COTE La Revue d'Azur n°171 novembre 2008
COTE La Revue d'Azur n°171 novembre 2008
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°171 de novembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 34 Mo

  • Dans ce numéro : urbanisme, perspectives d'avenir

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
SHOPPING URBAN 140 URBAN par Michel Franca Un nounours pour Toutes à l’école A teddy bear for Toutes à l’Ecole Les Galeries Lafayette soutiennent Toutes à l’école, l’association fondée en 2005 par Tina Kieffer pour permettre la scolarisation de petites filles défavorisées. Pour les fêtes de fin d’année, tous les magasins de France proposent à la vente un nounours vêtu d’un krama, écharpe traditionnelle cambodgienne. C’est en effet au Cambodge que l’association a ouvert sa première école qui offre aujourd’hui à trois cents petites filles la possibilité de suivre un enseignement de qualité en khmer, anglais et français. Édité à 2500 exemplaires, ce nounours a été créé par la marque Histoire d’Ours. Symbole du peuple cambodgien, le krama qu’il porte peut se dénouer et être porté aussi bien par un enfant que par un adulte. Prix : 20 € -/Galeries Lafayette is supporting the Toutes à l’Ecole charity that Tina Kieffer founded in 2005 to help underprivileged little girls attend school. For the festive season all its stores in France are selling a teddy bear dressed in a krama, the traditional Cambodian scarf, because it’s in Cambodia the charity has opened its first school that is now giving 300 little girls the chance to receive a good education in Khmer, English and French. Histoire d’Ours is producing 2500 of these teddy bears. The symbolic Cambodian krama it wears can be taken off and worn by a child or adult. Price : € 20. Nice, 6 avenue Jean Médecin - Tél. 04 92 17 36 36 Saint-Laurent-du-Var, Centre Commercial Cap 3000 - Tél. 04 93 14 82 12 www.toutes-a-l-ecole.com Dormeuil crée pour Brioni le tissu le plus rare du monde Dormeuil has created the world’s rarest fabric for Brioni Dormeuil vient de mettre au point un tissu d’exception destiné au sur mesure de Brioni, le maître tailleur italien. Le Vanquish II est composé de fibres rarissimes et précieuses : Vigogne, Pashmina et Qiviuk. Ce tissu fait suite à Vanquish et comporte des proportions plus importantes de fibres de Vigogne (30%) et de Qiviuk (10%) que son prédécesseur. La Vigogne est une variété de lama de la Cordillère des Andes, rare et protégée. La chèvre de Pashmina est élevée par des bergers nomades « sur le toit du monde », au Ladakh, et plus exactement dans le Tchang Tang, à 4 800 mètres d’altitude. La fibre baptisée Qiviuk provient, elle, d’un animal étonnant : le muskox, un bison musqué vivant dans les zones désertiques de l’Alaska dont une partie de la toison de couleur blanche tombe d’elle-même au printemps. Elle est alors recueillie par les Esquimaux sur les buissons de la toundra. Dormeuil sélectionne ces trois fibres. Il suit avec attention la tonte, puis le tissage qui se fait en Angleterre, selon les techniques les plus sophistiquées. Le résultat est exceptionnel : le Vanquish II possède au toucher « toute la douceur du monde ». Il sera uniquement disponible dans les boutiques Brioni. -/Dormeuil has just perfected an exceptional fabric for the bespoke service of Italian novembre 2008 www.cotemagazine.com ÔTE CAZUR Aux Galeries Lafayette, des nounours pour soutenir l’association Toutes à l’école. EN BREF > Vacheron Constantin, l’horloger genevois, vient de sortir un nouveau set de quatre montres ornées de masques reproduisant des originaux appartenant à la célèbre collection privée de Jean Paul Barbier Mueller. Ces masques sont originaires du Mexique, du Japon, du Gabon et de la Papouasie- Nouvelle-Guinée. Ces garde-temps d’exception sont proposés dans un superbe coffret, édité à 25 exemplaires. Vacheron Constantin, the Geneva watchmaker, has just brought out a new set of four watches adorned with reproductions of masks in Jean Paul Barbier Mueller’s famous private collection. The original masks come from Mexico, Japan, Gabon and Papua New Guinea. These exceptional timepieces come in a superb presentation box. Limited edition of 25 sets. Les quatre nouvelles montres « Masques » de Vacheron Constantin. master tailor Brioni. Vanquish II is composed of the very rare and expensive fibres of vicuna, pashmina and qiviuk and is a stepup from its predecessor Vanquish since it has larger proportions of vicuna (30%) and qiviuk (10%). Vicuna is a rare, protected species of lama in the Cordillera de los Andes. Pashmina goats are raised by nomadic herdsmen on the Roof of the World, in the Chang Tang region of Ladakh at an altitude of 4800m. Qiviuk comes from the arctic muskox that lives in the tundra regions of Alaska ; it is the downy white undercoat that the animals shed in springtime and which the Eskimos pick off the tundra shrubs. Dormeuil selects the three fibres and monitors the shearing then the weaving that’s done in Britain using the most sophisticated techniques. The resulting fabric is truly outstanding for the feel of Vanquish II is "the softest in the world". It will only be available from Brioni stores. Brioni, 65 La Croisette Mikado : des bijoux pour enfants ! Mikado : jewellery for kids ! Installée à Nice depuis 1996, la société Les Géodes s’est fait connaître par ses collections de bijoux pour femmes. « Notre particularité, souligne Jean-Christian Langumier, l’un des fondateurs, c’est de mélanger des matériaux non nobles, comme les résines, à des matériaux nobles comme l’or ou les pierres véritables. » La société vient de lancer (au printemps dernier) une nouvelle collection destinée aux enfants. Baptisée Mikado, elle se distingue par « un style en rupture avec le classicisme proposé sur le marché du bijou pour enfants ». Ces bijoux sont ainsi précieux, évolutifs, trendy et ludiques. Précieux : ils sont fabriqués avec les matériaux les plus nobles (or, argent, gemmes véritables, perles naturelles…). Évolutifs : ils peuvent se transformer lorsque l’enfant grandit grâce à des systèmes astucieux, cordons réglables, parties interchangeables… Trendy : ils adaptent les dernières tendances de la mode adulte au monde des enfants, en s’inspirant des univers de la musique, du cinéma ou de la mode. Ludiques : certaines parties sont mobiles,
