COTE For Paris Visitors n°22 jun/jui/aoû 2011
COTE For Paris Visitors n°22 jun/jui/aoû 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°22 de jun/jui/aoû 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : Gael Garcia Bernal, l'image du Mexique moderne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
RENCONTRE 4 Consécration royale pour l’artiste français ! Près de quatre millions de visiteurs sont attendus à l’exposition Bernar Venet Versailles, qui se tient jusqu’au 1 er novembre. Entretien. -/Right royal recognition for the French artist ! Some four million visitors are expected to see the Bernar Venet à Versailles exhibition. COTE talked to him. « En 1961, lors de son service militaire à Tarascon, rappelle Bernard Marcadé, commissaire de l’exposition versaillaise, Bernar Venet réalise une performance où on le voit couché au milieu de détritus. C’est sa première œuvre revendiquée. Plus de cinquante ans après cette action, l’artiste occupe la cour d’honneur et les jardins du château de Versailles. » Sept sculptures monumentales trônent depuis le 25 mai sur le site touristique le plus visité au monde. Jean- Jacques Aillagon, président de l’Établissement public du musée et du Domaine national de Versailles se réjouit d’accueillir « un vieil ami de plus de trente ans » et « un artiste français dont le travail, intense et rigoureux, ne cesse de poser la question de la relation de l’art avec le paysage et l’architecture. » En 2008, l’ancien ministre créait en effet le choc des cultures – et le buzz – au château en y exposant quinze sculptures kitsch à souhait de l’artiste américain Jeff Koons. L’introduction de l’art contemporain dans ce lieu historique s’est poursuivi en septembre 2009 avec le Français Xavier Veilhan et l’année dernière, avec le Japonais Takashi Murakami. La consécration est à la (dé)mesure de l’œuvre de cet artiste né en 1941 dans les Alpes de Haute Provence, qui partage sa vie entre les Etats-Unis, où il est installé depuis 1966, et sa résidence du Muy, dans le Var, qui abrite sa Fondation privée. COTE : Bernar Venet, quelle a été votre réaction lorsqu’on vous a proposé d’exposer à Versailles ? Bernar Venet : J’étais très fier, tous les artistes rêvent d’être invités à Versailles. Pour moi, c’était un véritable challenge de devoir mener à bien un projet qui soit véritablement à la hauteur – au propre et au figuré – de ce lieu prestigieux. Je voyais dans Versailles des espaces ouverts et juin-juillet 2011 www.cotemagazine.com Sacré Venet -/Regal Venet "In 1961, when he was doing his military service in Tarascon, Bernar Venet put on a performance in which he lay down among rubbish," remembers Bernard Marcadé, curator of the Versailles exhibition. "That was his first recognised artwork. More than 50 years later he's occupying the main courtyard and gardens of the Palace of Versailles." The artist mainly known to the general public for his immense sculptures is lauded worldwide. Jean-Jacques Aillagon, president of the Etablissement Public du Musée et du Domaine National de Versailles, is delighted to play host to "an old friend for more than 30 years" and "a French artist whose intense, rigorous work never ceases posing the question of art's relationship with landscape and architecture." In 2008 this former government minister caused a culture shock – and a buzz – at the Palace by exhibiting 15 sculptures by American artist Jeff Koons. COTE : What was your reaction when you were invited to exhibit at Versailles ? Bernar Venet : I was proud and touched ; every artist dreams of being invited there. For me it was a real challenge to tackle a project that had to measureup, both literally and figuratively, to this prestigious place. In Versailles I saw immense open spaces and endless perspectives. For the first time the entire exhibition is outdoors ; I really couldn't see myself installing a few pieces inside the Palace, like tasters [laughs], whereas my Arcs really come into their own in Le Nôtre's alleyways. This isn't just another exhibition, is it ? That's exactly what Jean-Jacques Aillagon said tome when we first discussed it,
immenses, des perspectives à perte de vue. Pour la première fois, toute l’exposition se fait en extérieur, je me voyais mal en effet installer quelques pièces dans le château, tels des amuse-bouches (rires), alors que mes Arcs trouvent toute leur plénitude dans les allées de Le Nôtre. J’étais d’autant plus heureux, je peux vous l’avouer, que j’en avais déjà rêvé avant qu’un programme d’expositions d’art contemporain n’existe à Versailles ! J’avais même conçu des photomontages de mes œuvres sur le site que je n’ai jamais osé montrer à Jean-Jacques Aillagon par la suite... Ce n’est pas juste une exposition de plus, n’est-ce pas ? C’est justement ce que m’a dit Jean-Jacques Aillagon lors de notre première discussion, que je devais « faire un grand geste » et marquer les esprits. Après avoir bu un Coca-Cola (rires), mon cerveau s’est mis à bouillonner et j’ai imaginé deux arcs immenses entourant les perspectives du château. Des problèmes de logistique se sont alors posés, les arcs étaient trop lourds et les arbres de 35 mètres risquaient de faire de l’ombre aux œuvres… L’idée est venue de l’équipe du château de les installer directement sur la Place d’Armes, de se rapprocher du Roi en quelque sorte ! C’est l’œuvre-phare de cette exposition ? C’est la pièce essentielle, bien sûr, qu’on peut même apercevoir de l’avenue de Paris, en entrant dans la ville ! C’est