COTE For Paris Visitors n°14 février 2010
COTE For Paris Visitors n°14 février 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°14 de février 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 299) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 23 Mo

  • Dans ce numéro : Paris romantique, le parcours des amoureux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
RENCONTRE 6 Certes, la France – et par conséquent Paris – doit une partie de ses mythes à cette période mais comment se fait-il que cette image romantique perdure ? Certainement parce que c’est aussi durant cette période que des changements plus prosaïques se sont opérés. Les cafés, les boulevards, les théâtres deviennent populaires ; les bistrots à la mode s’appellent alors Riche, Ardy, Tortoni… C’est également en plein cœur du XIX e siècle que les cuisiniers – qui ont perdu leurs maîtres durant la Révolution – se mettent à ouvrir des restaurants comme le Rocher de Cancale où Balzac avait ses habitudes, ou bien le Café de Chartres qui est l’actuel Grand Véfour… Antonin Carême devient le plus grand des chefs tandis que Grimodde La Reynière invente la critique gastronomique. On trouve aussi au Palais Royal tous les demi-solde de l’Empire et les filles de petite vertu qui commencent à traîner sous les arcades… Si Paris devient belle, en effet, à l’époque romantique c’est aussi grâce à la création de tous ces nouveaux lieux de plaisir, l’émergence de salons, de cénacles où l’on se réunit pour converser… La « vie parisienne » voit le jour, celle que le monde entier nous envie encore et toujours ! Quels sont, selon vous, les lieux les plus romantiques de Paris ? Je pense à la « mansarde bleue » de George Sand sur les bords de la Seine mais aussi à l’hôtel de Pimodan où Baudelaire logeait à l’entresol… Chopin, jeune exilé polonais, donnait des concerts chez les Rothschild à l’hôtel Lambert ou à l’actuel Musée de la vie romantique, demeure du peintre Ary Scheffer située dans le IX e arrondissement… Notre capitale foisonne de théâtres tous plus romantiques les uns que les autres… J’éprouve un immense plaisir à errer dans Paris, les yeux levés vers les plaques commémoratives disposées au fronton des immeubles. Ce qui fait rêver, c’est cet empilement de vies et d’histoires à travers le temps… Enfant, j’habitais 12 bis rue de l’Elysée – en face du palais présidentiel – et je me souviens du président Coty à une époque où les présidents étaient plus « paisibles » … Rue du Faubourg Saint-Honoré, les vitrines de Roger & Gallet figuraient les fables de La Fontaine avec des fontaines d’eau de Cologne… Je ne peux pas passer place Saint-Sulpice sans penser au mariage d’Alfred de Vigny, dont le témoin s’appelait Victor Hugo... Ce sont tous ces lieux du passé qui font le Paris romantique. Où se retrouvent les romantiques d’aujourd’hui ? On peut les trouver en fin de journée au Mathis Bar, rue de Ponthieu. J’aime beaucoup le restaurant Le Vieux Paris d’Arcole situé au pied de la cathédrale Notre Dame, dans l’ancienne demeure du Chanoine… Ou encore les incontournables brasseries Les Deux Magots et Lipp, au cœur de Saint-Germain-des-Prés. L’histoire de ces endroits fréquentés par de nombreuses générations d’écrivains leur insuffle incontestablement une grande part de romantisme. L’esprit parisien et pétillant demeure, traverse les époques et les générations, sans ambages. Au fil du temps, les évolutions de la ville produisent de nouveaux sites romantiques : voyez l’ancienne gare d’Orsay transformée en musée. Quoi de plus romantique que ce projet fou ? Le Romantisme a donc encore des beaux jours devant lui ? Bien évidemment ! Et il n’a jamais été aussi vivace. Regardez la Chine où se joue tout de même une partie du futur de notre monde, mes livres sur le romantisme sont traduits et appréciés… En France, les biographies successives que j’ai consacrées à Georges Sand, Alexandre Dumas ou Alfred de Vigny ont rencontré un vif succès. Je termine actuellement l’histoire de la vie d’Alfred de Musset qui est un des plus illustres représentants du mouvement romantique. Ce livre paraîtra en 2010 à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. La prochaine édition, la quinzième exactement, du festival La Forêt des Livres, dont je suis l’instigateur, sera consacrée d’ailleurs au Romantisme ! L’an passé, nous avons réuni 55 000 amoureux des livres, en pleine forêt ! Je suis persuadé que nous ferons mieux l’été prochain. Je donne donc rendez-vous à tous les romantiques de la terre le dernier dimanche d’août à Chanceaux-près-Loches ! * « Henri IV et la France réconciliée », 2009, éditions Télémaque www.gonzaguesaintbris.com www.laforetdeslivres.com février-mars 2010 www.cotemagazine.com Les Deux Magots, une brasserie de légende. enjoy yourself and talk with friends. The vie Parisienne was born – the one that’s the envy of the world to this day ! What are the most romantic places in Paris in your opinion ? George Sand’s mansarde bleue (blue attic room) on the banks of the Seine, plus the Hôtel de Pimodan where Baudelaire lived on the mezzanine. Then Chopin, the young Polish exile, gave concerts at the Rothschilds’house, Hôtel Lambert, and what is now the Musée de la Vie Romantique – the former home of painter Ary Scheffer in the 19th arrondissement. Our capital also abounds in incredibly romantic theatres. I take immense pleasure from wandering around Paris with my eyes lifted towards the commemorative plaques fixed to the fronts of buildings. It’s this stackingup of lives and histories through time that really makes you dream. I can’t go past Place Saint-Sulpice without thinking of Alfred de Vigny’s wedding, at which the best man was a Mr Victor Hugo. All these places from the past make Paris romantic. Where do today’s romantics meet ? You can find them at the end of the day at the Mathis Bar, Rue de Ponthieu. I really like the restaurant Au Vieux Paris d’Arcole at the foot of Notre-Dame Cathedral in the former Canon’s house. And the must-visit brasseries Les Deux Magots and Lippin the heart of Saint- Germain-des-Prés. The history of these two places – the favourite haunts of many generations of writers – unquestionably imbues them with a large share of romanticism. Over time, developments in the city produce new romantic sites : look at the former Gare d’Orsay railway station transformedinto a museum. What could be more romantic than that mad project ? D.R.
T H E A R T O F F U S I O N Veronica Varekova, ambassadrice de l’African Wildlife Foundation rend à la nature ce que cette dernière lui a offert : la fusion entre la beauté et l’intelligence. Elle se révèle une ambassadrice idéale pour la collection femme de Hublot. BOUTIQUE HUBLOT PARIS 271, rue Saint-Honoré• 75001 Paris Tél. +33 (0)1 4703 3999 Hublot TV sur : www.hublot.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 1COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 2-3COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 4-5COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 6-7COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 8-9COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 10-11COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 12-13COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 14-15COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 16-17COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 18-19COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 20-21COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 22-23COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 24-25COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 26-27COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 28-29COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 30-31COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 32-33COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 34-35COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 36-37COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 38-39COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 40-41COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 42-43COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 44-45COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 46-47COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 48-49COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 50-51COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 52-53COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 54-55COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 56-57COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 58-59COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 60-61COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 62-63COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 64-65COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 66-67COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 68-69COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 70-71COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 72-73COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 74-75COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 76-77COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 78-79COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 80-81COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 82-83COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 84-85COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 86-87COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 88-89COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 90-91COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 92-93COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 94-95COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 96-97COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 98-99COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 100-101COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 102-103COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 104-105COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 106-107COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 108-109COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 110-111COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 112-113COTE For Paris Visitors numéro 14 février 2010 Page 114