COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
COTE For Paris Visitors n°20 fév/mar 2011
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°20 de fév/mar 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre avec Diane Kruger, une star sans frontière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
RENCONTRE 20 Diane Kruger et Liam Neeson, dans Sans identité, tourné à Berlin, sur les écrans le 2 mars 2011. Avec quels metteurs en scène rêveriez-vous de tourner ? Darren Aronofsky est mon réalisateur préféré du moment. En France, j’adorerais tourner avec Jacques Audiard. Quid de la France ? Tient-elle toujours une place particulière dans votre cœur ? La France reste mon pays préféré quoiqu’il arrive ! C’est ma « maison » et je m’y vois bien vieillir plus tard… C’est le pays qui m’a « recueillie » au début de ma carrière et je n’en reviens toujours pas d’avoir été si bien acceptée avec mon petit accent, si bien traitée (rires). Mon cœur est ici, vraiment. Le cinéma est-il votre priorité absolue ? Le cinéma reste ma passion, mais ma priorité actuelle, c’est ma vie personnelle que j’ai trop délaissée ces dernières années. Pour nourrir ses compositions à l’écran, il faut vivre des émotions simples et naturelles, et surtout côtoyer des « vrais gens », ce que je faisais de moins en moins. Il m’aurait été difficile, par exemple, d’interpréter le personnage de Pour Elle (gros succès de Fred Cavayé sorti en 2008,ndlr) en passant mon temps à siroter des cocktails au Château Marmont ou toutes mes soirées au Baron ! Enfant, pensiez-vous que vous étiez prédestinée à mener cette vie hors du commun ? Très tôt, j’ai ressenti profondément en moi, sans pouvoir l’expliquer, que j’étais différente et que je ne voulais pas d’une « vie normale ». Je vivais à la campagne, ma famille n’avait aucun lien avec le milieu artistique mais je rêvais déjà de voyager et surtout de monter sur scène. C’est pourquoi j’ai démarré très jeune la danse classique… Vous avez tourné récemment dans le premier long-métrage du français Stéphane Rybojab Forces spéciales. On a dit que cʼétait un tournage éprouvant. Je n’ai pas de mots pour vous décrire cette aventure, dont je ne suis pas tout à fait remise, d’ailleurs (rires). Je joue le rôle d’une journaliste kidnappée par un groupe Taliban en Afghanistan, que vient sauver un commando de forces spéciales. Heureusement mes camarades de jeu (Benoît Magimel, notamment) m’ont aidée à survivre à cette épreuve ! On a dû notamment supporter dix-neuf heures de route, des conditions climatiques difficiles, dormir dans des yourtes… Le 2 mars, on vous verra aux côtés de Liam Neeson dans Sans identité de Jaume Collet- Serra. Quel sera votre rôle ? C’est un thriller où j’incarne une immigrée serbe réfugiée à Berlin, dont toute la famille a été décimée pendant la guerre, et qui est à la recherche de faux papiers d’identité pour partir aux États- Unis. Sur son parcours, elle va croiser Liam Neeson, un médecin, à qui une drôle d’histoire est en train d’arriver. Mais je ne peux rien vous dire de plus… Comment choisissez-vous vos projets ? Comme spectatrice, j’apprécie tous les genres. C’est pareil dans mon métier de comédienne. J’essaye de me diversifier, de ne pas me répéter… Je pense toujours au conseil que m’a donné une fois Dennis Hopper, à savoir, ne jamais faire un film pour l’argent… Un réalisateur ou un comédien peut aussi me décider d’accepter un projet : par exemple, interpréter la maîtresse de Richard Gere, je n’étais pas contre (rires) ! (Diane Kruger a participé à Flak Jacket de Richard Shepard aux côtés du séduisant acteur américain,ndlr) Et une première expérience au théâtre, cela vous tenterait-il ? Un projet est en cours, mais j’ai une trouille terrible par rapport à la diction, si je suis amenée à parler en français. Je réfléchis encore. Pour terminer, êtes-vous plutôt du style à « voir la vie en rose » ou à « broyer du noir » ? Malheureusement les deux… J’aimerais voir la vie en rose tout le temps mais ce n’est pas vraiment le cas… février-mars 2011 www.cotemagazine.com STUDIOCANAL Diane Kruger en visite à la Manufacture Jaeger-LeCoultre. A gauche, avec Jérôme Lambert, CEO. And what about France ? Does it still hold a special place in your heart ? France willalways be my favourite country, come what may ! It’s my « home » and I can see myself growing old here later. The French welcomedme at the start of my career – I still can’t get over how well they accepted me with my little accent (she laughs) and treated me. My heart really belongs here. Are films your top priority ? Films are my passion but my priority at the moment is my personal life, which I’ve neglected too much in recent years. To inspire your on-screen performances, you have to experience simple, natural emotions and, most importantly, mix with « real people », which I was doing less and less of. For example, it would have been difficult to play my character in Pour Elle if all I’d been doing was sipping cocktails in the Château Marmont and clubbing every night at the Baron ! As a child, did you think you were predestined to lead this unusual life ? Very early on I felt deep inside, without being able to explain why, that I was different and that I didn’t want a « normal life ». I lived in the countryside and my family had no links with the artistic world, but I dreamedof travelling and, above all, of going on stage. That’s why I started doing classical dance at a very young age. Youʼve recently been filmedin French director Stéphane Rybojabʼs first feature, Forces Spéciales. Apparently it was a gruelling experience. I don’t have the words to describe the adventure, which I haven’t quite got over yet (she laughs). I play the part of a journalist kidnapped by a Taliban group in Afghanistan who a special forces commando comes to rescue. Luckily my costars (particularly Benoît Magimel) helped me survive the ordeal ! We had to putup with 19 hours on the road, difficult weather conditions, sleeping in yurts etc. On 2 March weʼll see you star alongside Liam Neeson in Unknown White Male by Jaume Collet-Serra. What part do you play ? It’s a thriller in which I play a Serbian immigrant who has fled to Berlin after her entire family was kill-ed during the war. While trying to get forged identity papers so she can go to the States, she crosses paths with Liam Neeson, who plays a doctor caughtup in a strange story. I can’t tell you any more. How do you choose your projects ? As a cinema-goer, I like all genres. The same goes for me as an actress. I try to diversify, not to repeat myself. I always think of the advice Dennis Hopper once gave me : never do a film for the money. A director or an actor can also make me decide to accept a project – like playing Richard Gere’s mistress, which I wasn’t exactly against (she laughs) ! Would you be tempted by a first experience in theatre ? A project is in the pipeline, but I’m scared stiff about delivery if I have to speak French. I’m still think-ing about it. Finally, are you someone who sees life through rose-tinted glasses or thinks black thoughts ? Both, unfortunately. I would love to see life through rose-tinted glasses all the time, but it’s not the case. MARCEL HARTMANN POUR JAEGER-LECOULTRE
DGrosmangin/MCMorazzani Mémoires de Femmes. Mémoire du Monde Sundersand : Etole de couleurs estivales, de pierres étincelantes et d’une infinie délicatesse invitant à l’indolence. adler, joailliers depuis 1886 GENEVE 23, rue du Rhône +4122 819 80 26. GSTAAD 26, Lauenenstrasse +4133 744 66 80. LONDON. MOSCOW. HONGKONG. TOKYO www.adler.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 20 fév/mar 2011 Page 116