COTE For Paris Visitors n°17 septembre 2010
COTE For Paris Visitors n°17 septembre 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°17 de septembre 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Galliano le magnifique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
WHAT'S ON URBAN 78 URBAN Par Mireille Sartore A la Fondation Francès de Senlis, la Deupatosorous de Ghyslain Bertholon. Fondation Francès à Senlis Fondation Francès in Senlis Située à une quarantaine de kilomètres de Paris, dans un parc naturel préservé du département de l’Oise, la commune de Senlis conserve de sa longue histoire un patrimoine exceptionnel qui en fait un des hauts lieux touristiques de la région Picardie. La cathédrale Notre-Dame est l’un des premiers monuments gothiques du pays. De fondation antique, cette ex-résidence royale constituée de maisons pittoresques ceintes de remparts gallo-romains et médiévaux reçoit fréquemment des tournages de films… L’an passé, les Senlisiens ont fait un saut dans le présent, voire dans le futur, grâce à un jeune couple de collectionneurs, Estelle et Hervé Francès, venus installer leur petite famille et leur collection d’art contemporain au cœur de la ville. La Fondation Francès installée dans une demeure de 300 m² qu’ils ont aménagée avec beaucoup de goût n’est ni un caprice de gens fortunés ni un prétexte fiscal, mais un véritable « projet à part entière », mené en parallèle des activités professionnelles de ce directeur d’agence de communication et de cette commissaire d’exposition. Ouverte à toutes les expressions artistiques mais axée sur un thème unique – l’homme et ses contradictions – la collection abrite aujourd’hui près de 400 œuvres de 180 artistes, avec un léger penchant pour les Young British Artists... Jusqu’au 30 septembre, confrontées à dix œuvres de la collection, les pièces de Ghyslain Bertholon (l’artiste invité) sont une incitation à « nous interroger sur notre férocité et notre rage d’humains ». On y découvre notamment un cerf aux bois infinis, un drôle de dinosaure à tête de 2 CV, des culs d’animaux disposés en trophées (« les trochées ») et une formidable installation signée de la jeune artiste irlandaise Claire Morgan, dont la Fondation a déjà en vue une exposition personnelle. -/The town of Senlis is located just over 40km from Paris in a protected nature park in the Oise department. Boasting exceptional heritage from a long past, it is one of the Picardie region’s main tourist centres. Its Notre-Dame Cathedral ranks among the country’s most important Gothic monuments. Established in ancient times, this former royal town consisting of picturesque houses encircled by Gallo-Roman and medieval ramparts is frequently used as a film set. Last year, it jumped right into the present (or even the future) thanks to the arrival of a young couple of collectors, Estelle and Hervé Francès, who have moved their family and contemporary art collection into the town centre. The Fondation Francès, housed in a 300m2 residence that they have doneup very tastefully, is neither a wealthy duo’s whim nor a tax dodge, but a project in its own right being run alongside the businesses of a communication agency director and an exhibition curator. Open to allartistic expressions but revolving around just one theme – human beings and their contradictions – the collection today consists of nearly 400 works by 180 artists, with a slight preference for Young British Artists. On display until 30 September is an exhibition of pieces by guest artist Ghyslain Bertholon, compared and contrasted to 10 works from the collection, which invite us to « question ourselves about our human ferociousness and rage ». Among the exhibits are a stag in a never-ending wood, a strange dinosaur with a 2CV head, animal bottoms arranged as trophies (which the artist calls trochées) and a fantastic installation by young Northern Irish artist Claire Morgan, with whom the Foundation is already planning a solo exhibition. Free entry. Entrée gratuite. 