Mikado, un nouveau concept de bijoux pour enfants. sonores ou réversibles, donnant à ces créations un côté amusant bien adapté au monde de l’enfance. -/The Les Géodes firmestablished in Nice since 1996 has made its name through its collections of women’s jewellery. "Our special feature is to mix ordinary materials such as resins with precious materials such as gold and gemstones," points out Jean- Christian Langumier, one of the founders. Last spring the company launched a new collection, this time for children and christened Mikado, that’s distinguished by "a style that breaks with the classicism that the market in children’s jewellery offers". The Mikado pieces are therefore precious, evolutive, trendy and fun. Precious because they’re made with the finest materials – gold, silver, real gemstones, natural pearls etc. Evolutive since as the child growsup they can be transformedwith clever systems of adjustable cords, interchangeable parts etc. Trendy as they adapt the latest adult fashion trends to the world of children by taking inspiration from music, cinema and fashion. Fun because some of the parts move, make sounds or are reversible, which adds an amusing side totally in synch with childhood. Renseignements au 04 93 71 87 12 ou par mail : mikado-collection@orange.fr Céline : une Croisière arty Céline : cruising with art Pour la collection Croisière, Ivana Omazic, la styliste de Céline, a choisi pour thème les dessins animaliers de l’artiste américain Charley Harper. Les droits de cinq dessins ont été acquis par le couturier afin d’être utilisés en motifs pour des imprimés ou utilisés en appliqués de cuir sur la maroquinerie. Le style ludique et léger de l’artiste se glisse merveilleusement sur les cotons ou les soies fraîches, se retrouvent en paillettes colorées sur la bijouterie fantaisie ainsi que sur les souliers et les sacs dont les boucles et les fermoirs reprennent la géométrie des motifs. Le tout dans une palette gourmande qui décline des teintes glacier, lagon, marine, rose pâle, crépuscule, corail, flamand ou rouge, contrastant avec des coloris plus neutres : sable, beige tourterelle, gris requin ou anthracite. -/For Céline’s Croisière collection stylist Ivana Omazic has chosen American artist Charley Harper’s animal drawings as the theme. The fashion house bought the rights to five drawings and has turned them into patterns and used them for leather appliqués on the leather accessories. The artist’s light, entertaining style dances fantastically on the fresh cottons and silks and also turnsup in colourful sequins on the costume jewellery as wellas on the shoes and bags that have buckles and fasteners in the shapes of his motifs. All this comes in a delicious colour range of glacier, lagoon, navy, pale pink, dusk, coral, flamingo and red hues contrasting with more neutral shades of sable, turtle-dove beige, shark grey and charcoal grey. Monaco, place du Casino - Tél. +377 93 30 92 78 Cannes, 24 La Croisette - Tél. 04 92 99 20 12 SHOPPING les sélections du mois/this month’s selections Céline : des accessoires avec des motifs créés par Charley Harper. Le collier créé par Shaun Leane pour les 150 ans de Boucheron. Un collier Shaun Leane pour les 150 ans de Boucheron A Shaun Leane necklace for Boucheron’s 150th birthday Année riche en événements pour Boucheron qui fête ses 150 ans de manière originale. Le joaillier a signé des partenariats avec des créateurs pour célébrer l’événement par des créations originales. La dernière en date est un collier réalisé par le designer londonien Shaun Leane. Pour l’occasion, celui-ci est resté fidèle à l’univers de Boucheron dont il évoque l’un des thèmes fondateurs, le Mystère. Inspiré de la Reine de la Nuit, fleur éphémère, ce collier est orné de onze bourgeons délicats – les corolles de cette fleur ne s’entrouvrent qu’à la nuit tombée pour libérer leur parfum enivrant. Composé d’or noirci, de diamants bruns, de saphirs et de rubis, ce bijou exceptionnel a demandé 1 600 heures de travail aux artisans de Boucheron pour être monté et 1 600 heures de plus pour le sertissage. -/It’s an eventful year for Boucheron, celebrating 150 years in businessin a novel way since the jeweller has signed partnership agreements with designers to celebrate the anniversary with original creations. The latest is a necklace by London designer Shaun Leane, who has faithfully reflected the world of Boucheron by evoking one of its founding themes : mystery. Inspired by the ephemeral flowers of the queen of the night cactus, which only open at nightfall to release their bewitching perfume, the necklace is adorned with 11 delicate buds. This exceptional jewel in blackened gold, brown diamonds, sapphires and rubies took Boucheron’s craftsmen 1600 hours to mount and another 1600 hours to set the gemstones. Cannes, 17 La Croisette - Tél. 04 93 38 96 96 Monaco, place du Casino - Tél. +377 97 97 42 44 Chanel : une Croisière en bleu -/Chanel : cruising in blue On le sait : chez Chanel, l’accessoire est essentiel. C’est l’ingrédient indispensable d’une silhouette réussie. À condition qu’il soit original et abouti. Ce qui nécessite de l’expérience et du talent. Deux qualités dont la Maison de la rue Cambon est admirablement dotée. Sa collection d’accessoires Croisière 2008/2009 le prouve. Elle a choisi une couleur pleine de joie : le bleu intense, pour présenter une ligne de chaussures sacs et bijoux qui ne manquent ni d’audace ni de style, tout en respectant les codes Chanel, notamment le noir et blanc ainsi que le camélia, que l’on retrouve dans toute la collection. En vedette, un escarpin qui séduira les conquérantes à l’âme martiale : il s’appuie en effet sur un talon en forme de revolver ! -/We all know that Chanel believes accessories are vital, the indispensable component for a successful look. Provided they’re original and accomplished, which requires experience and talent, two qualities the fashion house on Rue Cambon is admirably packed with. Its 2008/2009 Croisière accessories collection proves this, choosing a colour full of joy – intense blue – for a line of shoes, bags and jewellery that lack neither boldness novembre 2008 www.cotemagazine.com SHOPPING URBAN 141



