COTE La Revue d'Azur n°186 juillet 2010
COTE La Revue d'Azur n°186 juillet 2010
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°186 de juillet 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 292

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : nu au soleil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 228 - 229  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
228 229
SHOPPING URBAN 228 URBAN Par Julie del Rios, Géraldine Lemaître et Lise Irlandes-Guilbault Be-Baby, une mode fraîche et fleurie. Be-Baby, féminité en fleur Be-Baby, femininity in bloom Les bonbons Haribo montés en bijou ! Nouvelle gamme Zodiac Smoke Screen. Les Repetto, version couture. La styliste russe Oksana Zubitskaya, exigeante et passionnée, présente sa collection d’été de prêt-à-porter féminin, intitulée Fleurs de Paradis. Son style Baby Doll délicat et romantique est sublimé par l’utilisation de tissus nobles et naturels : taffetas, soie, coton, velours. Les pièces maîtresses sont des corsets portés avec des jupes courtes, des jupons en dentelle, des micro robes ornées de fruits et des shorts, un must pour la saison. Le tout agrémenté d’accessoires étincelants comme des cristaux de Swarovski. Chaque modèle a été conçu avec une note de fantaisie et beaucoup d'amour. Chez soi, en vacances ou lors d'une soirée, ces modèles qui affichent une féminité accrue, se portent pour toutes les occasions. -/Russian designer Oksana Zubitskaya, a demanding and passionate woman, presents her summer womenswear collection namedFleurs de Paradis, in which her delicate, romantic, baby-doll style is superbly enhanced by opulent natural fabrics : taffeta, silk, cotton, velvet. The star turns are corsets worn with short skirts, lacy petticoats, micro-dresses adorned with fruit, and shorts that are a must this season. Everything is decorated with sparkling extras that include Swarovski crystals, and each model has been designed with a touch of fantasy and lots of love. These clothes flaunting a strong dose of femininity can be worn any time, any place, at home, on holiday or for social occasions. Chez Eleven Monte-Carlo, Allée Serge-de-Diaghilev - Tél. +377 932 573 13 Haribo, mignons… mais pas à croquer ! Lovely sweeties… but not for eating ! Ils sont nos compagnons d’enfance, icônes de nos goûters d’anniversaire, synonymes de récompenses soustraites aux parents et plus tard, dans notre vie d’adulte, de petite tentation guimauve ou réglisse à laquelle nous avons tous succombé… En attendant la fraise Tagada, les Dragibus ou les Car-en-Sacs, les bonbons Haribo arrivent avec les bijoux nounours et ruban réglisse pour ouvrir le bal de l’été. L’ourson d’or star dans les bacs des confiseurs, affiche ses couleurs et transparences : vert acidulé, rouge de plaisir, blond satiné. Pampilles accrochées à leur bracelet, ils forment une ribambelle sur maille acier, en attendant la version argent, et nous en font voir de toutes les couleurs. Avec leur anneau gravé à l’effigie de la marque ou leur médaille cœur, en compagnie de leur double métal, on les voit partout : au cou, aux oreilles… accompagnés du ruban de réglisse. Collé, serré, bien lové, le ruban suspendu autour de son lien de caoutchouc fait un nid douillet au nounours. Dans le Sud, on trouve ces bijoux, jolis comme des bonbons, chez Boutique N°3 à Saint- Tropez, Paradisiac Cannes et dans les grands magasins. -/Haribo sweets : a part of every French childhood, a guest at all kids'birthday parties, synonymous with treats wheedled out of parents. And later, as adults, the little marshmallow or liquorice temptation to which we've all succumbed ! Now Haribo sweets have arrived in the guise of teddy-bear and liquorice-strip jewellery to open juillet-août 2010 www.cotemagazine.com ÔTE CAZUR the summer ball.The golden teddy bear, star of the sweet shops, flaunts its colours and transparency : bright green, delicious red, silky yellow. Dangling from a steel chain bracelet – there's a silver one on the way – they forma teddy bears'picnic of the most colourful sort. With the ring engraved with the brand symbol and the heart medallion, accompanied by their metal double and their liquorice strip, they're everywhere, hanging from necks, ears, whatever, the liquorice strip suspended from its rubber thong making a cosy cuddly nest for teddy. In the South this jewellery good enough to eat can be found at Boutique N°3 in Saint-Tropez, Paradisiac in Cannes and at department stores. Zodiac Mission Extrême … ou ZMX, nom de code de la nouvelle gamme Zodiac Smoke Screen spécialement conçue pour les férus de sensations extrêmes. La créativité dans tous les domaines a toujours été un facteur déterminant du succès de cette marque qui mise, aujourd’hui comme hier, sur la performance en matière de technologie ; ainsi les modèles ZMX sont munis d’un mouvement sophistiqué Ronda Swiss Made et certains d’entre eux comportent un système d’éclairage à LED pour une vision optimale de nuit. La touche sportive est accentuée par un verre saphir anti-reflet et un bracelet en polyuréthane hypoallergénique étudié pour limiter son altération. Quant au design, il allie un boîtier de 15 mm d’épaisseur à un cadran gris fumé. -/Or ZMX, code name of the new Zodiac Smoke Screen range designed specifically for those into extreme thrills. Creativity in all fields has always been a determining factor in the success of this brand that, today as in the past, focuses on technological performance. So the ZMX models are driven by a sophisticated Ronda Swiss Made movement and some of them have unique LED lighting for easy reading at night. The sporty touch is accentuated by a non-reflective sapphire glass and a strap in non-allergic polyurethane that won't stretch. As for the design : 15mm-deep case with oversized crown and pushpieces plus a smoky grey dial that's absolutely now. Valentino, du glamour pour la bonne cause Glamour in a good cause La maison Valentino se préoccupe de l'avenir d'Haïti et s'engage à soutenir la cause des enfants de l'île. La griffe italienne a récemment organisé des galas de bienfaisance à Milan, Paris, Monte-Carlo et Tokyo qui ont été de véritables succès. Ces rendez-vous ont éclairé les consciences à l'égard de l'urgence de la situation. Afin de toucher un public encore plus large, Maria Grazia Chiuri et Pier Paolo Piccioli, les directeurs artistiques de la maison Valentino, ont dessiné un T-shirt dont les recettes des ventes seront reversées à la Fondation Francesca Rava, NPH Italia Onlus, pour réhabiliter un programme médico-chirurgical destiné aux enfants d'Haïti. Il s’agit d’un T-shirt en coton blanc, décoré de fine dentelle au col et aux manches. Ce modèle griffé pour la bonne cause est en vente sur le site
