Aubusson also had, and still has, a rural population with considerable cultural and artistic aspirations. What are the features of Aubusson tapestry ? Aubusson tapestries are woven on horizontal looms, which is very time consuming. Aubusson knowhow was builtup through constant interaction between weavers, spinners and dyers ; this unique artisan community researched, experimented and innovated. But with economy of means since this is a poor part of France that has always understood the value of things. All that is why UNESCO listed Aubusson tapestry as an Intangible Cultural Heritage of Humanity. Does the modern weaving technique still respect the traditional demands and criteria ? Absolutely. The apprenticeship we've reintroduced demands a very high quality of weaving and the weaving community's knowhow is truly exceptional, for example in colours and dyeing ; other textile and weaving arts come tous for their resources. The first competition for tapestry designs, last year, attracted a huge response. Why do you think that was ? Because many artists felt tapestry was a medium that could be revisited, shakenup and reinvented, but also because weaving an Aubusson tapestry means placing your creative work in a different relationship with time, in a deeply rooted history and in France's great, internationally renowned heritage ; plus for the winners, the chance to be part of our tapestry museum's collection. septembre 2011 www.cotemagazine.com FRENCH TOUCH ART 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 116