27 rue Saint-Pierre, 60300 Senlis. www.fondationfrances.com août-septembre 2010 www.cotemagazine.com PARIS COURTESY SCHOLL GALLERY/PHOTO MIREILLE SARTORE A Paris, Jeff Koons présente sa troisième exposition monographique. MONKEYS (CHAIR), 2003, SÉRIE POPEYE ALUMINIUM JEFF KOONS. COURTESY GALERIE JÉRÔME DE NOIRMONT, PARIS. Le roi Takashi Murakami bientôt à Versailles ! Jeff Koons : Popeye Sculpture Jeff Koons : Popeye Sculpture Si Jeff Koons a créé l’événement il y a deux ans en exposant ses œuvres à Versailles, il convient de rappeler que c’est en 1997 que l’artiste américain présenta sa première exposition française, chez Jérôme et Emmanuelle de Noirmont qui tiennent une galerie non loin de l’Hôtel Matignon. L’artiste américain, célèbre pour l’imagerie kitsch et l’ironie de ses sculptures, revient en France pour sa troisième exposition personnelle Popeye, Sculpture qu’il présentera chez de Noirmont, à partir du 16 septembre. Cette nouvelle série, comme toutes les créations de Koons, multiplie les références à l’histoire de l’Art, mais « repose avant tout sur son rapport au spectateur ». Par son usage d’archétypes populaires connus de tous (fleurs, jouets, alliances, cœurs, etc.), l’artiste « parle [à] tout type de spectateur quelle que soit son origine sociale ou culturelle ». Ici, Popeye, figure emblématique du dessin américain créée en 1929, séduit Jeff Koons par sa personnalité bipolaire… Les sculptures exposées jusqu’au 20 novembre mettent en scène des rencontres improbables entre jouets gonflables et objets inertes. -/Although Jeff Koons caused a stir two years ago when he exhibited his work at the Palace of Versailles, his first ever show in France was held in 1997 at Jérôme and Emmanuelle de Noirmont’s gallery a stone’s throw from the French Prime Minister’s residence and offices, Hôtel Matignon. The American artist famous for the kitsch imagery and irony of his sculptures is returning to France for his third solo exhibition, Popeye Sculpture, which will be on show at the Galerie Jérôme de Noirmont from 16 September. Like all Koons’creations, this new series contains numerous art historical references, but « the key to Koons’art is the relation to the viewer ». Through his use of popular archetypes known by all (flowers, toys, wedding rings, hearts and so on), the artist addresses « all kinds of people, whatever their social or cultural origin ». In this instance, Popeye, the iconic cartoon character created in 1929, appeals to Jeff Koons because of his bipolar personality. The sculptures exhibited until 20 November are unlikely encounters between inflatable toys and inert objects. 38 avenue Matignon, 8 e Tél. 01 42 89 89 00 – www.denoirmont.com TAKASHI MURAKAMI/KAIKAI KIKI CO., LTD. PHOTO : KENJI YAGI, COUR- TESY GALERIE EMMANUEL PERROTIN, PARIS & MIAMI
JEAN-CHRISTIAN BOURCART/GALERIE VU'EN BREF... > Jean-Christian Bourcart, qui a obtenu le Prix Niépce 2010, sera exposé du 24 septembre au 6 novembre à la galerie VU’, 2 rue Jules- Cousin, 4e. -/Jean-Christian Bourcart, who won the 2010 Prix Niépce photography award, has an exhibition at the Galerie VU’, 2 Rue Jules-Cousin, Paris 4, from 24 September to 6 November. Photo de J.-C. Bourcart, Prix Nièpce 2010. Max B expose à la galerie 1161. Beirut à Rock en Seine. Promenade-Murakami à Versailles Murakami in Versailles Le projet démarré – non sans contestations – il y a deux ans par le président Jean-Jacques Aillagon d’accueillir des artistes contemporains dans le Domaine national de Versailles se poursuit cet automne en grande pompe ! Après le « boom » Jeff Koons en 2008 et le discret Xavier Veilhan l’année passée, Murakami-Versailles propose du 14 septembre au 12 décembre 2010 « une promenade, un itinéraire, un parcours dans le paysage-territoire de Versailles. Pour sa première grande rétrospective en France, l’artiste présentera dans quinze salles du château et dans les jardins, plusieurs de ses œuvres majeures » (des sculptures pour l’essentiel), explique le commissaire d’exposition Laurent Le Bon, auxquelles s’ajouteront de nouvelles pièces spécialement créées pour l’occasion. Pour le Japonais Takashi Murakami, véritable star du marché de l’art, le monument versaillais représente « un des plus grands symboles de l’histoire occidentale » dont l’épopée s’est forcément étiolée dans le temps pour laisser place aujourd’hui à un presque fantasme (« une exagération »), dans lequel l’artiste pétri de multiples courants – les