Le tee-shirt Valentino témoigne de l’engagement de la marque en faveur d’Haïti. valentino.com au prix de 395 €. Enfin, le livre du photographe Stefano Guindani Haïti through the eye of Stefano Guindani sera en vente dans les boutiques de la maison pour soutenir cet engagement. GL -/Italian fashion house Valentino is worried about Haiti's future so is working to help the island's children. Recently it organised extremely successful charity galas in Milan, Paris, Monte-Carlo and Tokyo, which really helped raise awareness of just how desperate the situation is. And to reach a much wider public, Valentino's artistic directors, Maria Grazia Chiuri and Pier Paolo Piccioli, have designed a special T-shirt and all the proceeds from its sale will being donated to the Francesca Rava NPH Italia Onlus foundation to resuscitate a medical and surgical programme for Haitian children. The T-shirt is in white cotton decorated with fine lace around neck and sleeves. This model-with-a-cause is on sale at valentino.com for € 395. Valentino has also promised to donate part of its shop sales to the cause, and photographer Stefano Guindani's book Haiti through the Eye of Stefano Guindani is on sale in Valentino shops to raise more money. www.valentino.com Une saison couture chez Repetto A couture season for Repetto La mythique ballerine Repetto revêt cet automne les codes du luxe et de l’élégance parisienne. Le modèle classique se revisite donc en cuir fuchsia métallisé, or, bleu nuit surpiqué de fil noir ou imprimé façon python fauve ou gris. L’esprit couture est bien là : les ballerines s’ornent d’une boucle sur le devant ou de cuir verni en contraste sur la pointe. Bicolores, en noir et argent, elles évoquent la célèbre maison de la rue Cambon, Chanel. La chaussure Repetto est devenue culte en 1956 grâce à Brigitte Bardot sur le tournage du film de Roger Vadim Et Dieu créa la femme. L’icône des années 60 avait demandé à la marque de lui créer une ballerine plus décolletée sur l’avant du pied. Ainsi est né le modèle mythique, la BB. Depuis, les fashionistas l’imitent en la portant dans la rue. Le soulier de danseuse Repetto confirme ainsi son statut d’intemporel de la garde-robe urbaine. JdR -/This autumn those mythic Repetto pumps dressup in luxury and Parisian elegance. The classic model has been revisited in metallic fuchsia leather, gold, midnight blue topstitched in black, and fawn or grey python print. The spirit of couture is present and correct as the pumps are decorated witheither a buckle on the front or a contrasting patent leather tip ; the two-tone black and silver ones immediately make you think of that famous Rue Cambon name, Chanel. Repetto's pumps became a cult in 1956 after Brigitte Bardot wore them on the set of Roger Vadim's And God Created Woman. The icon had asked the company to make her a pair of pumps cut lower at the front and so was born the mythic BB model, which ever since fashionistas have been wearing in the street in homage to the star. With this new collection, Repetto's dance shoes confirmtheir status as an enduring must in every urban wardrobe. SHOPPING les sélections du mois/this month’s selections C-Room, pour une femme libre ! Frey Wille, un joaillier à forte personnalité. Frey Wille s’installe à Cannes Frey Wille comes to Cannes Présent en France depuis plus de 30 ans, l’orfèvre émailleur autrichien a ouvert, le 1 er juillet, une boutique dans la rue d’Antibes. Vous y retrouverez ses bijoux reconnaissables entre mille, à choisir parmi les gammes Joy qui vous transporte dans un élan de bonne humeur, Diva, pour les grands soirs, ou Lumière, qui associe les pierres précieuses au traditionnel émail. Pour un total look, vous vous laisserez tenter par un accessoire de soie : carré, gavroche ou écharpe. À découvrir également dans la boutique, un corner hommes qui rassemble cravates, boutons de manchettes et instruments d’écriture, pour colorer aussi la vie de ces messieurs ! -/On 1 July the Austrian goldsmith and enameller established in France for more than 30 years opened a shop on Rue d’Antibes, a step from the Palais des Festivals.All the name's highly individual jewellery to choose from the various ranges : Joy that transports you with a surge of happiness, Diva for big nights out, Lumière that associates precious stones with traditional enamel. For a full-on Wille look, let yourself be tempted by a silk accessory : headsquare, cap or scarf. And don't miss the men's corner with its ties, cufflinks and writing instruments to make men's lives colourful too ! Cannes, 43 rue d’Antibes - Tél. 01 42 60 47 47. www.frey-wille.com Fatale et peu banale Fatally attractive, decidedly individual Tels sont quelques-uns des adjectifs qui viennent à l'esprit lorsqu'on est confronté pour la première fois à la dernière collection C-Room. Conçues par la styliste italienne Federica Neri, les pièces C-Room proposent aux femmes bien plus qu'un vêtement, mais une nouvelle peau. Loin des carcans ou des diktats que l'on perçoit parfois ici et là, les robes ou les vestes de la marque ne connaissent pas de limites. Dorure, paillettes, dentelles, broderies, perles, franges... chaque modèle révèle sa part de mystère et permet à la femme qui le porte de se sentir libre, libre de changer, au gré de ses humeurs et de ses envies. La présence de motifs ou de dessins ayant un lien avec le monde animal est l'ultime signature d'une créatrice qui aime par-dessus tout la nature et ses chefs-d'œuvre. -/Those are among the adjectives that come to mind when you first confront the latest C-Room collection. Designed by Italian stylist Federica Neri, C-Room clothes aren't so much a way for women to dress their bodies as what you might calla new skin ! Light years from the straightjackets and dictates one so often sees, this brand's dresses and jackets know no limits. Gold, sequins, lace, embroidery, beads, fringing… each model reveals a little bit of mystery and makes the woman who wears it feel free – free to change with mood and desire. Motifs and patterns connected with the animal world are the final signature of a designer who above all else loves nature and its masterpieces. www.c-room.it juillet-août 2010 www.cotemagazine.com SHOPPING URBAN 229



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 1COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 2-3COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 4-5COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 6-7COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 8-9COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 10-11COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 12-13COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 14-15COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 16-17COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 18-19COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 20-21COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 22-23COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 24-25COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 26-27COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 28-29COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 30-31COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 32-33COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 34-35COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 36-37COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 38-39COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 40-41COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 42-43COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 44-45COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 46-47COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 48-49COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 50-51COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 52-53COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 54-55COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 