COTE Genève n°40 mai/jun 2011
COTE Genève n°40 mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de mai/jun 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 260

  • Taille du fichier PDF : 27,3 Mo

  • Dans ce numéro : Immodeco Real Estate.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
TENDANCE SANTÉ 32 tendance/trends PAR JULIE ROVERO DR MONICA LASSAIREIlL’ART AU SERVICE DE LA MEDECINE Le Docteur Monica Lassaire a ouvert son cabinet à Genève en 2003. Diplômée en médecine esthétique à Paris, elle propose à ses patientes de nouvelles techniques pour effacer les méfaits du temps. Issue d’une famille d’artistes, elle prolonge la tradition en utilisant ses connaissances médicales au service d’un art.-/Dr Monica Lassaire opened her Geneva practice in 2003. Trained in cosmetic medicine in Paris, she offers patients a selection of new techniques designed to combat the signs of ageing. Born into a family of artists, she is, she says, continuing their tradition - using her medical expertise in the service of a fine art. Comment voudriez-vous définir votre métier ? Les clientes m’appellent une magicienne. Pour ma part, je pense que mon métier s’apparente davantage à celui d’un artiste ou plutôt d’UNE artiste. Le regard de femme est très important. A Genève, ce sont principalement des hommes qui piquent. Les hommes ne voient pas tout et surtout n’ont pas le regard de la femme vers la femme. Beaucoup de membres de ma fille sont artistes et mon père, producteur de films, m’a dit un jour : « tu ne seras pas cabotin mais médecin ! » Je ne suis pas « artiste » au sens propre mais je suis animée de la même passion qu’un artiste ! Quelle est votre méthode ? D’abord j’analyse ma cliente une vingtaine de minutes, nous discutons, je vois sa peau vivre, ses expressions se dessiner. Ensuite, je lui propose une méthodologie et je morcèle les interventions en plusieurs séances. Je m’appuie sur des photos de clientes (avant/après) pour mieux lui expliquer. Je vais bientôt avoir un appareil pour simuler les changements. Après avoir longuement observé, le geste technique suit comme un pinceau. Votre spécialité ? Je pratique surtout le lift du visage sans bistouri, le lift du cou, le remodeling et resurfacing. J’interviens sur les rides de l’amertume, le nez, la bouche, les mains ou la mésothérapie du visage pour stimuler les fibres collagènes et réhydrater la peau en profondeur. Mes produits sont tous naturels et non d’origine animale pour notamment éviter les allergies, voire des complications plus graves. Mais le regard sur la patiente est bien plus important que la technique. Il est même primordial dans ma démarche, il guide mon travail pour cadrer avec le visage. Un visage, ça vit, il faut que ce soit naturel avant tout ! Quand une patiente sort de chez moi, je veux qu’on lui dise : « Oh, tu as bonne mine, tu reviens de vacances ? ! », je veux donner de la fraicheur au visage avant tout. Ensuite, j’essaie surtout d’éliminer les mouvements inutiles, d’avoir un geste précis (les bleus sont bannis chez moi ! ) Je refuse de faire ce qui n’apporte rien au visage. Je fais bien entendu du Botox en couronne. Je n’ai pas de mal mai - juin 2011 www.cotemagazine.com à dire à mes clientes de revenir dans deux mois si le traitement n’est pas utile ce jour-là. Une patiente injectée doit toujours avoir l’air naturel, comme si elle n’avait jamais rien fait, c’est le seul secret du talent. Une chose est sûre, le bonheur de ma cliente fait mon bonheur. -/How would you define your work ? My clients tell me I’m a magician ! As for me, I think of myself as an artist. A woman’s eye is very important in cosmetic surgery. In Geneva, the practitioners are mostly men, but they don’t see everything ! Many members of my family are artists, and my father, filmmaker, said tome one day: ‘You won’t be a show-person, you’ll be a doctor !’I’m not an artist in the true sense of the term, but I am driven by an artist’s passion. Describe your method ? First, I examine my client for about twenty minutes. We talk, I watch their skin move and live, their facial expressions. Next, I outline what I plan to do, and I drawup a schedule of sessions. I use photographs of my clients (before and after) to explain what I plan to do as clearly as possible. Soon, I will be using a special piece of software to simulate the changes. After a lengthy period of observation, I find I can work rather like a painter with her brush. Your speciality ? I mostly do face and neck face lifts without bistoury, remodeling and resurfacing. I work on ‘bitterness’lines – around the nose, the mouth, on the hands. And also facial mesotherapy to stimulate the collagen fibres and rehydrate the skin deep-down. I use only natural, plant-based products, to ensure there are no allergic reactions and serious complications. But my vision of and for the patient is far more important than the technical aspects. It’s the most important aspect of my work – it’s what guides me when I am ‘re-framing’the face. A face is alive, it should look natural above all else ! When a patient has completed my treatment, I want people to say, ‘Don’t you look well, have you come back from holiday ?’Most of all, I want to restore the face’s original, fresh appearance. Beyond that, I try to eliminate unnecessary intervention, to work as precisely as possible (bruises are forbidden !). I won’t do anything that doesn’t contribute something to the face. I’m practising ‘Crown point Botox'. I’m quite happy to tell my clients to come back in two months if I think what they’re asking for is pointless at any given time. One thing is certain, if my client is happy, so am I ! 15 avenue Rosemont, 1208 Genève, +41 22 700 77 67, www.esthetic-medicine-ml.com Et le portable du docteur Lassaire à toute heure +41 79 541 88 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 1COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 2-3COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 4-5COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 6-7COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 8-9COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 10-11COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 12-13COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 14-15COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 16-17COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 18-19COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 20-21COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 22-23COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 24-25COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 26-27COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 28-29COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 30-31COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 32-33COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 34-35COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 36-37COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 38-39COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 40-41COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 42-43COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 44-45COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 46-47COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 48-49COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 50-51COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 52-53COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 54-55COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 56-57COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 58-59COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 60-61COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 62-63COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 64-65COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 66-67COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 68-69COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 70-71COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 72-73COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 74-75COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 76-77COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 78-79COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 80-81COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 82-83COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 84-85COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 86-87COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 88-89COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 90-91COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 92-93COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 94-95COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 96-97COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 98-99COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 100-101COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 102-103COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 104-105COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 106-107COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 108-109COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 110-111COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 112-113COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 114-115COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 116-117COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 118-119COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 120-121COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 122-123COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 124-125COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 126-127COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 128-129COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 130-131COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 132-133COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 134-135COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 136-137COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 138-139COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 140-141COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 142-143COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 144-145COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 146-147COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 148-149COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 150-151COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 152-153COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 154-155COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 156-157COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 158-159COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 160-161COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 162-163COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 164-165COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 166-167COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 168-169COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 170-171COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 172-173COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 174-175COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 176-177COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 178-179COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 180-181COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 182-183COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 184-185COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 186-187COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 188-189COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 190-191COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 192-193COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 194-195COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 196-197COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 198-199COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 200-201COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 202-203COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 204-205COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 206-207COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 208-209COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 210-211COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 212-213COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 214-215COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 216-217COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 218-219COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 220-221COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 222-223COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 224-225COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 226-227COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 228-229COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 230-231COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 232-233COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 234-235COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 236-237COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 238-239COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 240-241COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 242-243COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 244-245COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 246-247COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 248-249COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 250-251COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 252-253COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 254-255COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 256-257COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 258-259COTE Genève numéro 40 mai/jun 2011 Page 260