COTE For Paris Visitors n°23 septembre 2011
COTE For Paris Visitors n°23 septembre 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°23 de septembre 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (238 x 298) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 8,7 Mo

  • Dans ce numéro : Only Watch, la vente aux enchères caritative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
FRENCH TOUCH SAGA 40 septembre 2011 www.cotemagazine.com Longchamp UNE SUCCESS STORY À LA FRANÇAISE LONGCHAMP : A FRENCH SUCCESS STORY La famille Cassegrain, la deuxième et troisième génération du fondateur, Jean Cassegrain. LONGCHAMP
UNE MAISON FAMILIALE, UN CHIFFRE D’AFFAIRES INSOLENT, UNE VISIBILITÉ INTER- NATIONALE ET DES IT-BAGS À FOISON… RETOUR SUR LA SAGA LONGCHAMP. Par Julie de los Rios. -/A FAMILY FIRM, A POSITIVELY INSOLENT TURNOVER, GLOBAL VISIBILITY AND A LEGION OF IT BAGS… A LOOK AT THE LONGCHAMP SAGA.’est un parcours sans faute pour l’entreprise familiale de maroquinerie française. Les présentations sont faites par le directeur général, Jean Cassegrain : « Mon grand-père C a fondé la maison. Aujourd’hui, mon père, Philippe, préside à sa destinée. Ma mère est directrice de nos boutiques, ma sœur, Sophie Delafontaine, gère la direction artistique et mon frère, Olivier, établi à New York, s’occupe du réseau américain. » En retraçant l’histoire de la marque, on ne peut que rester admiratif. Tout commence en 1948, quand Jean Cassegrain se lance dans la confection des premières pipes gainées, mystérieusement estampillées « Longchamp », qu’il diffuse dans une civette, Au Sultan. Pourquoi « Longchamp » ? Essentiellement en référence à deux univers : meunier, d’une part, d’où découle le nom « casse-grain », et équestre, d’autre part, pour le savoir-faire sellier dont bénéficiaient les pipes d’alors. Il faut savoir qu’à cette époque se trouve, sur l’hippodrome de Longchamp, le dernier moulin de Paris. De cette réflexion naîtra le logo de la maison : un cheval de course, commandé au dessinateur Turenne Chevallereau. Mais comment passe-t-on de fabricant d’articles pour fumeurs à maroquinier emblématique de la French touch ? En saisissant les opportunités et en humant l’air du temps… « Le cuir reste notre fil rouge, mais son utilisation a beaucoup évolué », nous explique Jean Cassegrain. La maison familiale commence par se lancer dans la bagagerie, puis dans la maroquinerie, pour enfin s’aventurer dans le prêt-àporter et les accessoires. Il faut dire que l’une des clés du succès de Longchamp est bien cette capacité à se réinventer. « Chaque saison, nous sortons de nouveaux modèles et avons développé des innovations marquantes tout au long de notre histoire, poursuit le petit-fils du fondateur. Dès les années70, nous avons été les premiers à utiliser du nylon pour concevoir des bagages, à une époque où ces derniers étaient bien trop lourds et s’avéraient inadaptés pour les voyages en avion ! Nous avons également pris un autre virage, dans les années80, quand le sac à main est passé du statut d’objet utilitaire à celui de véritable accessoire de mode. Désormais, porter le bon sac fait toute la différence. » KATE MOSS, LE VISAGE DE LA MARQUE Le maroquinier a également été, dès 2003, l’une des premières maisons de luxe à commercialiser ses produits sur Internet. Être une marque internationale est inscrit dans les gènes de la maison. Longchamp a d’ailleurs reçu son label Entreprise du patrimoine vivant, très tôt, en 2007, en tant que « référence mondiale » de la maroquinerie haut de gamme. Dès 1950, Jean Cassegrain prévoyait déjà un service destiné à l’export. Aujourd’hui, 60% des ventes se font à l’étranger. Pour cela, la famille soigne son réseau de distribution. Présente dans 101 pays, la maison ouvre encore en 2011 des boutiques à Hong Kong, Bangkok, Hanoï, Los Angeles, Milan, Lausanne, Nantes… La griffe a également su s’imposer sur le devant de la scène, dans l’univers de la mode. Tout a commencé en 1993, avec la création du Pliage, un sac en nylon dont le succès n’a jamais été démenti. Véritable best-seller, il s’en vend chaque année quelque 2,5millions. Son design simple et universel séduit autant les collégiennes de France ou du Japon que leurs mamans. Fabricant de it-bags, donc, chaque saison entraîne avec elle le modèle phare que toutes les fashionistas s’arracheront. À la rentrée, après le Gatsby ou le Légende, le Balzane viendra compléter la collection des incontournables, où figurent déjà les sacs imaginés par Kate Moss, fidèle collaboratrice de la marque. Développer le prêt-à-porter était une première immersion dans le milieu, alors sceller » LONGCHAMP Le Balzane, it-bag de saison. -/A faultless career for the French family firmthat makes leather goods. Introduction by managing director Jean Cassegrain : "My grandfather started the business. Today my father, Philippe, heads it, my mother runs the shops, my sister, Sophie Delafontaine, is artistic director, and my brother, Olivier, lives in New York and looks after the American network." The brand's history is cause for admiration. It all began in 1948 when Jean Cassegrain started covering pipes in leather and selling them at a tobacconist. Mysteriously, they bore the name Longchamp. Why ? A dual reference : to milling, from which comes casse-grain (grain crusher), and to horses, for the leather expertise derived from saddlery. At that time one of the last flour mills in Paris stood near the Longchamp racecourse, hence the name and the racing-horse logo designed by Turenne Chevallereau. So how did a smoking accessories vendor become a leather goods firmemblematic of the French Touch ? By seizing opportunities and sensing the way the wind blew. "Leather is still our raison d'être but the way we use it has changed a lot," explains Jean Cassegrain. First the firmproduced luggage, then small leather goods and finally it ventured into clothing and fashion accessories. One of the keys to Longchamp's successis its ability to reinvent itself. "Every season we bring out new models and » septembre 2011 www.cotemagazine.com FRENCH TOUCH SAGA 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 23 septembre 2011 Page 116