COTE La Revue d'Azur n°204 juin 2012
COTE La Revue d'Azur n°204 juin 2012
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°204 de juin 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 26,5 Mo

  • Dans ce numéro : maxi-yachts et visite d'une villa posée entre ciel et mer...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
SPÉCIAL HORLOGERIE [Timewear Feature]

Mécanique - Mechanics

2 1

seront ravis de connaître simultanément l’heure sur deux fuseaux horaires. Rolex par exemple s’adapte au rythme de ceux qui sillonnent le monde. La Oyster Perpetual Sky-Dweller, également munie d’un calendrier annuel, indique l’heure locale par aiguilles et l’heure de référence choisie sur un disque rotatif au centre du cadran. Le voyageur accède aux différentes fonctions par simple rotation de la couronne Ring Command. Papillon Voyageur… Un nom évocateur pour un modèle d’exception qui vient compléter la collection Daniel Roth de Bulgari. Éditée à 99 exemplaires, cette montre brille par son design élégant. Graduée sur 24 heures, l’heure locale à affichage sautant est dévoilée par un guichet vertical positionné à 12 heures. Le second fuseau horaire est indiqué par une aiguille centraletournant sur un disque guilloché. Enfin, l’indication des minutes se fait par le dispositif Papillon, centré sur le cadran. Il affiche les minutes par un dispositif de disque porteur, qui effectue une rotation de 360° toutes les 2 heures. De quoi combler les globe-trotteurs friands de haute horlogerie.

1-2 1El Primero Chronomaster Open Grande Date Moon et Sunphase de Zenith. 2 Bulgari Papillon Voyageur.

IMPUDIQUES MÉCANISMES
Parmi lestendances fortes, les manufactures semblent vouloir épater la galerie en étalant fièrement leurs prouesses. S’il ne s’agit pas réel-

brand’s iconic “cushion” case ; the 5204 Chronograph with split seconds and perpetual calendar offers the perpetual calendar module presented in 2011. The watchmakers have also focused on the split-seconds mechanism, optimising it through two technical innovations. Less costly and complicated than the perpetual calendar, the annual calendar (requiring just one adjustment a year, in February) is this year’s star complication. Invented in the 80s then popularised in 1996 by Patek Philippe, it has become a watch collection must because of its success with customers. Sports chic from Corum with the Admiral’s Cup Legend 42 in pink gold, a more classic style for Blancpain’s Villeret line, equipping Omega’s Seamaster Aqua Terra, with crown adjustment at Cartier, and finally A. Lange & Söhne adds the day of the week and a moon phase display.

INVITATION TO TRAVEL
To adapt further to the lifestyle of clients who wander effortlessly from continent to continent, the manufacturers have presented numerous models equipped with the GMT (Greenwich Mean Time) function. Business travellers are always keen to know thetime in two time zones, so Rolex has adopted their globetrotting habits for the Oyster Perpetual Sky-Dweller, which also has an annual calendar ; the hands show local time whilethe selected referencetime is seen on a rotating disc in the centre of the dial. You access the various functions by turning the Ring Command bezel. Papillon Voyageur is the delightful name of an outstanding model that has joined Bulgari’s Daniel Roth collection. Supremely elegant in its design, this watch comes in an edition limited to 99 pieces. Using a graduated 24hr scale, the jumping local time is seen in a vertical aperture at 12 o’ clock, while

84 | JUIN 2012 - www.cotemagazine.com

3
the second time zone is shown by a central hand sweeping around a guilloché disc. The minutes are read by means of the Papillon in the dial centre, an ingenious device connected to the bearing disc that completes a 360° rotation every two hours. Guaranteed to thrill globetrotters who love fine watchmaking ! produced an anniversary limited edition of 40 watches. This Royal Oak Extra-Thin Skeleton is a real Jeat, for it was extremely difficult to combinethetechnical requirements of skeletonising with one of the world’s thinnest movements. Roger Dubuis offers the Pulsion Skeleton Tourbillon driven by the handwound 505SQ calibre, Piaget has “undressed” its automatic Altiplano, Franck Muller reveals the details of the Giga Tourbillon, and Breguet delights us with the Tradition 7047 Tourbillon Fusée displaying the 569 calibre in all its glory. Last but not least, Richard Mille goes for total transparency : his RM056 Felipe Massa Sapphiretourbillon splitseconds competition chronograph is not only skeletonised, it reveals even more by having a translucent sapphire glass case ! This is a limited edition of just five watches, so waste no time !

