COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°15 de avr/mai 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : made in China.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX BIJOUX/MONTRES MADE IN CHINA 74 UN FABULEUX MARCHÉ Avec l’essor contemporain de l’économie chinoise, les grandes marques du luxe ont fait de la Chine un objectif prioritaire. L’itinéraire de Car tier est, de ce point de vue, symptomatique. Dès les années 90, l’horloger-joaillier s’installe en Chine. En, 1992, il ouvre à Shanghai, cinq ans après à Pékin. Aujourd’hui, il est présent dans 22 villes, à travers un réseau de concessionnaires agréés et de boutiques en propre (il y en avait 32 fin 2009). « Les ventes ont pr ogressé de 50 à 100% chaque année, indique le joaillier. La Chine est notr e troisième marché mondial et devrait occuper la pr emière place d’ici à trois ans ». Marque horlogère d’élite, Vacheron Constantin revendique le titre de « leader de la haute horlogerie » sur le mar ché chinois. Depuis 1999, l’horloger a ouvert 14 boutiques, en incluant HongKong et Macao. Blancpain, marque d’élite du Swatch Group, se proclame, à travers son CEO Marc A. Hayek, n°2 après Vacheron Constantin, toujours pour la haute horlogerie. T outes les grandes mar ques sont aujourd’hui présentes, au moins dans les trois grandes métropoles : Hong Kong, Shanghai et Pékin. Les accords commerciaux avec des distributeurs se multiplient et aussi les accords marketing avec des personnalités chinoises qui deviennent ambass a- drices des marques. Chronométreur officiel des J.O. de Pékin en 2008, Omega s’est choisi comme ambassadrice la très belle actrice Zhang Ziyi, qui s’est distinguée dans les films de W on Kar Waï (2046, en 2004), un maîtr e du cinéma de Hong Kong, et Zhang Yimou (Le Secret des Poignards Volants, en 2004), l’une des stars du cinéma chinois contemporain. RETOUR SUR INVESTISSEMEN Cette ruée du luxe vers la Chine s’est avérée plus que payante. Beaucoup de marques ont pu amortir les effets de la crise qui a dur ement frappé l’économie occidentale en 2009, grâce à une excellente année en Chine. Ce qui devrait les inciter à poursuivre leurs investissements par des ouvertures de boutiques ou des accords avec des distributeurs, présents sur le secteur du luxe. Un chiffre donne la mesure de cette envolée : « en 2008, selon Le Point, le marché chinois de la joaillerie a représenté 20 milliards d’euros. La Chine reste le premier marché au monde pour le jade et les perles, le troisième pour l’or et le cinquième pour les diamants ». C’est dir e que le potentiel est énorme, d’autant que la cr oissance devrait se poursuivre en 2010, même s’il y a des risques de surchauffe. « La Chine, estime Jean-Claude Biver, CEO de Hublot et figure emblématique de l’horlogerie helvétique, est un mar ché formidable pour le futur. Ce sera à n'en pas douter le plus gros marché du luxe au monde d'ici à une douzaine de mois. Il est donc essentiel de focaliser et concentrer ses efforts sur le développement de ce marché. Nous espérons réaliser d'ici à la fin 2015 plus de 15% de notre chiffre d'affaires en Chine ». Ce que confirme Antonio Calce, CEO de Corum : « L’Asie est un marché important pour la marque et représente pas moins de 40% de son chifre d’affaires. Nous avons récemment affirmé notre position sur le marché asiatique en ouvrant le jour de Noël notre première boutique à Hong Kong, à pr oximité du quar tier de Lan Kwai Fong. Cette première boutique est un symbole très fort pour Corum… En 2009, nous avons ouvert trois nouveaux points de vente en Asie et nous prévoyons d’ouvrir entr e cinq et dix nouvelles adresses en 2010, situées dans les quatre principales zones que sont Pékin, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen ainsi que dans les villes de Harbin, Changchun, Hangzhou, Kunming et Shenyang ». Swatch Group, le leader mondial de l’horlogerie, a lui aussi profité de l’excellente tenue du marché chinois. Selon Les Echos, celui-ci a été son premier marché mondial en 2009 avec 28% de son chiffre d’affaires. Le groupe s’apprête ainsi à ouvrir 4 nouvelles boutiques au cœur du Peace Hotel