COTE La Revue d'Azur n°202 avril 2012
COTE La Revue d'Azur n°202 avril 2012
  • Prix facial : 6 €

  • Parution : n°202 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : culture vintage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
Retrogaming

2D steals the screen

La 2D crève l’écran
Par Alexandre Benoist

Vintage

66
© capcom / D.R.

Les versions historiques de Street Fighter II (1992) ou de Prince of Persia (1989) n’ont rien perdu de leur charme.

AIMER LES JEUX VIDÉO VIEUX DE 30 ANS, C’EST RINGARD ? AU CONTRAIRE, C’EST AU TOP DE LA TENDANCE !

ous avez conservé votre Atari 2600 ? Vous continuez à battre des records sur Tetris  ? Quand on vous dit Space Invaders, vous répondez Arcade et -/ Is it squareto like 30-year-old non Street Art. Attention, vous êtes video and computer games ? On atteint de retrogaming ! C’est grave, the contrary, it’s totally on-trend ! docteur ? Non, juste un virus qui se propage de plus en plus dans la population française. Quels en sont les symptômes ? « Aimer jouer à des jeux vidéo historiques, c’est-à-dire créés entre les années 70 et 90, là où tout a commencé », explique Marcus. Et l’homme connaît son affaire. Depuis plus de vingt ans, ce journaliste spécialisé est un des pionniers du jeu vidéo dans la presse et à la télévision. Aujourd’hui, il cosigne Nos Jeux Vidéo 70.90(1). Pour lui, l’épidémie n’est pas nouvelle. « Il a toujours existé un noyau dur de joueurs qui ont conservé précieusement leurs consoles et qui n’aiment jouer que sur elles. » Par exemple, l’association MO.5, créée en 1996, rassemble des irréductibles qui se sont donné pour mission de préserver de ce patrimoine numérique. Des mordus qui n’hésitent pas à débourser 2 000 euros pour

V

© Broderbund / Ubisoft / D.R.

une cartouche de jeux Neo Geo d’il y a 20 ans. Mais depuis 5 ans, le phénomène a contaminé un public plus large. Qui est concerné ? « Les joueurs de ma génération, c’est-à-dire âgé de 35 à 45 ans. Ils ont connu les débuts de cette industrie et veulent retrouver des jeux qui les ont fait rêver quand ils étaient petits. » Un public nostalgique donc, en quête de ses premiers émois vidéoludiques, pour qui éviter les bidons d’essence lancés par Donkey Kong est comme visionner un bon vieux film des années 40. Et c’est tout ? 2D ET GROS PIXELS Non, car les jeunes s’y intéressent aussi. Étonnant ? Pas vraiment, car le secteur du jeu vidéon’est plus considéré comme un vilain petit canard ! Fini la réputation de loisir pour enfant débile, ado attardé ou psychopathe en herbe ! Il a gagné ses galons de « 10e art » et donc le droit d’êtretraité d’égal à égal avec les autres secteurs culturels. Pour preuve, des muséestout ce qu’il y a de plus sérieux – Arts et Métiers et Grand Palais – lui ont consacré des expositions en 2010 et 2011, avec, à la clé, des records de fréquentation. « Cette reconnaissance a permis aux jeunes gamers de se plonger dans l’histoire de leur loisir préféré et de fait, de découvrir de petites perles. » Un 

avril 2012 www.cotemagazine.com

©A TAR I

© NI NT DO EN

Deux grandes stars de l’histoire des jeux vidéo : la console Atari 2600 et Mario.

 intérêt qui a poussé évidemment les éditeurs à ressortir des
cartons leur vieux hit pour le plus grand plaisir detous. D’autant plus que l’explosion d’Internet, mais surtout des smartphones, plateforme idéale pour accueillir les jeux old school, car ne bénéficiant pas d’unetechnologie capable de concurrencer la puissance des consoles ou des ordinateurs, leur a permis de diffuser largement leurs trésors vintage. Mais une question reste néanmoins posée. À l’heure de la 3D, des effets photoréalistes et des productions hollywoodiennes, pourquoi les gros pixels et les décors en 8 couleurs font-ils un carton ? « Le gameplay, c’est-à-dire la mécanique de jeux, est toujours aussi efficace ! Bomberman, créé en 1987, par exemple, où vous incarnez un petit bonhomme qui essaye de piéger les autres

