COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°20 de fév/mar 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Diane Kruger, une star sans frontière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
RENCONTRE VIE EN ROSE 44 février-mars 2011 www.cotemagazine.com LES COULEURS de notre VIE… Pouvez-vous définir le rose ? { PROPOS RECUEILLIS PAR MIREILLE SARTORE} The colours of our lives La nuance de l’année 2011, selon Pantone, est un « rose chèvrefeuille » d’une tonalité intense… Michel Pastoureau, historien, spécialiste des couleurs, des images et des symboles (1), évoque pour nous « ce rouge d’un type particulier ». -/The in colour for 2011, Pantone tells us, is an intense honeysuckle pink. Historian Michel Pastoureau, expert in colours, images and symbols (1), tells us about this "particular kind of red". Non, définir une couleur n’est pas un exercice facile. Nous pouvons nommer ou montrer des objets ou des végétaux qui sont roses mais notre capacité à « définir le rose » ne va guère plus loin. Pour moi historien – et d’une manière générale pour les sciences humaines – les définitions des physiciens, qui découpent le spectre en longueurs d’onde, ne servent à rien, ou du moins pas à grand-chose. À quoi cela nous avancet-il de dire que le rouge, le bleu, le vert se situent entre telle et telle longueur d’onde ? À rien. Quant au rose, il n’est qu’un rouge d’un type particulier… Historiquement, c’est à partir du XVI e siècle que l’on commence à penser le rose comme un mélange de rouge et de blanc. Pourquoi le rose est-il la couleur des petites filles ? La pratique qui consiste à habiller les petites filles de rose et les petits garçons de bleu ciel apparaît à l’horizon des années 1840, d’abord dans l’Europe protestante, puis dans toute l’Europe vers 1860. C’est une déclinaison « pastellisée » d’un rouge féminin et d’un bleu masculin. Dans les sociétés anciennes, et encore au Moyen âge, le bleu est plutôt féminin et le rouge masculin, viril, guerrier même. Le code s’inverse entre le XVI e et le XVIII e siècle. En anglais, on dit « pink », mais dans d’autres langues, le rose est relié à la fleur qu’il désigne. Pouvez-vous nous éclairer sur ce sujet ? Le terme anglais pink est d’étymologie obscure, de même que pig qui lui est peut-être lié, bien que les cochons européens ne soient vraiment roses ou blanc-rose qu’à partir du XVIII e siècle. Longtemps, en français, on a dit « incarnat » et non pas « rose ». C’était un terme poétique ou savant, cette couleur étant peu présente dans la vie quotidienne. Le nom de la fleur devient un adjectif de couleur au début de l’époque moderne, aux XVI e et XVII e siècles, lorsque de nombreux végétaux sont sollicités pour créer de nouveaux termes de nuances de couleur, liés aux progrès de la chimie des colorants. Can you define pink ? No, defining a colour is by no means easy. We can name or show objects and plants that are pink but our ability to "define pink" more or less stops there. For me as a historian – and for the human sciences in general – the physicists'definitions that split the spectrumup into wavelengths serve no, or very little, purpose. What do we gain by knowing that red, blue or green are found between such and such wavelengths ? Nothing. As for pink, it's only a particular kind of red. Historically, it was from the 16th century on that we started thinking of pink as a mixture of red and white. Why is pink the colour for little girls ? The practice of dressing little girls in pink and little boys in light blue first appeared in the 1840s in Protestant - Europe and by 1860 had spread throughout Europe. This was a pastel version of a feminine red and a masculine blue. But in ancient societies and as late as the Middle Ages, blue was seen as feminine and red as masculine, virile, warlike even. That convention was reversed between the 16th and 18th centuries. In English we call it "pink" but other languages borrow the name of the rose to designate it. Can you explain this ? The etymology of "pink" is obscure, as is that of "pig" with which it's perhaps linked, although European pigs weren't really pink or pinky white before the 18th century.