de Shanghai : Breguet, Omega, Blancpain et Swatch. avril-mai 2010 www.cotemagazine.com DIOR JOAILLERIE Christian Dior, bague « Dragon des mers du Sud », or blanc, diamants, et laque. L’actrice chinoise Zhang Ziyi, ambassadrice de la marque suisse Omega. A FABULOUS MARKET With China's economy booming, the country has now become a priority for the big luxury brands. Cartier provides a symptomatic example of this. The jeweller/watchmaker moved into China in the 1990s, opening a shop in Shanghai in 1992 then another in Beijing five years later ; today it has outlets in 22 cities via a network of licensed retailers and ownname shops (32 in late 2009). Elite watch brand Vacheron Constantin claims the title of Haute Horlogerie leader in the Chinese market ; since 1999 it ha s opened 14 shops including in Hong Kong and Macao. Blancpain, the Swatch Group's elite brand, proclaims itself (through CEO Marc A Hayek) to be Haute Horlogerie's n°2 after Vacheron Constantin. All the big names ar e now present, at least in the thr ee big metropolises of Hong Kong, Shanghai and Beijing. New sales contracts with distributors ar e being signed every day along with marketing contracts with Chinese celebrities who become brand faces. Omega, official timekeeper for the 2008 Beijing Olympic Games, has chosen as ambassadress the lovely actress Zhang Ziyi, who made her mark in films by Won Kar- Wai, a Hong Kong movie master, and Zhang Yimou, one of the stars of contemporary Chinese cinema. INVESTMENT PAYOFFS This'luxury rush'to China has tur ned out to be exceedingly pr ofitable. Many brands have been able to alleviate the effects of the recession that hit Western economies so hard in 2009 thanks to an excellent year in China. Which should incite them to continue investing through shop openings or contracts with distributors in the luxury sector. One figure speaks volumes : "In 2008 the Chinese jewellery market was worth € 20 billion," according to Le Point magazine. "China is still the world's biggest market for jade and pearls, the third largest for gold and the fifth for diamonds." So the potential is enormous, particularly as growth looks set to continue in 2010, even though there's a risk of overheating. Jean-Claude Biver, CEO of Hublot and one of Swiss watchmaking's emblematic figures : "By the end of 2015 we hope to be making more than 15% of our turnover in China." A sentiment shared by Antonio Calce, CEO of Corum : "Asia represents no less than 40% of our tur nover." Swatch Group, the world timewear lead er, has likewise benefited from the Chinese market's excellent health ; according to Les Echos magazine, China was its biggest market in 2009, accounting for 28% of turnover. The group is now preparing to open four new shops (Breguet, Omega, Blancpain and Swatch) inside Shanghai's Peace Hotel.
DES GOÛTS TRÈS INTERNATIONAUX Quels sont les produits qui marchent en Chine ? Toutes les marques sont d’accord : ceux qui incarnent le luxe international. Conséquence, elles n’ont pas à s’adapter pour convaincre des consommateurs attirés par « le luxe à l’occidentale ». Les nouveaux milliar daires chinois affectionnent ainsi le style propre de chaque grande marque. « Les clients achètent Vacheron Constantin, indique l’horloger, justement pour l'image de luxe européen que nous représentons. Ce sont des montres de haute horlogerie européenne qu'ils apprécient chez nous ». Ce constat est général. Ce qui n’empêche pas les mar ques de typer certaines séries spéciales, en leur imprimant un esprit typiquement chinois. Jaquet Dr oz, avec sa Grande Seconde, et Zenith, avec son Tourbillon Zero-G, mettent en avant des cadrans construits en for me de 8. Ce chiffre est en effet porte-bonheur en Chine. Quant à Omega, il a pr oposé pour les J.O. de Pékin un somptueux coffret de 8 tiroirs, contenant le N°8 de chacune des séries limitées éditées à cette occasion. Prix du coffret : 888 888 francs suisses. D’autres horlogers citent l’art chinois à l’occasion de séries spéciales, ainsi Vacheron Constantin a édité une montre ornée d’un dragon pour l’ouverture de sa 3 e boutique à Hong Kong (Heritage 1881 