aussi l’œuvre qui a nécessité le plus d’attention : les deux arcs de 60 tonnes chacun et 22 mètres de haut sont installés sur une fondation renforcée de pieux en acier qui descendent à 8 mètres de profondeur afin de consolider son assise. « 85,8° Arc x 16 » – c’est son petit nom – a été créée spécialement pour le lieu. Elle se situe exactement à 35 mètres derrière la statue équestre de Louis XIV flambant neuve, et offre une double vision spectaculaire. Je vous en laisse la surprise. Comment avez-vous choisi le placement des autres pièces ? L’installation des six autres sculptures ne fut pas chose aisée. Outre les considérations techniques de base comme la résistance du sol, les œuvres devaient pouvoir résister à l’incroyable disproportion du site mais aussi composer avec les nombreuses activités du Domaine qui courent tout l’été – les grandes Eaux, les Fêtes de Nuit, les Jardins Musicaux et deux tournages de films prévus cet été, NDLR. Cinq groupes d’Arcs sont ainsi disposés sur le Parterre du midi avec trois Lignes indéterminées qui pointent vers le Château en soulignant l’axe nord-sud… Un Effondrement très récent trône entre le Bassin du Char d’Appolon et le Grand Canal tandis que des Lignes Verticales prennent place dans les jardins de Marly, qui autrefois abritaient le château construit par Mansart pour les instants de loisir de Louis XIV… Sont-elles toutes des pièces originales ? En quoi sont-elles faites ? Oui, bien sûr, ce sont toutes des œuvres originales en acier corten, un acier qui ressemble de très près aux autres, sauf qu’il contient du cuivre et du chrome dans sa composition, lui permettant une meilleure conservation. Indispensable pour un artiste qui compte sur la pérennité de ses œuvres ! De plus, la rouille qui se forme sur la surface revêt de magnifiques tonalités de rouge lorsque les rayons du soleil l’atteignent. Versailles, c’est une sorte de consécration française ? Je suis heureux que cette exposition se fasse au château de Versailles, un des sites culturels les plus célèbres au monde qui sera fréquenté par près de quatre millions de visiteurs le temps de l’exposition ! Très content aussi de concrétiser ce projet avec Jean-Jacques Aillagon qui m’a toujours soutenu. Et Versailles, c’est un peu le summum en France, n’est-ce pas ? Pourtant, cet été, vous avez d’autres expositions importantes ? Oui, en effet, et je n’en négligerais aucune. A l’Hôtel des Arts de Toulon (1), je présente des peintures conceptuelles réalisées entre 2001 et 2011, présentant des diagrammes mathématiques. A la Poppy and Pierre Salinger Foundation (2), en Provence, j’exposerai à partir du 20 juin six sculptures monumentales dans le parc environnant. (1) du 11 juin au 18 septembre 2011 – www.hdatoulon.fr (2) La Bastide Rose, Le Thor, jusqu’au 30 octobre 2011 – www.pierresalinger.org Propos recueillis par Mireille Sartore - photographies Faustine Cornette de Saint-Cyr [RENCONTRE] that I had to "make a big gesture" and impact on people. After drinking a Coca-Cola [laughs], my brain began to bubble and I imagined two immense arcs framing the Palace's perspectives. But there were logistics problems because the arcs were too heavy and the 35m trees risked overshadowing the artworks. It was the Palace team's idea to erect them on Place d’Armes, creating a sort of direct link with the king. This is the core piece in the exhibition ? It's the vital one, of course, that you can even see from Avenue de Paris as you enter the town ! It's also the work that required the most preparation : the two arcs, each weighing 60 tonnes and 22m high, are installed on a foundation reinforced with steel stakes set 8m deep to consolidate it. 85,8° Arc x 16, as l've called it, was created specifically for the site. It stands exactly 35m behind the brand new statue of Louis XIV on horseback, creating a spectacular dual vision. The result is astounding, as you'll see. How did you choose the locations for the other pieces ? Installing the six other sculptures wasn't an easy job. In addition to the basic technical considerations such as ground solidity, the works had to cope with the site's incredibly disproportionate nature but also blend in with the many events held throughout the summer : Grandes Eaux, Fêtes de Nuit, Jardins Musicaux. Are they all original pieces ? What are they made of ? Yes of course they're all original, in corten steel, which looks very much like other types but contains copper and chrome for better conservation. Indispensable for an artist counting on his works enduring ! What's more, the rust that forms on the surface takes on wonderful reddish hues when the sun's rays are on it. Is Versailles a sort of ultimate French recognition ? l'm happy to have this exhibition in one of the world's most famous cultural sites that will be visited by some four million people while it's on ! Very happy too to have brought this project to fruition with Jean-Jacques Aillagon, who has always supported me. Versailles is rather the tops in France, isn't it ? Yet this summer you have other important exhibitions too. Yes indeed, and I won't be neglecting any of them. At Toulon's Hôtel des Arts (1) l'm showing conceptual paintings depicting mathematical diagrams, made between 2001 and 2011. At the Poppy and Pierre Salinger Foundation (2) in Provence l'm exhibiting six monumental sculptures in the park from 20 June. juin-juillet 2011 www.cotemagazine.com MEET 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 22 jun/jui/aoû 2011 Page 116