COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°15 de avr/mai 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : made in China.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
ART MADE IN CHINA 60 TIGRE & DRAGON DE PAR HARRY KAMPIANNE i_gawr CONTEMPORAIN -/CONTEMPORARY ART'S TIGER & DRAGON « Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera ». Titre visionnaire d’un ouvrage clairvoyant paru en 1973 sous la plume de l’ac adémicien et politicien Alain Peyrefitte. Trente-sept ans plus tard, il est évident que les 1 350 millions de Chinois ont les yeux grands ouverts sur le monde actuel. L’avenir leur appartient, et l’Oncle Sam a beau froncer les sourcils, la Chine s’arme aujourd’hui de patience et de détermination face à l’éventualité d’une guerre froide. Mais derrière le paravent politique, siège d’enjeux stratégiques, ce pays s’est ofert pour ainsi dire une nouvelle « révolution culturelle » : celle de l’art contemporain. Dans le cadre de sa politique d’ouverture, Deng Xiaoping a vu s’engouffrer dès 1979 une avant-garde artistique, les « Stars », prompte à la contes-tation et très mal vue du reste de la vieille garde réfractaire face à une « occidentalisation » du pouvoir. Selon Jean-Marc Decrop, expert en art contemporain chinois vivant actuellement à Hong Kong, « la reconnaissance de ce mouvement a été lente. Les artistes étaient persécutés, emprisonnés, les expositions fermées arbitrairement. » Parmi eux, citons quelques vétérans : Wang Keping (cf. encadré) ou Al Weiwei. Une deuxième génération voit le jour en 1985 avec l’apparition du mouvement New Wave Art. Les autorités accentuent leur répression dont le point culminant sera Tien’Anmen quatre ans plus tard. La veine pop art sauce Mao commença à prendre de l’épaisseur. La jeune création chinoise des années 80 s’amusait à détourner le sens des dazibaos (trac rédigé par un simple citoyen et affiché sur un mur de façon à être lu par le public) et les affiches de propagande. « L’après-Tien’Anmen », d’où sortira une troisième génération d’artistes, s’est avéré être le catalyseur de la scène chinoise sur le plan international. Aujourd’hui, la cote de ces ar tistes déclenche à coups de millions d’eur os et de dollars des batailles d’enchèr es mémorables. Selon une étude Artprice publiée fin 2008, 41 des 100 artistes contemporains les plus chers au monde seraient chinois. A croire que les caprices d’une récession économique quelque peu tenace fondent comme neige au soleil aux dires de la galeriste Magda Danysz venant d’ouvrir un nouveau lieu à Shang hai (cf. encadré) « quel que soit le domaine, les pouvoirs publics chinois veulent que ça avance. Ils se servent de la crise pour mieux ebondir. r » À ce rythme-là, la Chine n’a pas fini de nous surprendre. avril-mai 2010 www.cotemagazine.com -/When China awakes the world will tremble. The prophetic title of a book by r enowned scholar Alain Pey- movement. The authorities increased their repression, appeared in 1985 with the advent of the New Wave Art refitte, published in 1973. Thir ty-seven years You might later it's say she's culminating consumedin by Tienanmen Shanghai. four "I literally years later fell in. love This with wasthis city. obvious that 1,350 million Chinese ar e gazing There's wideeyed at the world of today. The future belongs huge to crowd themof youngsters tive young queuing Chinese from of the 8am 1980s to get took into gr an art biennial, eat you won- a vibe here when that China's makes me version think of pop New ar Y t ork started in the to 80s. gel : When cr ea-you see a and Uncle Sam can fr own as much as he der likes, if you're because China today is ar ming itself with patience motion office and on the dinary Bund, people a mythic and harbour pastedup district on walls where for face everyone to face to you see the seeing pleasure things ! in To subverting start with I just dazibaos wanted (tracts to open written a video-artwork by or- pro- determination in the face of an eventual Cold Shanghai War. But of the 1920s read) and the propaganda modern business posters. city with its completely futuristic behind the political screen this country is treating architecture." itself Magda The opened post-Tienanmen her new gallery period, in when June a 2009 : thir d 400m² generation open to all from to what could be called a new "cultural revolution", midday to this midnight, of artists one month's made its r esidence appearance, for each proved guest to be artist, the a international to catalyst the 2010 for Shanghai China's art Wscene. orld Expo Today site. these In ar- a r ecord 18 strategic and time in contemporary art. geographical proximity months. "There's an tists'amazingly popularity positive launches attitude memorable over here. auction They're battles just instarting on Encouraged by Deng Xiaoping's policy of their openness, big moment. which Hong Kong the stakes is an attain important millions art market of euros and or Beijing dollars. is Anow a major from 1979 the Stars appeared on the scene, centre an of arcreativity tistic avant-garde quick to protest and very badly is creating thought a lot of of jealousy the 100 but most also expensive encouraging contemporary a cultural artists rebalancing the between Artprice but Shanghai survey has published the luck in to late be 2008 hosting show-ed the World that 41 Expo, which of by the r emnants of an old guar d not at these all keen three oncompeting world cities." were Chinese. It would seem the caprices of a the Westernisation of power. Jean-Marc Decrop, an expert in contemporary Chinese art who presently lives in like snow in the sun, according to gallerist Magda Da- rather tenacious economic recession do in fact melt Hong Kong, tells us : "Recognition nysz, who has r ecently opened a new for this gr oup came ver y slowly. The ar tists wer e gallery in Shanghai (see box). "Whatever the field, persecuted and imprisoned, the exhibitions arbitrarily China's authorities want things to advance. They'r e closed." Two veterans of this movement are Wang Keping (see box) and Al Weiwei. A second generation At this rate China certainly hasn't done surprising using the r ecession to bounce back mor e strongly." us.
