COTE For Paris Visitors n°21 avr/mai 2011
COTE For Paris Visitors n°21 avr/mai 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°21 de avr/mai 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 302) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Arielle Dombasle, l'inclassable.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
CREATIVITY CREATIONS 38 Pour peu que l’on se pose la question de savoir quels sont les pays les plus créatifs de notre continent, on constate que les réponses varient selon la culture et la sensibilité de chacun. Pourtant, de grandes lignes se dessinent et créent le consensus. -/You only need to pose the question of which countries are our continent's most creative to realise the answers vary according to culture and sensibilities. But some broad, universally accepted, lines are distinguishable. Le concept de créativité a bien changé. Il y a quelques années encore, il était la chasse gardée des artistes. Aujourd’hui, ce terme est relié à un large éventail de professions et d’activités, des plus industrialisées (publicité, film, Internet, musique, édition, jeux vidéo) à celles qui le sont moins : peinture, sculpture, théâtre, opéra, musique, danse, musées, bibliothèques, en passant par le design, l’architecture, la mode… Une multitude regroupée sous une seule appellation, ICC, industries culturelles et créatives. Certes le terme est peu glamour et ne fait pas rêver mais il a l’avantage de définir l’un des secteurs les plus dynamiques d’Europe. Composées d’entreprises hautement innovantes, les ICC sont les plus prometteuses en termes de croissance et de création d’emplois. Elles représentent en 2006, 2,6% du PIB de l’Union européenne et emploient 6,5 millions de personnes. Mais au-delà de la froideur des lignes comptables, ce dynamisme prouve combien l’Europe tient, face à la concurrence mondiale, une place prépondérante en la matière. Mais peut-on encore parler, aujourd’hui, de spécificité culturelle propre à chaque pays ? Mondialisation et développement de TIC (technologie de l’information) ont ouvert la voie à une fertilisation croisée, source de découverte et d’enrichissement créatif gommant peu à peu spécificité et identité culturelle. Est-ce un bien ? Est-ce un mal ? Là n’est pas la question. Quel pays est le plus créatif en Europe ? Là encore, si la question mérite d’être posée, la réponse est, elle, impossible à donner. Ils le sont tous et c’est cela qui fait la richesse du « vieux continent ». ROYAUME-UNI -/EUROPE'S CREATIVITY DES CRÉATIONS -/What we understand by creativity has changed a lot. Only a few years ago it was the preserve of artists ; today the word is linked with a wide range of professions and trades, from highly industrialised to very much less so. Collectively we call them the cultural and creative industries, a not particularly glamorous or inspiring title but it defines one of Europe's most dynamic sectors. Comprising highly innovative companies, these cultural and creative industries are the most promising for growth and job creation ; such dynamism proves just how well Europe measuresup to international competition in the field. But can we still, today, talk of cultural features specific to each country ? Globalisation and IT progress have opened the way to cross-fertilisation, a source of discovery and creative enrichment that's gradually blurring cultural specifics and identity. Is this a good thing ? Or a bad one ? That's not the question. Which is the most creative country in Europe ? There again, although an interesting question to pose, it's impossible to answer. They allare, and that's what makes our old continent so very rich. Anna Calvi/pg. 42
