COTE La Revue d'Azur n°270 sep/oct 2019
COTE La Revue d'Azur n°270 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°270 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : les lauréats 2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Lauréats/Winners Brante & Vollenweider PRIX SPECIAL/LIFETIME ACHIEVEMENT AWARD De Nice à Cannes, en passant par Mouans-Sartoux et Valbonne, ce duo a œuvré avec conviction à la modernisation de notre paysage architectural. Focus sur les lauréats du Prix Spécial archiCOTE. From Nice to Cannes via Mouans-Sartoux and Valbonne, the winners of the ArchiCOTE Lifetime Achievement Award have worked with conviction at modernising our architectural landscape. A vec le recul, la Bourse du Travail signée par Brante & Vollenweider à Cannes en 1976 en dit long sur l’exigence architecturale, l’attitude engagée et les idées avantgardistes de ces architectes dès l’origine. « Nous ne sommes pas partis pour faire un bâtiment brutaliste, c’était simplement un site avec de fortes contraintes, témoigne Michel Brante. Avec la voie de chemin de fer et la voie rapide, l’idée n’était pas d’ouvrir des fenêtres. L’édifice est donc composé d’un système de gradins de plus en plus étroits qui montent vers la lumière et dont l’éclairage se fait par des bandes latérales zénithales. » Loin d’une architecture dite « de façade », ce bâtiment destiné à accueillir les bureaux de la CGT est ainsi tourné vers l’intérieur. Une attention portée à chaque détail au dedans comme au dehors, caractéristique de ce binôme qui affectionne l’architecture scandinave. Arrivés sur la Côte d’Azur en 1968, Brante & Vollenweider ont édifié des villas avant de s’ouvrir à la commande publique avec ce bâtiment à Cannes. « Nous sommes des post-corbusiens épidermiques », s’amuse Gérard Vollenweider, qui a imaginé avec son associé des projets en béton brut, en béton et pierre, sans pour autant rejeter les toits en tuiles. « Leur travail d’une grande diversité, est un éventail ouvert des évolutions de la production architecturale des années 1970 à nos jours », s’enthousiasme l’architecte Luc Svetchine. Majestueux cadrages sur le paysage Edifié à Sophia-Antipolis en 1996, le laboratoire de recherche CERMICS est l’un des projets les plus emblématiques du duo. « Sur ce terrain très en pente, l’entrée se fait dans le bâtiment par une promenade aérienne, un belvédère qui met en scène la vue », témoigne Gérard Vollenweider. Et d’ajouter avec humour  : « Comme un narthex ». On ne peut en tout cas qu’être inspiré par la majesté des verticales en béton de cette passerelle, la délicatesse des jeux de percement de la façade du bâtiment avec ses fines meurtrières qui entrent en dialogue avec des cercles en contrepoint. « Pour favoriser les échanges entre chercheurs, nous avons organisé les bureaux en demi-niveaux de part et d’autre de l’espace central, lieu de rencontre couvert d’une longue verrière en demi-lune », ajoute Michel Brante. L’échancrure biaise des passages La ligne donc, au cœur du projet de villas jumelées imaginé par ces architectes au Cap d’Antibes en 1996. « C’est un rectangle au nombre d’or, traversé par un axe Nord-Sud qui vient délimiter l’espace des deux maisons », détaille Gérard Vollenweider. Les lignes s’inclinent aussi dans un extraordinaire jeu entre verre et béton au Gymnase de Mouans- Sartoux. Une ligne qui vient même se briser avec élégance, comme pour le réaménagement de l’îlot des Pêcheurs à Antibes Juan-les Pins, en écho aux anciennes bâtisses du site. Brante & Vollenweider, ce sont ainsi des dizaines de projets qui ont ouvert la Riviera à l’architecture contemporaine, à force d’engagement depuis 50 ans. 1 Bourse du Travail Cannes 1976 2 Villas jumelées Cap d'Antibes 1996 3 CERMICS 1996 4 Gymnase Mouans-Sartoux 2005 5 Hôtel Les Pêcheurs Antibes Juan-les-Pins 2009 6 Lycée des Eucalyptus Nice 2013 60 Septembre-Octobre 2019 - www.cotemagazine.com With hindsight, the Bourse du Travail building in Cannes that Brante & Vollenweider designed in 1976 spoke volumes about the pair's architectural exigence, commitment and avant-garde ideas from the very start. "We didn't set out to design a brutalist building, it was because the site had such constraints," Michel Brante explains. "The proximity of the railway line and urban freeway meant we wanted to avoid windows, so we built in increasingly narrow "steps", on each level leaving lateral horizontal space free into which we set light wells for the level below." As opposed to standard "façaded" architecture, the building designed to house the CGT union's offices looks inwards. Brante & Vollenweider setup business on the Côte d’Azur in 1968, building villas before taking on public-works contracts of which the Cannes Bourse was the first. "We're viscerally post- Corbusians," laughs Gérard Vollenweider, for they have built in plain concrete or concrete and stone, although without renouncing tiled roofs. "Their work is extremely diverse, a broad gamut of architectural evolutions from the 1970s to the present day," architect Luc Svetchine observes enthusiastically. Dramatising the landscape The CERMICS research laboratory built in Sophia- Antipolis in 1996 is one of the pair's most emblematic creations. "The terrain slopes steeply, so we made the entrance a raised walkway that frames the view magnificently," Vollenweider explains. You can't help but be inspired by the walkway's majestic concrete structure and the attractive pattern of openings on the building's frontage, where small slim windows are counterpointed by circular ones above. "To facilitate the researchers'interactions we put the offices on split levelseither side of the central meeting-space area covered by a long half-moon roof lantern." Oblique slants Line was the starting point for the architects'1996 design for semi-detached villas on Cap d’Antibes  : a "golden-section" rectangle cut through by a north-south line dividing the two houses. Lines feature strongly too in the extraordinary interaction between glass and concrete in their Mouans-Sartoux gymnasium. And in the redevelopment of the Ilot des Pêcheurs in Antibes-Juan-les-Pins, a line breaks elegantly as if reminding us of the buildings that once stood there. In 50 years of unerring dedication, Brante & Vollenweider have signed off dozens of buildings that have opened the Rivieraup to contemporary architecture.
1 2 3 4 5 6 www.cotemagazine.com – Septembre-Octobre 2019 61 Photos  : Tous droits réservés



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 1COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 2-3COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 4-5COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 6-7COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 8-9COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 10-11COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 12-13COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 14-15COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 16-17COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 18-19COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 20-21COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 22-23COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 24-25COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 26-27COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 28-29COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 30-31COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 32-33COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 34-35COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 36-37COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 38-39COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 40-41COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 42-43COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 44-45COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 46-47COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 48-49COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 50-51COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 52-53COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 54-55COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 56-57COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 58-59COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 60-61COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 62-63COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 64-65COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 66-67COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 68-69COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 70-71COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 72-73COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 74-75COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 76-77COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 78-79COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 80-81COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 82-83COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 84-85COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 86-87COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 88-89COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 90-91COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 92-93COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 94-95COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 96-97COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 98-99COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 100-101COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 102-103COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 104-105COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 106-107COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 108-109COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 110-111COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 112-113COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 114-115COTE La Revue d'Azur numéro 270 sep/oct 2019 Page 116