COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°20 de fév/mar 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Diane Kruger, une star sans frontière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
WHAT'S ON URBAN 88 URBAN PARIS CULTURE Par Mireille Sartore Voyage(s) avec Emily Loizeau -/Travels with Emily Loizeau Le Louvre donne carte blanche à la chanteuse franco-anglaise jusqu’en juin 2011, dans le cadre de son programme « Duos Éphémères ». Entretien. -/For its Duos Éphémères programme, running until June 2011, the Louvre gives the Anglo-French singer a free hand. Interview. Identifiée au mitan des années 2000, Emily Loizeau a reçu l’an dernier le Prix Constantin, destiné à mettre en valeur les jeunes talents musicaux. La jeune pianiste de formation a puisé ses sources d’inspiration dans la musique américaine et la chanson française pour donner naissance, en 2008, à son deuxième album Pays sauvage, drôle d’« objet non identifié » dans le paysage musical ambiant. Cet univers inclassable, mixé de folk bastringue, soul tranquille, comptines plaintives, sied à merveille à l’esprit des « Duos Éphémères » lancé en 2006 par le Louvre, et signalé comme un « voyage dans un monde disparu, à travers des images oubliées des premiers temps du cinéma que l’énergie des musiques actuelles vient chahuter. » COTE : Un « voyage dans un monde disparu » N’est-ce pas la plus belle des invitations que l’on pouvait vous faire ? Emily Loizeau : Absolument ! C’est vrai que dans mes deux disques, et surtout le dernier qui regorge de petits films sonores en tous genres, plane incontestablement cette notion d’un voyage dans l’imaginaire ou vers le nostalgique, qui me correspond totalement. La proposition du Louvre de devenir programmatrice, de passer de l’autre côté du miroir en quelque sorte, d’imaginer des artistes jouer avec des thèmes, des films, des images, de partager avec eux ces moments précieux ne pouvait que m’enchanter ! Passionnée de mise en scène et de théâtre – un virus familial (rires) – j’ai d’ailleurs toujours vu mes concerts comme de véritables spectacles… Concernant les thématiques et les artistes invités, vous n’avez pas choisi la facilité mais plutôt l’audace, dirait-on ? C’est une prise de risque en effet, mais les artistes choisis ne sont pas des inconnus – sauf Brad Barr en France – mais des êtres passionnés et donc passionnants… Je voulais surprendre, faire découvrir des univers très différents avec lesquels je partage toutefois des connexions très fortes… Ainsi, la musique du Canadien Brad Barr et celle de la Brésilienne Renata Rosa m’ont accompagnée durant toute ma tournée, Danyel Waro a collaboré à mon disque, et Las Ondas Marteles sont des amis. Leurs projets musicaux accompagneront les films muets choisis d’après les thèmes des cinq soirées, déclinés eux-mêmes à partir de sujets ayant trait à mon univers personnel et musical, comme « la femme à barbe » qui est aussi le titre d’une chanson, « la jalousie, l’Afrique, la Terre et la conquête des cimes ». février-mars 2011 www.cotemagazine.com la sélection de COTE/COTE’s selection -/Emily Loizeau's debut album came out in 2006 ; last year she won the Prix Constantin for young musical talents. For her second album Pays Sauvage in 2008, the pianist-trained singer drew inspiration from American music and French chanson. It landed like a UFO in the musical landscape of those years. This unclassifiable style, mixing Quebec folk, cool soul and plaintive nursery rhymes, is a perfect fit for the Duos Éphémères programme launched by the Louvre in 2006 and announced as a "journey through a lost world, through forgotten images from the early days of cinema enlivened by the energy of modern-day music". COTE : "Journey through a lost world" – in't that the greatest invitation you could receive ? Emily Loizeau : Absolutely ! This idea of a journey in imaginary or nostalgic worlds hovers over both my CDs, especially the second, which is full of all kinds of little sound-films. So it's very like me. The Louvre's invitation to programme the series was bound to enchant me : going through to the other side of the looking-glass so to speak, imagining performers playing with the themes, films, images ; sharing these precious moments with them. I