COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
COTE For Paris Visitors n°15 avr/mai 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°15 de avr/mai 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : made in China.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
RENCONTRE 16 [RENCONTRE] Par Rémi Dechambre José Frèches Monsieur le commissaire -/heads for Shanghai José Frèches est né le 25 juin 1950 à Dax, dans les Landes. Jusqu’à ses 18 ans, la France n’est pour lui que le pays des vacances… Il a la chance en effet de vivre son enfance à Sao Paulo, Rome, Lisbonne, etc. Étudiant à l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence, il suit un cursus en histoire de l’art et en chinois. En 1970, il prépare le concours de conservateur des musées de France et devient, à 21 ans, celui de la section Chine du musée Guimet à Paris. Maître de conférences à l’École du Louvre, diplômé de l’ENA en 1978, José Frèches a rempli de nombreuses fonctions dans la communication, l’audiovisuel et la culture (création de la Vidéothèque de Paris, président du Midi Libre, etc.) Spécialiste de la Chine, il est l’auteur de très nombr eux ouvrages sur le sujet dont des trilogies r o- manesques – Le Disque de Jade et L’Impératrice de la soie – parues aux éditions XO en 2002 et 2004, qui se sont vendues à plus d’un million d’exemplaires, traduites en 19 langues. Il est actuellement président de la Compagnie Française pour l’Exposition de Shanghai 2010 (COFRES SAS) et Commissaire Général du Pavillon France. En 2011, ce sinologue de r enom fera paraître chez Plon un Dictionnaire amoureux de la Chine. COTE : Qu’est-ce qu’au fond une Exposition Universelle et quelle en est votre vision ? José Frèches : Les Expositions Universelles existent depuis la pr emière moitié du XIX e siècle. La première a eu lieu à Londres en 1851. Ce sont de grands événements conviviaux, de très grandes fêtes, une rencontre fraternelle entre toutes les nations, destinée à mettre en avant ce qu’ils savent faire de mieux. Comparables à un « défilé de mode » où les pays participants se dévoileraient au public dans leurs plus beaux atours ! C’est aussi l’occasion pour les Etats invités de présenter des projets censés améliorer la vie des hommes. Cet aspect des Expositions Universelles est un héritage direct de l’époque où elles ont été créées. En ef fet, au XIX e siècle, une grande confiance était accordée aux bienfaits futurs que devait immanquablement apporter la science… Justement, aujourd’hui la science génère plutôt des craintes… N’est-ce pas à l’origine d’un certain manque de lisibilité des Expositions Universelles ? Effectivement. Jusqu’aux Trente Glorieuses, les Expositions Universelles ont rempli leur rôle initial. Ensuite, il y a eu un changement d’ambiance lié au fait que les expositions, à par tir des années 70, se passaient dans des pays développés qui étaient peu ou prou en crise. Leur impact était moindre. Avec Shanghai, l’Exposition Universelle 2010 r enoue avec la tradition des grandes expositions du début. Parce que la Chine est un pays émergent où l’optimisme règne en force ! Cette exposition, qui veut mettre en avant un futur radieux, se déroule dans un pays qui veut en effet aller de l’avant… avril-mai 2010 www.cotemagazine.com Le 4 mars dernier, le commissaire du Pavillon France de l’Exposition Universelle de Shanghai, qui se tiendra du 1 er mai au 31 octobre 2010, nous recevait dans son bureau parisien. -/On 4 March José Frèches, commissioner general of the French pavilion at the Shanghai World Expo 2010 which runs from 1 May to 31 October, received us in his Paris office. José Frèches was born on 25 June 1950. Until he turned 18, France was the place he came to on his holidays, for the lucky lad grewup in São Paulo, Rome, Lisbon and other great cities. He studied art history and Chinese at the Institut d’Études Politiques in Aix-en-Provence. In 1970 he sat the recruitment exam to become a museum conservator and at 21 became curator of the Chinese department at the Musée Guimet in Paris. José Frèches has fulfilled many communication, audiovisual and culture functions and has written numer ous books and historical novels about China, some translated into other languages. He is currently chairman of the Compagnie Française pour l’Exposition de Shanghai 2010 and commissioner general of the French Pavilion. COTE : What is a World Expo ? José Frèches : There have been W orld Expos since the mid-nineteenth century. The first was in London in 1851. They are grand convivial events, huge festivals, brotherly encounters where nations come together to show the others what they do best. Like Pavillon France à Shanghai, entrée façade Sud. JACQUES FERRIER ARCHITECTURES/IMAGE FERRIER PRODUCTION
