COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°15 de avr/mai 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : made in China.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
I ART MADE IN CHINA 62 UN QU ALIFICATIF QUI SIED A U PER SONNAGE : P ATIENT, P ASSIONNÉ ET PRÉCURSEUR. PRÉCURSEUR POUR AVOIR ÉTÉ LE PARTENAIRE ET CONSEILLER ARTISTIQUE DE LA GALERIE L OFT À P ARIS DE 1999 À 2007 ET RÉALISÉ DE NOMBREUSES EXPOSITIONS MONOGRAPHIQUES DES PRINCIPAUX ARTISTES CHINOIS CONTEMPORAINS. PASSIONNÉ AU POINT D’ÊTRE LE PREMIER EXPERT EUROPÉEN A GRÉÉ EN 2001 D ANS CE DOMAINE. P ATIENT P OUR DÉNICHER DE NOUVEA UX T ALENTS D ANS UN PAYS P EUPLÉ DE P LUS D’UN MILLIARD D’HABITANTS. L’art contemporain chinois suscitait très peu d’intérêt au début des années 90, sauf peut-être pour Jean-Marc Decrop résidant à Hong Kong depuis 1993. « L’audience était surtout étrangère, constituée des expatriés vivant en Chine. Plus tard, la reconnaissance s’est élargie à l’étranger principalement en Europe, et dans une moindre mesure aux Etats-Unis, puis Hong Kong, Taiwan, Singapour, Indonésie, Thailande, et enfin dans les trois dernières années, c’est la Chine continentale qui a été le principal moteur derrière l’expansion de ces ar tistes. L’augmentation phénoménale des prix au printemps 2005 est un exemple unique dans l’histoire du marché de l’art. Un tableau qui valait 10 000 $ en 1997 en valait plus d’un million en 2007. » Pourquoi une telle ascension en si peu de temps ? L’implacable dynamisme dont fait pr euve le marché de l’art asiatique et surtout chinois est dû au soutien indéfectible qu’il accorde à tous ses ar tistes. Dans le top 50 des plus belles entrées aux enchèr es fin 2009, près de la moitié sont le fruit d’artistes chinois, 23 exactement, et ce malgré la crise financière encore active au sein du marché asiatique. Pour notre expert, « le mouvement des artistes « Post 89 » est aujourd’hui solidement établi et bien r eprésenté dans les biennales et les expositions inter nationales. La création plus contemporaine est relayée par les académies et les écoles d’art de chaque région. Outr e l’impor tance cr oissance de la photo et de la vidéo, une nouvelle classe d’ar tistes novateurs tels que Cao Fei, Zheng Guogu, Y an Fudong, Qiu Zhijie ou encore Liu Wei junior a fait son apparition sur les devants de la scène internationale. » De quoi assur er une r elève de plus en plus impliquée dans les nouvelles technologies et l’avenir de leur pays. avril-mai 2010 www.cotemagazine.com i_a1071. D.R. Devant une œuvre de Sui Jianguo, Jean-Marc Decrop, précurseur dans le domaine de l’art contemporain chinois. JEAN-MARC DECROP, l’expert -/Jean-Marc Decrop, expert -/THAT DEFINITION WELL SUITS THE PERSON : PATIENT, PASSIONATE, PRE- CURSOR. A PRECURSOR FOR HAVING BEEN THE LOFT GALLERY'S PARTNER AND ARTISTIC ADVISOR FROM 1999 T O 2007 AND PUT ON NUMER OUS SOLO EXHIBITIONS BY THE MAIN CHINESE CONTEMPORARY ARTISTS. PAS- SIONATE TO THE POINT OF BEING THE FIRST EUROPEAN EXPERT TO BE LI- CENSED IN THIS FIELD, IN 2001. PATIENT WHEN IT C OMES TO HUNTING OUT TALENTED NEW ARTISTS IN A C OUNTRY OF MORE THAN A BILLION PEOPLE. Chinese contemporary art excited ver y little interest in the early 1990s, except perhaps in Jean-Marc Decrop, a Hong Kong r esident since 1993. "The market was essentially foreign expatriates living in China. Later, recognition spread outside China, mainly in Europe and to a lesser extent the USA then Hong Kong, Taiwan, Singapore, Indonesia and Thailand. Finally, in the last thr ee years continental China has been the main engine driving these ar tists forwards. The phenomenal increase in prices in spring 2005 was a unique occurrence in the art market's history. A picture worth $10,000 in 1997 was wor th over a million in 2007." Why such an exponential incr ease ? The implacable dynamism demonstrated by the Asian, particularly Chinese, art market is due to its unwavering support of all its ar tists. Our exper t tells us : "The Post 89 ar tists'movement is now firmly established and well represented at biennials and international exhibitions. The most contemporary creativity is backedup by the academies and art schools in ever y r egion. Apar t fr om the incr easing impor tance of photography and video, a new class of innovative ar tists such as Cao Fei, Zheng Guogu, Yan Fudong, Qiu Zhijie and Liu Wei Junior has appeared in the forefront of the international scene." Quite enough to ensure a next generation increasingly committed to new technologies and its country's future. Néfertiti Tell el-Amarna, XVIII e dynastie, vers 1373-57 avant J.-C. Coll. Musée du Caire, Égypte.