arts traditionnels du Japon, le manga, l’univers pop américain – a adoré s’engouffrer… Versailles précise que cette exposition bénéficie « d’un très important mécénat de l’Etat du Qatar ». -/The controversial initiative launched two years ago by the Palace of Versailles chairman Jean-Jacques Aillagon to host contemporary artists in and outside the château continues with great pomp this autumn ! After the Jeff Koons extravaganza in 2008 and the discreet Xavier Veilhan last year, Murakami Versailles, on show from 14 September to 12 December 2010, will be « a walk, an itinerary and a trail through the landscape–territory of Versailles. For his first major retrospective in France, the artist will present several of his seminal works in 15 of the palace rooms and the gardens » (sculptures for the most part), explains exhibition curator Laurent Le Bon, added to which will be new pieces > Véronique Chalandar a caché dans les rues de Paris une dizaine de sculptures. La personne qui dénichera une des œuvres pourra soit l’acquérir, soit la cacher à son tour, en prenant soin au préalable de poster une photo sur la page Facebook « Mais où sont-elles ? ». -/Véronique Chalandar has hidden around 10 sculptures in the streets of Paris. Anyone who discovers one of them caneither keep it or hide it somewhere themselves as long as they make sure they put a photo on the « Mais où sont-elles ? » facebook page. > En septembre, Circuits céramiques propose une déambulation dans différents lieux de la capitale (et à Sèvres) à la découverte de la céramique contemporaine. -/Circuits Céramiques is an itinerary of contemporary ceramics exhibitions in different venues across the French capital (and in Sèvres) during September. www.ateliersdart.com AGENDA les rendez-vous culturels/cultural events created especially for the event. For Japanese artist Takashi Murakami, a true star of the international art market, Versailles represents « one of the greatest symbols of Western history » whose story has inevitably weakened over time to give way today to a quasi-fantasy (« an exaggeration »), one in which this artist imbued with a host of trends – traditional Japanese art, manga, American Pop – has loved immersing himself. Versailles points out that this exhibition has received « very significant sponsorship from the State of Qatar ». Rock en Seine : du rock et puis c’est tout ! rock, rock and more rock ! Extrêmement pointu dans sa programmation et surtout terriblement convivial, Rock en Seine est un festival qui a la bonne idée de démarrer les hostilités sur la presque fin des vacances, lorsqu’on traîne un peu la patte à l’idée de reprendre le chemin de l’école, des études, du travail… A noter que cette 8 e édition s’associe avec son prestigieux cousin anglais le Bestival avec lequel il partagera des « créations » en septembre sur la mythique île de Wight. Les portes du Domaine national de Saint-Cloud s’ouvriront à partir de 14 heures, les 27, 28 et 29 août, pour une succession de 45 concerts plus réjouissants les uns que les autres, constitués de confirmations et de découvertes. Au programme notamment : Cypress Hill, The Kooks, Blink 182, Massive Attack, Foals, Stereophonics, Plan B, Eels, Beirut, Roxy Music et Arcade Fire. -/With the cream of today’s musical talent and an incredibly friendly vibe to boot, Rock en Seine is a festival that has had the genius idea of waging war against the almost-end of the holidays – those few days when the thought of going back to school, studies, work etc. clouds your every move. Hot news : this 8th edition is teamingup with its celebrated English cousin Bestival to share a never-before-heard collaborative set in September on the legendary Isle of Wight. The doors of the Domaine National de Saint-Cloud will open at 2pm on 27, 28 and 29 August for a series of 45 concerts, each as sensational as the next, showcasing both established artistes and new discoveries. Highlights include Cypress Hill, The Kooks, Blink 182, Massive Attack, Foals, Stereophonics, Plan B, Eels, Beirut, Roxy Music and Arcade Fire. Domaine de Saint-Cloud. www.rockenseine.com août-septembre 2010 www.cotemagazine.com WHAT'S ON URBAN 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 102