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 1COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 2-3COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 4-5COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 6-7COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 8-9COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 10-11COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 12-13COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 14-15COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 16-17COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 18-19COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 20-21COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 22-23COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 24-25COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 26-27COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 28-29COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 30-31COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 32-33COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 34-35COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 36-37COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 38-39COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 40-41COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 42-43COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 44-45COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 46-47COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 48-49COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 50-51COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 52-53COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 54-55COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 56-57COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 58-59COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 60-61COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 62-63COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 64-65COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 66-67COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 68-69COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 70-71COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 72-73COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 74-75COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 76-77COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 78-79COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 80-81COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 82-83COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 84-85COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 86-87COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 88-89COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 90-91COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 92-93COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 94-95COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 96-97COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 98-99COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 100-101COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 102-103COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 104-105COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 106-107COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 108-109COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 110-111COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 112-113COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 114-115COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 116-117COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 118-119COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 120-121COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 122-123COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 124-125COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 126-127COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 128-129COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 130-131COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 132-133COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 134-135COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 136-137COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 138-139COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 140-141COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 142-143COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 144-145COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 146-147COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 148-149COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 150-151COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 152-153COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 154-155COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 156-157COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 158-159COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 160-161COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 162-163COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 164-165COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 166-167COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 168-169COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 170-171COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 172-173COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 174-175COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 176-177COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 178-179COTE La Revue d'Azur numéro 171 novembre 2008 Page 180