COTE Genève n°37 déc 10/jan 2011
COTE Genève n°37 déc 10/jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°37 de déc 10/jan 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (241 x 301) mm

  • Nombre de pages : 212

  • Taille du fichier PDF : 32,4 Mo

  • Dans ce numéro : Coca-Cola.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
COTE rencontre RENCONTRE 76 BLAISE MATTHEY une main de FER dans un gant de velours An iron hand in a velvet glove C’EST LE PATRON DES PATRONS DE L’ÉCONOMIE GENEVOISE ET ROMANDE. POUR LUI, LE LIBÉRALISME SE VEUT UNE FORCE DE PROGRÈS, LOIN DU CONSERVATISME PARFOIS ASSOCIÉ À CETTE NOTION. ET IL N’EST POINT DE PROGRÈS QUI NE SOIT PARTAGÉ PAR TOUS… décembre - janvier 2011 www.cotemagazine.com
BLAISE MATTHEY IS THE BOSS'S BOSS IN THE REGIONAL ECO- NOMY OF GENEVA AND THE FRENCH- SPEAKING CANTONS. FOR MATTHEY, LIBERA- LISM IS A FORCE FOR PROGRESS, A FAR CRY FROM THE ULTRA- CONSERVATIVE OUT- LOOK WITH WHICH IT IS OFTEN ASSOCIATED. AND PROGRESS ISN'T PROGRESS IF ITS BENE- FITS ARE NOT SHARED BY ALL… « J’ai assez classiquement commencé mon cursus par des études de droit à l’Université de Genève. Moins classique, en revanche, fut ma spécialisation en matière d’énergies nouvelles ; c’était le début des années 80, le choc pétrolier faisait encore ressentir ses effets, l’Occident venait de réaliser avec stupeur à quel point il serait démuni face à une pénurie énergétique, et cherchait à limiter sa dépendance à cet égard. J’ai toujours été très sensible à cette question, de même qu’à la problématique des assurances sociales. Après quelques années au Barreau, je suis entré à la Fédération des Entreprises Romandes Genève, qui s’appelait alors encore « Syndicats patronaux ». Mais dans le monde d’après 1989 –chute du Mur de Berlin, effondrement du communisme, et par là-même d’une certaine culture de la lutte des classes-, ce nom apparaissait quelque peu passéiste, obsolète. Nous l’avons changé en 2003, dans le cadre d’une refonte en profondeur de l’institution. Notre credo est de fédérer, de créer un socle commun pour les entreprises tout en respectant la diversité de nos membres, qui sont aussi bien des PME que des multinationales ; ils ont dès lors des attentes très différentes, qu’il s’agit de concilier avec les préoccupations collectives. Cela nous pousse à adopter la vision la plus large qui soit de l’économie, locale comme régionale. Nous regroupons environ 70% des entreprises sises à Genève. Notre palette de services est extrêmement vaste ; nous nous positionnons dans un esprit de partenariat et de soutien (juridique, administratif, logistique, voire politique) avec chacune d’entre elles. Contrairement à une croyance largement répandue, l’esprit d’entreprise est particulièrement vivace en Suisse aujourd’hui. Nous connaissons une plus forte progression du nombre de créations d’entreprises qu’aux Etats-Unis ! Toutefois, le paradoxe actuel est que l’on attend des gens qu’ils innovent et entreprennent tout en multipliant à l’envi les normes, les prescriptions, ce qui inéluctablement alourdit le système de management… Cela vient certes de l’Etat, mais également d’un état d’esprit général qui veut que l’on justifie sans cesse de tout, que l’on se prémunisse contre tout, que l’on sécurise tout. Nous cherchons, autant que faire se peut, à alléger les processus au sein des entreprises ; par exemple, nous avons été pionniers en matière d’e-services, nous avons mis en place un passeport électronique - qui permettra à terme d’effectuer toutes les opérations en ligne-, et avons œuvré à la simplification de la TVA, qui s’avérait indispensable. En tant que porte-parole de l’économie, la FER Genève doit être de tous les combats d’avant-garde. » "My career began quite conventionally, studying law at Geneva University. Less conventionally, however, I specialised in new energy sources: this was back in the early 1980s, when the after-effects of the petrol shocks were still being felt. The West had realised, with horror, how helplessit would be in the face of an energy shortage, and it was looking to limit its dependency. I have always been very sensitive to this issue, and the question of social security. After a few years at the Bar, I joined the Fédération des Entreprises Romandes Genève, still known at the time as the "Syndicats patronaux". But in the post-1989 world, after the fall of the Berlin Walland the collapse of Communism, and perhaps in the context of the "class struggle", the name began to seem outdated, obsolete. We changed it in 2003, as part of a strategy to completely re-think the organisation. We believein federating, creative a common base for businesses while at the same time respecting our members'diversity – everything from SMEs to multinationals, with very different expectations that need to be reconciled with the organisation's collective concerns. This spurred us on to adopt a wider vision of the economy, both local and regional. Our membership comprises 70 per cent of the businesses based in Geneva, and our range of services is vast: we operate in a spirit of partnership and mutual support (judicial, administrative, logistical, political), with each and every one of our members. Contrary to widely-held belief, the spirit of enterprise is very much alive in Switzerland today. We have a higher rate of new business creation than the US ! But the current paradox is that we expect people to innovate and be entrepreneurial while at the same time multiplying the norms and restrictions within which they have to operate, making business administration an increasingly difficult and cumbersome process. Regulation comes from the State, of course, but also from a generalised state of mind that requires us to justify everything we do, take precautions against every possible risk, make everything ultra-secure. As far as possible, we try to lighten the process within individual businesses ; for example, we have pioneered e- services and instigated an electronic passport system that enables our members to performa number of tasks on line, and we have worked to simplify VAT, which is indispensable. As a spokesman for the local economy, Geneva's FER needs to fight from the front, on every front, for local businesses." décembre - janvier 2011 www.cotemagazine.com RENCONTRE 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 1COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 2-3COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 4-5COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 6-7COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 8-9COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 10-11COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 12-13COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 14-15COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 16-17COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 18-19COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 20-21COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 22-23COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 24-25COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 26-27COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 28-29COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 30-31COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 32-33COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 34-35COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 36-37COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 38-39COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 40-41COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 42-43COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 44-45COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 46-47COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 48-49COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 50-51COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 52-53COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 54-55COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 56-57COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 58-59COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 60-61COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 62-63COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 64-65COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 66-67COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 68-69COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 70-71COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 72-73COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 74-75COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 76-77COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 78-79COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 80-81COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 82-83COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 84-85COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 86-87COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 88-89COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 90-91COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 92-93COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 94-95COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 96-97COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 98-99COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 100-101COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 102-103COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 104-105COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 106-107COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 108-109COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 110-111COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 112-113COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 114-115COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 116-117COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 118-119COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 120-121COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 122-123COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 124-125COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 126-127COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 128-129COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 130-131COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 132-133COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 134-135COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 136-137COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 138-139COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 140-141COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 142-143COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 144-145COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 146-147COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 148-149COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 150-151COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 152-153COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 154-155COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 156-157COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 158-159COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 160-161COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 162-163COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 164-165COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 166-167COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 168-169COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 170-171COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 172-173COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 174-175COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 176-177COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 178-179COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 180-181COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 182-183COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 184-185COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 186-187COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 188-189COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 190-191COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 192-193COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 194-195COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 196-197COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 198-199COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 200-201COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 202-203COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 204-205COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 206-207COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 208-209COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 210-211COTE Genève numéro 37 déc 10/jan 2011 Page 212