BRAZEN MECHANISMS
One big trend is that watchmakers seem keen to impress by flaunting their accomplishments. Skeletonising isn’t a complication per se, rather a means of showing off a mechanism’s inner workings by cutting away baseplate and bridges and dispensing with a dial. Thus denuded, the movement captivatesthe eyethrough a magical vision of time passing. To celebratethe 40th birthday of its iconic Royal Oak model, Audemars Piguet has

lement d’une complication, le squelettage permet, par l’ajourage de la platine et des ponts, ainsi que l’élimination du cadran, d’exhiber les rouages de la mécanique horlogère. Le mouvement ainsi mis à nu captive en offrant une vision magique du temps qui passe ! Pour célébrer les 40 ans de son modèle iconique, la Royal Oak, Audemars Piguet a présenté une série anniversaire en édition limitée de 40 exemplaires. La Royal Oak Squelette Extra-Plate est une performance : il est très difficile d’allier l’un des mouvements les plus plats du monde aux exigences de la technique de squelettage. Pari tenu pour les artisans de la manufacture ! Chez Roger Dubuis, la Pulsion Tourbillon Squelette s’anime du calibre 505SQ, un mouvement à remontage manuel. Tandis que Piaget déshabille la montre Altiplano automatique, Franck Muller met en lumière son Giga Tourbillon. Breguet nous comble avec la Tradition 7047 Tourbillon Fusée, qui révèletoute la beauté du calibre 569. Enfin, Richard Mille joue la carte de la transparencetotale. Son Tourbillon Chronographe de compétition à rattrapante RM056 Felipe Massa Saphir est non seulement squeletté, mais il se dévoile encore plus avec un boîtier en verre saphir translucide. Une édition limitée à 5 pièces uniquement. Avis aux amateurs…

4

3-4 3Audemars Piguet Royal Oak Extra-Plate Squelette, en édition limitée « 40e anniversaire ». 4Le plus grand tourbillon du monde, par Franck Muller.

www.cotemagazine.com - JUIN 2012 | 85




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 1COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 2-3COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 4-5COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 6-7COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 8-9COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 10-11COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 12-13COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 14-15COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 16-17COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 18-19COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 20-21COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 22-23COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 24-25COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 26-27COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 28-29COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 30-31COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 32-33COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 34-35COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 36-37COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 38-39COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 40-41COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 42-43COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 44-45COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 46-47COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 48-49COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 50-51COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 52-53COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 54-55COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 56-57COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 58-59COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 60-61COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 62-63COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 64-65COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 66-67COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 68-69COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 70-71COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 72-73COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 74-75COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 76-77COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 78-79COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 80-81COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 82-83COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 84-85COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 86-87COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 88-89COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 90-91COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 92-93COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 94-95COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 96-97COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 98-99COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 100-101COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 102-103COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 104-105COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 106-107COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 108-109COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 110-111COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 112-113COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 114-115COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 116-117COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 118-119COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 120-121COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 122-123COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 124-125COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 126-127COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 128-129COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 130-131COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 132-133COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 134-135COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 136-137COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 138-139COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 140-141COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 142-143COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 144-145COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 146-147COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 148-149COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 150-151COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 152-153COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 154-155COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 156-157COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 158-159COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 160-161COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 162-163COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 164-165COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 166-167COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 168-169COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 170-171COTE La Revue d'Azur numéro 204 juin 2012 Page 172