love theatre, staging a show – it's a family virus (laughs) – in fact l've always seen my concerts as spectacle. In your choice of themes and guest artistes you seem to have opted for audacity rather than the easy life. Yes I did take risks. But these aren't unknown artistes, though Brad Barr isn't known in France. They are people with passion and so they arouse passion. I wanted to surprise, have audiences discover some widely differing worlds with which I nevertheless have strong connections. The music of Canadian Brad Barr and that of Brazilian Renata Rosa were with me all through my tour ; Danyel Waro worked on my record, Las Ondas Marteles are friends of mine. Their musical projects accompany silent films chosen according to the themes of the five evenings, which in turn I chose among subjects connected with my personal and musical world, like "bearded woman" which is also a song title, "jealousy", "Africa", "the Earth" and "conquering the peaks". Duos éphémères, les 18 février, 8 avril, 13 mai et 17 juin, Auditorium du Louvre. Programme complet sur www.louvre.fr JEAN-BAPTISTE MONDINO
SHOWCASE Et si le Pays Basque n’était pas si loin de Paris ? En tous cas, le Grand Hôtel Loreamar nous a convaincu de faire le voyage le temps d’un grand week-end… C’est en effet après un trajet de seulement 15 minutes depuis l’aéroport de Biarritz que l’on franchit le seuil de cet étonnant palace balnéaire littéralement posé sur le sable… Ambiance cosy, terrasse avec une vue époustouflante sur la mer, accès direct à la plage : tous les ingrédients sont réunis pour profiter simplement de tous les atouts de ce site fantastique qu’est la baie de Saint-Jean-de-Luz. Si le cadre est exceptionnel, cet hôtel 5* ne l’est pas moins. Totalement rénové ces dernières années, il dispose de 52 chambres à la décoration subtilement british et d’un restaurant gastronomique dont les cuisines sont dirigées par un chef de talent : Thierry Michelet. TROIS JOURS POUR S’OCCUPER ENFIN DE SOI ! Last but not least : le Grand Hôtel Loreamar se double d’une thalasso-spa de 1000 m² sur un seul niveau elle-aussi exceptionnelle. Dans une ambiance très cocooning, sous de spectaculaires voûtes de pierre, elle se compose - entre autres - de 20 cabines de soins à la lumière du jour, d’une piscine musicale d’eau de mer à multi-jets et jacuzzi face à l’océan et d’une thalassothérapie proposant, sur trois jours, une vaste gamme de cures allant des cures médicalisées supervisées par le docteur Philippe Blanchemaison (SAAT pour ralentir le vieillissement du visage ou GRAND HÔTEL LOREAMAR : À DÉCOUVRIR ! EXPERIENCE THE GRAND HÔTEL LOREAMAR ! Forfait 3 jours SAAT, R-FAT ou Dé-stress à partir de 1050 € (3 nuits en ½ pension et soins) 43 boulevard Thiers - 64 500 Saint-Jean-de-Luz - Tél. 05 59 26 35 36 - Fax 05 59 51 99 84 www.luzgrandhotel.fr encore R-FAT pour affiner sa silhouette) en passant par la bien nommée cure 1.2.3 Dé-stress ! -/The Basque Country isn't so very far from Paris. Anyway the Grand Hôtel Loreamar persuaded us to make the trip for a long weekend. Just a 15-minute ride from Biarritz airport you cross the threshold of this astonishing and palatial water-cure hotel set down right on the sands. An inviting atmosphere, a terrace with a breathtaking view of the sea, direct access to the beach : all you need to enjoy everything the fantastic Saint-Jean-de-Luz bay has to offer. And the 5-star hotel is no less amazing than the setting. Recently renovated throughout, it has 52 guestrooms with a subtly British decor and a gastronomic restaurant run by talented chef Thierry Michelet. THREE DAYS TO TAKE CARE OF YOURSELF AT LAST ! To top it all, the Grand Hôtel Loreamar is coupled with an equally outstanding 1000m2 spa, all on the same level. In a cosily cocoony atmosphere beneath spectacular stone vaults it offers, among other things, 20 daylight-lit treatment rooms, a multi-jet seawater swimming pool with music looking out across the sea and a three-day seawater spa package. This includes a vast range of cures, such as treatments medically supervised by Dr. Philippe Blanchemaison (SAAT to slow the ageing process, R-FAT for a slimmer figure) and the well-named1-2-3 De-stress cure.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 116