56-57COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 58-59COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 60-61COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 62-63COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 64-65COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 66-67COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 68-69COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 70-71COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 72-73COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 74-75COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 76-77COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 78-79COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 80-81COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 82-83COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 84-85COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 86-87COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 88-89COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 90-91COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 92-93COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 94-95COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 96-97COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 98-99COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 100-101COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 102-103COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 104-105COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 106-107COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 108-109COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 110-111COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 112-113COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 114-115COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 116-117COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 118-119COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 120-121COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 122-123COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 124-125COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 126-127COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 128-129COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 130-131COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 132-133COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 134-135COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 136-137COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 138-139COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 140-141COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 142-143COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 144-145COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 146-147COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 148-149COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 150-151COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 152-153COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 154-155COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 156-157COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 158-159COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 160-161COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 162-163COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 164-165COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 166-167COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 168-169COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 170-171COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 172-173COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 174-175COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 176-177COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 178-179COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 180-181COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 182-183COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 184-185COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 186-187COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 188-189COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 190-191COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 192-193COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 194-195COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 196-197COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 198-199COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 200-201COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 202-203COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 204-205COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 206-207COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 208-209COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 210-211COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 212-213COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 214-215COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 216-217COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 218-219COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 220-221COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 222-223COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 224-225COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 226-227COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 228-229COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 230-231COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 232-233COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 234-235COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 236-237COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 238-239COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 240-241COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 242-243COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 244-245COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 246-247COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 248-249COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 250-251COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 252-253COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 254-255COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 256-257COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 258-259COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 260-261COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 262-263COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 264-265COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 266-267COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 268-269COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 270-271COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 272-273COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 274-275COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 276-277COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 278-279COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 280-281COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 282-283COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 284-285COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 286-287COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 288-289COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 290-291COTE La Revue d'Azur numéro 186 juillet 2010 Page 292