Qu’évoque pour la notion de « voir la vie en rose » ? Le rose est-il une couleur séduisante ? Le rose est une couleur que je n’aime pas, pardonnez-moi. Je ne suis du reste pas le seul : toutes les enquêtes d’opinion montrent, avec une belle régularité, que les trois couleurs les plus mal aimées en France et en Europe sont le brun, le violet et le rose. Et ce, aussi bien pour les hommes que pour les femmes et dans tous les pays d’Europe. Ailleurs, notamment en Asie, il en va autrement. Pour moi, le rose n’est pas une couleur séduisante, c’est une couleur vulgaire, agressive même. Elle n’est en outre à mes yeux pas spécialement gaie. Indétrônable depuis de la fin du XIX e siècle, le bleu demeure la couleur préférée des Occidentaux. Pourquoi les Indiens et les Japonais plébiscitent-ils plutôt le rose ? Ces questions de préférences sont totalement culturelles. Les enquêtes d’opinion sur les couleurs préférées et les couleurs détestées donnent des résultats très différents selon les aires culturelles et les civilisations. Cela est dû à toutes sortes de facteurs : géographiques, climatiques, historiques, religieux, et aux traditions liées aux disponibilités des pigments et des colorants. Au Japon, aux Indes, au Vietnam, on aime le rose. En Europe, non. Michel Pastoureau dans sa bibliothèque. La couleur concerne tout le monde mais serait, selon vous, un critère de distinction récurrent dans notre société française, à l’instar du prénom. Comment est-ce possible ? Ce n’est pas tant telle ou telle couleur vestimentaire qui dit la classe sociale de celui qui la porte que la façon dont les couleurs sont associées. Le bariolé vestimentaire est plus prolétaire que l’uni ou le monochrome. Les assemblages voyants, contrastés, ne se portent guère dans la « bonne société ». De même, les couleurs mates sont toujours plus vertueuses que les couleurs brillantes. D’une manière générale, porter des couleurs H. TRIAY « Longtemps, en français, on a dit incarnat et non pas rose. C’était un terme poétique ou savant, cette couleur étant peu présente dans la vie quotidienne. In French the shade was long described as incarnat (incarnadine), not rose ; this was a poetic or scholarly word since the colour was rare in everyday life. The flower's name became a colour adjective in early modern times, the 16th and 17th centuries, when many plant names were borrowed to designate nuances of colour ; this was linked with advances in the chemistry of colouring agents. What does the idea of life "in the pink" mean to you ? Is pink a seductive colour ? Pink is a colour I don't like, l'm afraid. And l'm certainly not the only one ! Opinion surveys systematically show that the three least popular colours in France and Europe are brown, purple and pink ; it's true for men and women alike and in all European countries. Elsewhere it's different, particularly in Asia. To me, pink isn't a seductive colour, it's a vulgar, even aggressive, one. I don't even find it especially cheerful. Blue has consistently been Westerners'favourite colour ever since the late 19th century. Why are Indians and Japanese fonder of pink ? These questions of preference are purely cultural ; opinion surveys on favourite and hated colours produce very different results depending on regional culture and civilisation. This is due to all sorts of factors – geographical, climatic, historical, religious – and to traditions deriving from the availability of pigments and colourings. In Japan, India and Vietnam people like pink, in Europe they don't. Colour is part of everyone's life but you say that in French society it's a recurrent distinguishing criterion, in the same way that forenames are. How is that ? It isn't so much the choice of clothing colours that identifies the wearer's social class as the way colours are worn together. Wearing lots of colours is lower class than wearing plain or monochrome ones ; showy, contrasting colour combinations are hardly ever worn in "good society". Likewise, matt shades are always more acceptable than shiny ones. Generally speaking, wearing colours that make you noticeable, that set you apart from your peer group, is considered more or less vulgar. What's more, it's a formof pride : » why want to be different from the others ? In France, grey and navy are more chic than brown for men ; women have greater liberty but should always prefer plain-coloured clothes ; black has now become neutral for both sexes. Whether we like it or not, we're judged by the colours we wear, among other criteria. That's the way it is. We don't live in isolation, we live in society. Everything hinges on the way others see us. Refusing or avoiding that is rebelling against society's codes but it's still being influenced by other people and those codes, perhaps even more than submitting to them. The same goes for forenames : true chic is not having an ordinary, février-mars 2011 www.cotemagazine.com MEET VIE EN ROSE 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 116