FAUSTINE CORNETTE DE SAINT CYR José Frèches et Haibao, la mascotte officielle de l’Exposition Universelle. Le thème de l’exposition, « Meilleure ville pour une meilleure vie », est donc de circonstance ! L’objectif de cette édition est effectivement celui de participer à une réflexion autour de la ville et du développement durable. D’une manièr e générale, il s’agit d’imaginer la ville de demain en ayant pour préoccupation le bien-êtr e des habitants qui la peuplent… Ces grandes cités du futur ne doivent pas être seulement des endroits où les gens s’entassent… Durant l’exposition, chaque pays va apporter sa réflexion sur ce sujet. C’est une préoccupation majeur e car tout le monde sait que dans trente ans, plus de la moitié de l’humanité vivra dans des grandes villes. La Chine est par ticulièrement sensible à cette problématique car elle connaît une urbanisation effrénée… Parlez-nous du Pavillon France… Dans ce grand défilé, j’ai été chargé de mettre en scène le personnage « France » ! Et de répondre aux attentes du public chinois pour qui la France représente le pays du romantisme, du raffinement, du luxe et de la culture, mais également leur signifier que notre nation est tournée vers le XXI e siècle et les nouvelles technologies. Il fallait donc concilier une image traditionnelle et une vision d’avenir. C’est dans cette idée qu’a été imaginé le bâtiment – dont Alain Delon est le parrain – conçu par l’architecte Jacques Ferrier : il est très élégant sans être ostentatoire et clinquant. Il est aussi très technique avec son étonnante résille extérieur e et sa lame d’eau sur laquelle il semble posé. Lorsqu’on pénètre à l’intérieur, il devient carrément spectaculaire grâce à son patio agrémenté d’un jardin vertical à la française… Combien de visiteurs attend-on ? Au Pavillon France, on espère 10 millions de visiteurs répartis sur les six mois, et entre 70 et 100 millions de visiteurs pour l’Exposition dans son ensemble. a fashion show wher e participating countries parade befor e the audience in their finest array. It's also an occasion for countries to present projects designed to improve people's lives. This aspect of the World Expos is a direct legacy of their early days ; in the 19th century people were hugely confident that science would unfailingly bring future benefits to humankind. Whereas nowadays science is more likely to arouse fears. Is that why the World Expos have recently been rather low-profile affairs ? Indeed yes. During the post-war boom the world fairs fulfilled their original role. Then the mood changed, connected with the fact that from the 1970s on they wer e being held in developed countries that were more or lessin crisis. They had lessimpact. With Shanghai, the 2010 W orld Expo is reviving the tradition of the great early exhibitions, because China is an emerging country where a tremendous mood of optimism ! This exhibition, which will be presenting images of a radiant future, is being held in a country that wants to move ahead. So the exhibition's theme of "Better City, Better Life" is apt. This expo is meant to be part of the ongoing reflection about the city and sustainable development. Broadly speaking the idea is to imagine the city of tomorrow with a focus on the wellbeing of its inhabitants. These gr eat cities of the futur e must not just be places that cram in mor e people. During the exhibition each country will put forward its ideas. It's a major concer n because everyone knows that in thir ty years'time, mor e than half of humankind will be living in big cities. China is particularly aware of the problem because its towns ar e growing at a phenomenal rate. Tellus about the French pavilion l'm in charge of staging the'France'character in this grant parade. We have to meet the expectations of the Chinese public, who think of France as the land of romanticism, refinement, luxury and culture, but also to point out that our nation is looking forward into the 21st centur y and the new technologies. So we had to reconcile the traditional image with a futur e-oriented vision. The building (by ar chitect Jacques Ferrier, sponsored by Alain Delon) was designed with that in mind : it's very elegant without being ostentatious or flashy. It's also very hi-tech with its amazing external lattice and the way it seems to be r esting on the water. Inside, with its patio and French-style vertical garden, it's spectacular. How many visitors are expected ? We're hoping for 10 million visitors to the French pavilion, spread over six months, and 70 to 100 million visitors to the Expo as a whole. Is there competition among the countries taking part ? Have you personally noticed some countries'pavilions more than others ? It's friendly competition of course. l've already seen some astonishing achievements. The Chinese pavilion is twice the size of the others, for example. It's a vast r ed temple ; it will pr obably avril-mai 2010 www.cotemagazine.com MEET 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 114-115COTE For Paris Visitors numéro 15 avr/mai 2010 Page 116