COTE For Paris Visitors n°17 septembre 2010
COTE For Paris Visitors n°17 septembre 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°17 de septembre 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Galliano le magnifique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
PORTRAIT DE JOHN GALLIANO PAR LE PHOTOGRAPHE PAOLO ROVERSI Galliano le magnifique galliano the magnificent Superbe. Extravagant. Magnifique. Chacune de ses apparitions sur le podium est un show à part entière. John Galliano vit la mode, il EST la mode. Et quand il présente une collection pour sa marque éponyme ou pour la maison Dior, il se met en scène de la même manière qu’il fait vivre ses créations. Sans mesure mais toujours sous contrôle. On l’a vu en Humphrey Bogart, en tenue de corsaire, en cosmonaute ou en punk déjanté. Il a cette faculté de se renouveler sans cesse. Ses égéries comptent les plus belles femmes du monde, de Charlize Theron à Monica Bellucci. Mais que sait-on finalement de ce dandy provocateur, narcissique, parfois agaçant, toujours génial ? Si son personnage fait partie de l’imagerie collective, on ignore qu’en réalité, le créateur anglais se nomme Sir Juan Carlos Antonio Galliano Guillén. Que la Reine d’Angleterre avait déjà distingué son talent en le nommant Commandeur de l’Empire britannique. En juin, il est entré dans l’Histoire de France en recevant les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur. Une histoire qui commence lorsqu’il entre dans la prestigieuse école de mode Central Saint Martins College of Arts & Design. Son diplôme en poche, il lance sa marque. Quelques années plus tard, il est propulsé à la tête des collections Dior, devenant la coqueluche du microcosme de la mode. Jeune « pirate déjanté » « Je travaillais très dur. Je passais ma vie à la bibliothèque, dessinant sans cesse » se souvient John Galliano en évoquant ses années passées à l’école de stylisme de Londres. Des efforts rapidement récompensés... En 1984, le jeune designer reçoit les félicitations du jury pour sa collection Les Incroyables, inspirée de la Révolution Française. Le charme opère instantanément. Joan Burstein, propriétaire du magasin londonien Brown, lui achète non seulement toute la collection, mais l’expose dans ses vitrines. Suivront quelques collections à Londres qui lui valent un succès d’estime sans pour autant convaincre les industriels. Trop conceptuelles pour être commerciales, disait-on alors. Elu Designer de l’année pour sa collection printempsété 1988, le styliste part pourtant à la conquête de Paris au début des années quatre-vingt-dix. La légende est en marche. Une rencontre va le propulser au sommet : ce sera celle des contraires, entre un businessman averti et un génie extravagant. Bernard Arnault, PDG de LVMH, repère le talent ce jeune « pirate déjanté » et ses De ses débuts à Londres à la direction artistique chez Dior, évocation du designer le plus influent de sa génération. From his early days in Londonto his role as Dior's artistic director, COTE reviews the most influential designer of his generation. PAR JULIE DE LOS RIOS Superb. Extravagant. Magnificent. Every creation that appears on the runway is a whole show in itself. John Galliano lives fashion. He IS fashion. And when he presents a collection for Dior or for his eponymous label, he's putting himself on show as much as he's staging his creations. Immoderate but controlled. We've seen him as Humphrey Bogart, in pirate attire, in cosmonaut gear and as a wacky punk. He's constantly changing his style. His models have included the world's most beautiful women, from Charlize Theron to Monica Bellucci. But what do we really know about this narcissistic, provocative, sometimes irritating but always brilliant dandy ? Though the character he plays is now part of the collective imagination, few know his full name is Juan Carlos Antonio Galliano Guillén, CBE – the Queen of England having made him a Commander of the British Empire. And in June he was admitted to the HYPERLINK "http://en.wikipedia.org/wiki/French_Legion_of_Honour"\o "French Legion of Honour" French Legion of Honour with the rank of Chevalier. It all began when he launched his label on graduating from the prestigious Central Saint Martins College of Art & Design. A few years later he was put in charge of the Dior collections and became the darling of the haute couture microcosm. Wacky young pirate "I worked very hard. I spent my life in the library, drawing endlessly," says John Galliano recalling his years at Saint Martins. His efforts soon paid off. In 1984 the graduation jury congratulated the young designer for his graduation collection Les Incroyables, inspired by the French Revolution. It was an instant hit. Joan Burstein, owner of the now famous London fashion emporium Browns, not only bought the entire collection but displayed it in her windows. There followed several London shows which earned him respect but did not win over the industry. Too conceptual to be commercial, they said. Elected Designer of the Year for his Spring-Summer 1988 collection, John Galliano set off to conquer Paris in the early 1990s. The legend was on its way. What sparked it off was a meeting between two very different men, the extravagant genius and a discerning businessman, Bernard Arnault, CEO of LVMH, who spotted the talent of the "wacky young pirate" and his slightly decadent, subtly revolutionary collections. In 1995 he août-septembre 2010 www.cotemagazine.com FASHION PORTRAIT 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 17 septembre 2010 Page 102