e SOYONS HONNÊTE. ELLE A TOUT POUR ELLE : LA JEUNESSE, LE CHARME ET L’INTELLI- GENCE. ET SURTOUT CELLE DE NE JAMAIS LÂCHER SES ARTISTES. A 18 ANS, ELLE MON- TAIT SA PREMIÈRE GALERIE. DIX-SEPT ANS PLUS TARD, CETTE PARISIENNE D’ORIGINE POLONAISE INSTALLÉE DEPUIS 10 ANS RUE D’AMELOT À PARIS VIENT D’INAUGURER, IL Y A PEINE SIX MOIS, UN NOUVEAU LIEU À SHANGHAI. r r r Elle n’en finit pas de se consumer pour Shanghai. « Je suis tombé littéralement amoureuse de cette ville et de son énergie. J’ai eu de nombr euses fois l’occasion de voyager à Hong Kong ou à Pékin, je n’ai jamais retrouvé la même sensation. Il y a une vibration ici qui me fait penser au New York des années 80, un côté free spirit et aventureux. Lorsque vous voyez une foule immense de jeunes gens fair e la queue depuis 8 h du matin pour entr er dans la Biennale, vous vous demandez si vous n’êtes pas tombé sur une autre planète ! Au départ, je voulais juste monter un bureau de représentation d’œuvres vidéo sur le Bund, un quartier mythique situé sur le port où l’on retrouve face à face le Shanghai des années 20 et celui des affaires doté d’une ar chitecture complètement futuriste. » Finalement, Madga y ouvr e son nouvel espace en juin 2009 avec un show d’inauguration mêlant calligraphie et graffiti signé JonOne. Au total, c’est 400 m² en accès libre de midi jusqu’à minuit, une résidence d’un mois pour chaque artiste invité, une proximité stratégique et géographique par rappor t au tracé de l’Exposition Universelle Shanghai 2010, et litchi sur le gâteau, la Ailing Foundation lui a confié le 30 janvier la direction et la gestion des œuvres d’une grande collectionneuse du même nom décédée depuis peu. Tout ça en un temps record de 18 mois. « Il y a un positivisme surprenant là-bas. Ils sont au début de leurs Trente Glorieuses. Face à Hong Kong, place forte du marché de l’art et Pékin, qui s’avère être le centre névralgique de la création, Shanghai a la chance de recevoir l’Exposition Universelle. Ce qui suscite bien entendu des jalousies mais a ussi un r ééquilibrage "culturel" entre ces trois villes concurrentes. » FAUSTINE CORNETTE DE SAINT CYR Magda Danysz (devant deux œuvres de P.Nicolas Ledoux) : entre Paris et Shanghai, son cœur balance… MAGDA DANYSZ… via Shanghai -/LET'S BE HONEST, SHE'S GOT EVERYTHING GOING FOR HER : YOUTH, CHARM, INTELLIGENCE. BUT MORE IMP OR- TANTLY SHE NEVER LET S HER ARTISTS DOWN. AT 18 SHE OPENED HER FIR ST GALLERY. SEVENTEEN YEAR S LATER THIS POLISH-BORN PARISIAN WITH A GALLERY ON RUE D’AMELOT FOR THE LAST 10 YEARS HAS JUST, BARELY SIX MONTHS AGO, OPENED A NEW GALLERY IN SHANGHAI. You might say she's consumedby Shanghai. "I literally fell in love with this city. There's a vibe here that makes me think of New York in the 80s. When you see a huge crowd of youngsters queuing fr om 8am to get into an ar t biennial, you wonder if you're seeing things ! To start with I just wanted to open a video-artwork promotion office on the Bund, a mythic harbour district where face to face you see the Shanghai of the 1920s and the modern business city with its completely futuristic architecture." Magda opened her new galler y in June 2009 : 400m² open to all from midday to midnight, one month's residence for each guest ar tist, a strategic and geographical proximity to the 2010 Shanghai World Expo site. In a record 18 months. "Ther e's an amazingly positive attitude over here. They're just starting on their big moment. Hong Kong is an important art market and Beijing is now a major centre of creativity but Shanghai has the luck to be hosting the W orld Expo, which is creating a lot of jealousy but also encouraging a cultural rebalancing between these three competing cities." avril-mai 2010 www.cotemagazine.com ART MADE IN CHINA 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 116