COTE Genève n°35 septembre 2010
COTE Genève n°35 septembre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de septembre 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 301) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : mode spécial tendances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 RM LE MANS CLASSIC RICHARD MILLE DU CADRAN AU VOLANT FROM THE DIAL TO THE DRIVER’S SEAT Partenaire depuis la 1 er édition, Richard Mille se dit vivre une « véritable histoire d’amour avec cet événement hors du temps ». Si bien, qu’il prit le départ de la course en 2006 et 2008. Cette année c’est au volant de sa fidèle Lola T70 5000cm3 de 1970... Le Mans Classic. Cinquième. Action ! Richard Mille has partnered the Le Mans Classic from the outset. The Swiss watchmaker has, he says, « a genuine love affair with this timeless race. » So much so that he competed himself, in 2006 and 2008. And this year, he’s back for the race’s fifth edition, at the wheel of his faithful 1970 Lola T70 5000cm3... Du 9 au 11 juillet dernier, des roues soigneusement briquées expulsaient d’acre fumerolles sur le mythique circuit du Mans, pour la 5e édition du « Mans classique » parrainée par le célèbre horloger Richard Mille. Le principe est simple: réunir le temps d’un week-end les plus prestigieux bolides de l’histoire et les faire concourir sur une piste de légende. La sauce prend immédiatement, si bien qu’en seulement 5 épisodes, depuis 2002, la course s’est imposée comme le plus grand rassemblement mondial d’automobiles anciennes. Répartis par année en 6 catégories différentes s’étalant de 1923 à 1979, ces bijoux d’acier et de vitesse se sont élancés samedi 10 juillet à 15h45 sur un macadam quasi incandescent. Trois manches de 45 minutes par groupe ont suffi pour départager les pilotes. La 4e catégorie, elle, réunissant les voitures de 1962 à 1965, a également ébloui les quelques 100 000 personnes venues des 4 coins du monde qui s’étaient massées pour vivre l’événement. Et pour cause: entre Porsche, Ferrari ou autre Matra, il y en avait pour près de 5 milliards d’euros de bella maquina. Autour de la course Mais « Le Mans classic » ne serait pas ce qu’il est devenu sans les manifestations qui se déroulent en marge de la course pendant 72 heures. Avec des espaces d’exposition où quelques 4000 voitures de 160 clubs et un village éphémère créé pour permettre au public d’acheter des affiches, revues d’époque ou autres objets souvenir: tout est conçu pour créer pléthore de temps forts. Pour vibrer aux passages des bolides, le sponsor officiel Richard Mille disposait de plusieurs loges. La première permet d’être au cœur de la course et des stands dans des conditions optimales, une seconde « Prestige 24 » permet de se restaurer, midi et soir, sans perdre une miette de la septembre 2010 www.cotemagazine.com RM 010 Le Mans Classic Réserve de marche : 55 heures Edition limitée à 150 exemplaires Disponible en titane, or blanc, or rouge the tarmac at the legendary Le Mans circuit, for the fifth edition of the Le Mans Classic, partnered by celebrated watchmaker Richard Mille. The idea is simple: to gather some of the most prestigious historic racing cars together for a weekend of competitive racing on an iconic track. The event was an immediate success at its launch in 2002, establishing itself in just five meetings as the world’s biggest gathering of historic racing cars and other vintage delights. Divided into six categories ranging from 1923 to 1979, the steeland-speed gems came under the checkered flag at 15h45 on Saturday July 10, for a red-hot race in three 45-minute heats, quickly sorting the « men from the boys ». The fourth category, covering 1962 to 1965 was a dazzling highlight for the 100,000 spectators assembled from all over Europe for the event: the line-up of Porsches, Ferraris and Matras represented some 5 billion euros-worth of belle macchine. On the fringe… The Le Mans Classic would not be the race it is today without the host of events taking place around the circuit over the 72 hours of the event – from exhibitions showing some 4,000 cars from 160 different clubs, to the temporary village selling posters, vintage magazines and other souvenirs. Official sponsor Richard Mille
compétition. Pour faciliter les nombreux déplacements lors de ce type de manifestation, Richard Mille a mis en place un système de navette, un hélicoptère, et une pléiade de jeep U.S vintage de 1945... Parce que la mécanique chirurgicale des autos de prestige s’apparente à celle de la haute horlogerie, une boutique Richard Mille a fait le bonheur des amoureux de précision, qui ont pu découvrir notamment la montre RM 010 Le Mans Classic créée en exclusivité pour l’occasion. L’incontournable vente aux enchères Artcurial a déchaîné les passions pour des pièces uniques ayant marqués l’histoire automobile. Petite nouveauté cette année, sous l’impulsion de Richard Mille et pour prolonger la fête, une boîte de nuit, le « W » a ouvert ses portes aux noctambules du circuit. Le dimanche après-midi a été ponctué par la remise des prix et pour clore le week-end, un cocktail dînatoire a été organisé à l’hôtel Concordia dans le centre de la capitale sarthoise pour un dernier moment de convivialité et de passion automobile avant la prochaine édition en juillet 2012. installed a series of hospitality suites for guests eager to thrill to the spectacle. The first was ideally located at the heart of the grandstand. The second, Prestige 24, served lunch and dinner with stunning views of the course, enabling diners to keepup with the action. Richard Mille also provided complimentary shuttle transport to and from the course every evening, starting at 7pm. The surgically-precise mechanics of the event's prestige cars are not so far removed from the world of fine watch-making, hence the event also featured its own Richard Mille boutique, presenting a range of models including the RM 010 Le Mans Classic watch, created specially for the event. A new attraction this year was the W nightclub, enabling racegoers to keep the party going after hours, with a fleet of shuttles seeing everyone safely back to their hotel. This year's award ceremony took place on Sunday afternoon, and the weekend closed with a cocktail reception at the Hôtel Concordia, in the centre of Le Mans – a last chance to enjoy the company of friends and fellow motor-racing aficionados before the next race, in July 2012. septembre 2010 www.cotemagazine.com RM LE MANS CLASSIC 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 1COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 2-3COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 4-5COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 6-7COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 8-9COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 10-11COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 12-13COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 14-15COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 16-17COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 18-19COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 20-21COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 22-23COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 24-25COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 26-27COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 28-29COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 30-31COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 32-33COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 34-35COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 36-37COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 38-39COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 40-41COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 42-43COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 44-45COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 46-47COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 48-49COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 50-51COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 52-53COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 54-55COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 56-57COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 58-59COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 60-61COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 62-63COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 64-65COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 66-67COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 68-69COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 70-71COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 72-73COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 74-75COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 76-77COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 78-79COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 80-81COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 82-83COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 84-85COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 86-87COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 88-89COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 90-91COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 92-93COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 94-95COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 96-97COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 98-99COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 100-101COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 102-103COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 104-105COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 106-107COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 108-109COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 110-111COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 112-113COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 114-115COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 116-117COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 118-119COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 120-121COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 122-123COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 124-125COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 126-127COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 128-129COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 130-131COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 132-133COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 134-135COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 136-137COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 138-139COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 140-141COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 142-143COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 144-145COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 146-147COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 148-149COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 150-151COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 152-153COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 154-155COTE Genève numéro 35 septembre 2010 Page 156