GBR Notes actuelles -/Sounds of today En matière de musique, nous aurions pu parler des jeunes prodiges bien de chez nous. Du rock alternatif des Versaillais Phoenix, devenus en quelques années les petits fiancés de l’Amérique. De Cocoon, le duo originaire de Clermont-Ferrand et de leur pop folk aérienne. Ou encore des Nantais de Pony Pony Run Run et de leur électro rock « tubesque » … Mais, tiens donc… Ils chantent tous en anglais ! Rien d’extraordinaire finalement, si l’on considère que le berceau européen du folk, de la pop, du rock et même du punk, se situe à Liverpool (les Beatles), à Londres (les Sex Pistols), à Cambridge (Nick Drake) à Manchester (Les Smiths) et, plus récemment, à Sheffield (Pulp), à Colchester (Blur), à Oxford (Tke Kooks), etc. Historique donc, la création musicale anglaise, mais aussi avant-gardiste, grâce une scène en constante ébullition… -/In music, we might have talked of France's own young prodigies. Of Versailles band Phoenix's alternative rock that in a few years has won American hearts ; of Cocoon, the duo from Clermont-Ferrand, with their light folk pop ; of Nantes's Pony Pony Run Run and their hit electro-rock. But hey… they all sing in English ! Not really so strange when you consider that the birthplaces of European folk, pop, rock and punk were Liverpool (Beatles), London (Sex Pistols), Cambridge (Nick Drake), Manchester (Smiths) and more recently Sheffield (Pulp), Colchester (Blur), Oxford (Kooks) etc. The UK's musical creativity is historic but equally avant-garde thanks to a consistently dynamic scene. FRA MUSIQUE ANIMATION FRANCE La France bulle… -/Animated France L’animation française a été mise à l’honneur lors de la dernière cérémonie des Césars grâce à L’illusionniste de Sylvain Chomet. L’occasion de revenir sur la créativité des frenchies dans ce domaine, qui est à rapprocher de l’incroyable production française en termes de BD. Car en y réfléchissant, de la BD à l’animation traditionnelle, il n’y a finalement que quelques coups de crayon ! Un coup de crayon qui se vend très bien dans l’hexagone, puisque ce sont près de 40 millions d’albums qui ont été écoulés l’an Le magasin des suicides/pg. 48 dernier sur le territoire. Il faut dire qu’avec 200 éditeurs ayant sorti 3500 nouveautés en 2009, les bédéphiles n’ont eu que l’embarras du choix ! Bien sûr, les grands classiques contribuent au succès du neuvième art et les dernières aventures d’Astérix et Obélix ont boosté les ventes. Mais la France est aussi le territoire des talents émergents. Des albums de style très différents, un propos renouvelé, font de la bande dessinée un des secteurs de l’édition les plus dynamiques. Certains succès inattendus ont renforcé les liens avec le cinéma et donné lieu à des petits bijoux comme Persepolis de Marjane Satrapi ou Le Chat du Rabbin de JoannSfar. On ne compte plus les dessinateurs devenus réalisateurs… avec toujours le même plaisir, celui qui consiste à nous raconter des histoires… -/French animation stole the show at the last César awards thanks to Sylvain Chomet's The Illusionist. A good reason for taking a look at French creativity in a field closely linked to France's incredible comic-book production. After all, from comic books to traditional animation takes only a few pencil strokes ! Which sell very nicely thank you in our country. Of course, the great classics play a part in this success and the latest adventures of Asterix and Obelix have boosted sales. But France is also a land of emerging talents. Thanks to vastly differing styles and new ideas, comic books are one of publishing's most dynamic sectors. Some unanticipated successes have strengthened the links with cinema and brought us little gems such as Marjane Satrapi's Persepolis and JoannSfar's The Rabbi's Cat. Countless cartoon artists have turned filmmakers, always with the same pleasure in telling stories for us. ITA MODE Couture, fashion, movida À l’heure où la mode est planétaire et la tendance globale, l’Europe imprime son style et griffe la création comme une référence du bon goût, à tort ou à raison. (Les stylistes n’ont d’ailleurs plus vraiment de nationalités). Là n’est pas la question et le prêt-à-porter n’a plus de diktats depuis longtemps ! Si Paris semble vouloir garder son étiquette de capitale, la movida espagnole perdure avec des signatures surprenantes. La Belgique quant à elle demeure un vivier de créateurs de mode, Berlin bouscule les tendances, et Londres continue de swinguer avec audace. Quant à l’Italie, parce qu’il fallait bien faire un choix, ses maisons nous étonnent toujours par leur savoir-faire et leur style incomparables. Si les accessoires Versace/pg. 60 ITALIE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 21 avr/mai 2011 Page 116