Li Fang devant ses silhouettes énigmatiques… LI FANG Les personnages de Li Fang se fondent anonymes dans une foule sans visage. Des ectoplasmes bigarrés déambulants sur de la toile blanche, vision d’un monde aseptisé, morose et solitaire. Le monde de Li Fang est clinique, exsangue de vie et en même temps lumineux. « Si je marche dans la rue, dit-elle, j’ai l’impr ession d’être transparente. La ville est grise, les gens sont tristes, fermés. » Li Fang ne se donne pas d’âge. Elle est arrivée à Paris en 2001 après un master à l’Institut d’art de Nankin. Depuis ses silhouettes peintes à gros coups de pinceau poursuivent une inlassable quête vers une réalité qui nous échappe. -/Li Fang's figures blend anonymously into a faceless cr owd ; garishly colour ed ectoplasms wandering around a white canvas ; visions of an aseptic, mor ose, solitar y world. Li Fang's world is clinical, bloodless yet at the same time luminous. "When I walk down the street I feel as if l'm transparent," she says. "The city is grey, the people are sad, closed." Li Fang came to Paris in 2001 after a master's degree at Nanking institute of art. JEAN-MARC DECROP JEAN-MARC DECROP LI TIAN-BING Un pays, selon lui, qui ne peut se départir de l’âme de ses ancêtres et d’une urbanisation ultra contemporaine. Bien que résidant à Paris depuis 1997, date de son entrée à l’Ecole Nationale des Beaux-Ar ts, Li Tian-Bing n’hésite pas à retourner fréquemment en Chine pour observer les nouvelles tendances ar tistiques de son pays et sur tout se confr onter à ses thèmes de prédilection. A savoir, une certaine nostalgie pour les rites et coutumes d’autr efois et l’omniprésence de la cultur e américaine. Là « où les traditions, ajoute-t-il, s’érodent petit à petit devant l’invasion d’une société de consommation et d’un monde submergé par ses désirs et ses envies. » -/A country he sees as unable to do withouteither its ancestors'soul or an ultramoder n urbanisation. Having lived in Paris since 1997, when he enter ed the Ecole Nationale des Beaux-Ar ts, Li Tian-Bing nevertheless returns frequently to China in order to observe the new artistic trends in his country and most of all to confront his preferred themes : a definite nostalgia for the rites and customs of the past, and the ubiquity of American culture. There, he says, "where traditions are gradually eroding before the invasion of a consumer society and a world submerged by its desir es and cravings." Li Tian-Bing : « J’exprime dans mes tableaux ce qui se passe aujourd’hui surtout en Chine. » HARRY KAMPIANNE Wang Keping : « Le bois, il faut savoir l’écouter. » Cet ex-garde rouge et acte ur de théâtre vit en France depuis 1984, entre ses deux ateliers situés en banlieue parisienne. Que reste-t-il du temps où membre fondateur du groupe des Etoiles en 1979, il accrochait le long des grilles du Musée national des beaux-arts de Pékin, un ar t contestataire le poussant progressivement vers le succès international ? Une douce ir onie, une « zen attitude » ? Wang Keping a 61 ans. Le bois est sa religion. En tranche, en t ronc ou en t as, il sculpte tous les bois « là où l’énergie ne demande qu’à être libérée, ajoute-t-il, j’écarte toute ressemblance avec un art tribal. Ce n’est pas mon propos. À travers la for me chinoise primitive de mes sculptures, j’essaie de trouver un ton universel tout en essayant de r endre compte de ma conception de l’art contemporain. » WANG KEPING -/A theatr e actor and a for mer Red Guard, he has lived in France since 1984. What has he r etained from the time when, as a founding member of the Stars group in 1979, he hung on the fence around Beijing's national fine arts museum an anti-establishment art that gradually earned him international success ? A gentle ir ony, a zen attitude ? Wang Keping is now 61. W ood is his r eligion, in p lanks, trunks or stacks. He sculpts every kind of wood. "There where the energy is just asking to be liberated," he says, "I eliminate any resemblance to tribal art. I tr y to find a universal tone while also tr ying to express my conception of contemporary art." Wang Keping présentera l’exposition La Chair des Forêts du 1 er avril au 12 septembre, au Musée Zadkine, 100 bis rue d’Assas, Paris 6e. avril-mai 2010 www.cotemagazine.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 116