Building). Récemment, en novembre 2009, Jaeger-LeCoultre a lancé à Hong Kong une Master Ultra Thin ornée d’un décor en émail Qing Dynasty, dans la grande tradition chinoise, avec en vedette Charmaine Sheh, une star des séries télévisées populaires. Ces modèles intéressent au premier chef les collectionneurs, mais l’engouement est tout aussi fort pour les créations d’avant-garde qui symbolisent le luxe international. « Au-delà d’une montre mécanique avec complications, constate Antonio Calce, CEO de Corum, le consommateur chinois recher-che la subtilité, un garde-temps qui soit dif férent et exceptionnel. Nous avons pu constater une très grande ouverture d’esprit et une grande acceptation de créations spécifiques. » Même constatation chez Patek Philippe, qui a ouvert deux salons en Chine (à Shanghai en 2005 et à Pékin en 2008, en collaboration avec le Melchers Group) : « Les Chinois, de plus en plus nombreux dans notre boutique parisienne, apprécient les grandes complications ou bien nos grands classiques comme la Calatrava. Ils sont en général très informés et savent précisément ce qu’ils veulent. » Chez Girard-Perregaux, présent en Chine depuis plus de cinq ans, on constate a ussi que « le consommateur évolue, mûrit dans ses choix et s'oriente sur des pr oduits à connotation occidentale et pas forcément sur des produits dédiés au marché chinois. ». Quant à Richard Mille, pionnier de la modernité, il connaît un beau succès avec ses montres à complications ultradesign, intégrant des technologies d’avant-garde comme la RM 004, la RM 008 ou la montre de plongée RM 025. Il a ouvert une boutique à Hong Kong, une à Shanghai et il vient d’en ouvrir une troisième à Pékin sur Jinbao Street, dans l’hôtel 5 étoiles Legendale. La boutique Richard Mille à Pékin, et celles de Corum et de Vacheron Constantin à Hong Kong. xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx VERY INTERNATIONAL TASTES.. So what products sell well in China ? Answer : those that embody international luxury ! "Customers buy Vacheron Constantin precisely for the image of European luxury that we represent," the watchmaker says. "It's our European Haute Horlogerie watches that they appreciate." This is what all the brands say, but that doesn't stop them tweeking certain special editions to give them a Chinese feel. Jaquet Droz's Grande Seconde and Zenith's Tourbillon Zero- G offer dials in the shape of a figure 8, a lucky number in China ; for the Beijing Olympic Games Omega br ought out a sumptuouseight-drawer presentation box holding the N°8 of each limited-edition watch brought out for the occasion. The price ? 888,888 Swiss francs. Vacheron Constantin brought out a watch adorned with a dragon to mark the opening of its third shop in Hong Kong (Heritage 1881 Building) and, again in Hong Kong, Jaeger-LeCoultre launched a Master Ultra Thin with a Qing Dynasty enamel decor in the best Chinese tradition, backedup by mega-popular TV star Char maine Sheh. "Chinese consumers ar en't just looking for mechanical complication watches," observes Antonio Calce, Corum's CEO, "they're seeking subtlety, a timepiece that's different and exceptional." Patek Philippe, which has opened two showrooms in China, agrees : "The Chinese, who are increasingly numerous in our Paris shop, appr eciate advanced complication watches or indeed our great classics such as the Calatrava." Girard-Perregaux, established in China for mor e than five years now, also notes that "consumers ar e evolving, maturing with r egard to their choices and turning to products with a Western connotation rather than those pr o- duced for the Chinese market." As for cutting-edge watchmaker Richar d Mille, pioneer of moder nity, he's enjoying considerable success with his mega-design complication watches incorporating avant-garde technology : the RM 004, the RM 008 and the RM 025 diving watch. He's opened a shop in Hong Kong, another in Shanghai and ver y recently a third in Beijing, on Jinbao Street, in the 5-star Legendale Hotel. avril-mai 2010 www.cotemagazine.com JEWELLERY/TIMEWEAR MADE IN CHINA 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 116