joueurs en posant des mines, est toujours aussi amusant. » Même constat pour Pac-Man ou Space Invaders. D’ailleurs, des éditeurs indépendants ont fait de cette « mécanique de jeu des années 80 » (2D avec vue de profil ou d’en haut, défilement uniquement de la droite vers la gauche…) leur marque de fabrique en développant des jeux comme Line 2 ou Limbo. Certes, le gameplay date un peu, mais la réalisation, la musique symphonique et la patte graphique sont dignes d’un blockbuster de dernière génération ! Comme quoi… ∞

Vintage
67

(1)

Nos Jeux Vidéo 70.90, de Marcus et Philippe Kieffer,

éd. Hors Collection, 270 p., 2011.

-/ Have you kept your Atari 2600 ? Are you still breaking Tetris records ? Does Space Invaders evoke an arcadeto yourather than street art ? Then you’ve caught the retrogaming bug ! Is it serious, doctor ? No, but it’s spreading. What arethe symptoms ? “Playing video and computer games created in the 70s to 90s, when it all began,” explains Marcus Kieffer, a press and television journalist who has specialised in these games for over 20 years and recently co-wrote a book on them, Nos Jeux Vidéo 70.90(1). He says it’s not a new thing : “There has always been a hard core of players who have hung onto their old consoles becausethat’s what they like playing on best.” There’s even an association, MO.5, started in 1996 to preservethis digital heritage ;

diehards who happily pay €2000 for a Neo Geo game from 20 years ago. But over the last five years a wider public has caught the bug : “Players of my generation, aged 35-45. They saw this industry start up and want to play the gamesthey adored when they were kids.” Nostalgia freaks looking to relivetheir first thrills, for whom avoiding Donkey Kong’s barrels is like watching a classic 40s film.

2D and big pixels
Youngsters too are getting into retrogames. Surprising… or is it ? Video and computer games are no longer seen as a pastime for dim kids, overgrown teenagers and budding psychopaths ! They’ve even joined the art scene, with highly respectable French museums and

venues devoting exhibitions to them in 2010 and 2011, and pulling record crowds in. “This recognition has led young gamers to look into the history of their pastime and discover little gems.” So in turn publishers have re-issued their old hits to Jeed the new market, while internet and especially smart phones – the ideal platform for old-school games as thetechnology can’t compete with consoles and computers – have helped circulatethese vintagetreasures widely. But one question remains : in these days of 3D, megarealistic effects and productions worthy of Hollywood, why do people still love big pixels and 8-colour screens ? “The gameplay still works really well ! For example, Bomberman, in which you set bombs to catch other players, is just

as much fun today.” As are Pac-Man and Space Invaders. In fact, some independent publishers have madethis gameplay (2D, viewed in profile or from above, moving from right to left only) their trademark by developing games such as Line 2 and Limbo. And if the gameplay is a little dated, the design, music and graphics are worthy of any latest-generation blockbuster ! ∞

avril 2012 www.cotemagazine.com




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 1COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 2-3COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 4-5COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 6-7COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 8-9COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 10-11COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 12-13COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 14-15COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 16-17COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 18-19COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 20-21COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 22-23COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 24-25COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 26-27COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 28-29COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 30-31COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 32-33COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 34-35COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 36-37COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 38-39COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 40-41COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 42-43COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 44-45COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 46-47COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 48-49COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 50-51COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 52-53COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 54-55COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 56-57COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 58-59COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 60-61COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 62-63COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 64-65COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 66-67COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 68-69COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 70-71COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 72-73COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 74-75COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 76-77COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 78-79COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 80-81COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 82-83COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 84-85COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 86-87COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 88-89COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 90-91COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 92-93COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 94-95COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 96-97COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 98-99COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 100-101COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 102-103COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 104-105COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 106-107COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 108-109COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 110-111COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 112-113COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 114-115COTE La Revue d'Azur numéro 202 avril 2012 Page 116