COTE Genève n°31 fév/mar 2010
COTE Genève n°31 fév/mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°31 de fév/mar 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 29,9 Mo

  • Dans ce numéro : les Amazones.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
QUEENS OF THE HEART 70 Parmi toutes les nobles causes, en quoi celle que vous défendez vous tient-elle particulièrement à cœur ? Lorsqu'on sait que mon époux a été paraplégique durant ses 17 dernières années, on comprend à quel point la fondation IRP me touche. N’avez-vous pas de moments de découragement, vous sentez-vous parfois le cœur gros ? Quel est l’antidote ? Evidemment, comme toute personne normalement constituée, je crois... L'antidote consiste à m'encourager chaque jour à accomplir le plus de choses possibles, pour ne jamais m'ennuyer. Vous sentez-vous soutenue, et par les autorités et par le « public » suisse ? Ont-il du cœur ? Oui, j'admire la générosité des citoyens et commerçants genevois, pour leur soutien indéfectible. Quelle est l’actualité de votre association en 2010, son calendrier du cœur ? Le Bal du Printemps, que j'ai initié il y a 13 ans, se déroulera cette année le vendredi 19 mars à l'Hôtel Président Wilson à Genève, comme traditionnellement. Ma reconnaissance perpétuelle va à la famille Tamman, propriétaire des lieux. février - mars 2010 www.cotemagazine.com FEMMES Queens of The Heart DE COEUR ERIKA WANNER, INITIATRICE DU BAL DU PRINTEMPS POUR LA FONDATION INTERNATIONALE POUR LA RECHERCHE EN PARAPLÉGIE (IRP GENÈVE). -/ERIKA WANNER, FOUNDER OF THE BAL DU PRINTEMPS FOR IRP GENEVA, SUPPORTING INTERNATIONAL RESEARCH INTO PARAPLEGIA. Et pour finir: votre tribune libre, votre cri du cœur ? J'aimerais plus d'équité sur cette Terre, la paix dans le monde et la prise de conscience des différentes instances gouvernementales de la Suisse et d'ailleurs qu'il faut prendre des décisions plus raisonnables et veiller à préserver ce que nos ancêtres ont construit. -/What prompted you to take your particular cause to heart, when there are so many good causes to defend ? If I tell you that my husband has been paraplegic for the past 17 years, you willunderstand how close the work of IRP Geneva is to my heart. Do you ever feel discouraged, with a heavy heart ? What's your antidote ? Obviously, like any normal person, I feel discouraged at times. The anticote is to encourage myself to achieveas much as possible every day, and never to get bored. Do you feel supported by the Swiss public and authorities ? Are they big-hearted ? Yes I admire the generosity of Geneva's retailers and public, their unfailing support. Tellus about your association's latest news, its "calendar of the heart" for 2010 ? The Bal du Printemps, which I founded 13 years ago, will take place this year on Friday March 19 at the Hôtel Président Wilson in Geneva, its traditional venue. I am eternally grateful to the Tamman family, the hotel's owners. And finally: your heart-felt wish ? www.irp.ch I should like to see greater equality in the world, peace, and recognition on the part of the different government institutions in Swizterland and elsewhere that we must take realistic decisions, and preserve and cherish our ancestors'legacy.
www.redcross.ch MARY HOFSTETTER ET ANNA PEDROTTI, PRÉSIDENTE ET VICE- PRÉSIDENTE DU BAL DE LA CROIX-ROUGE SUISSE. -/MARY HOFSTETTER AND ANNA PEDROTTI, PRESIDENT AND VICE- PRESIDENT OF THE BAL DE LA CROIX-ROUGE SUISSE. Parmi toutes les nobles causes, en quoi celle que vous défendez vous tient-elle particulièrement à cœur ? Anna: M'engager pour un monde plus humain, aider là où la détresse est la plus criante car je crois fermement aux principes fondamentaux de la Croix-Rouge: Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité et Universalité. Mary: Cela fait plus de 18 ans que je travaille avec la Croix Rouge, à Londres puis en Suisse. J’ai beaucoup de respect et d’admiration pour cette organisation. En dépit de tout ce qui arrive, tel que le tsunami et la catastrophe naturelle en Haïti, ils ne renoncent jamais et travaillent sans relâche pour aider ceux qui sont dans la détresse partout dans le monde, quelle que soit leur nationalité, leur religion ou leur affiliation politique. C'est l’héritage d'Henry Dunant. N’avez-vous pas de moments de découragement, vous sentez-vous parfois le cœur gros ? Quel est l’antidote ? Anna: J'ai eu le privilège de me rendre sur le terrain, visiter des projets de la CR et j'ai constaté les progrès réalisés grâce à notre soutien. Oui, j'ai le cœur gros chaque fois que je rentre d'une mission et que je me retrouve dans l'abondance. L'antidote: patience et surtout persévérance. Mary: Il m’arrive de sentir le poids des responsabilités, et de parfois me sentir accablée, mais tout à coup un événement se produit qui change tout. Par exemple, la semaine dernière, il y a eu un donateur qui a offert 500,000 dollars pour Haïti à la Croix Rouge Suisse. Quand je suis à court d'énergie, mon antidote est d'aller me balader dans la forêt ou à la montagne. Vous sentez-vous soutenue, et par les autorités et par le « public » suisse ? Ont-il du cœur ? Anna: Le public suisse est en général sensible et généreux avec les plus démunis. La présence du Président(e) de la Confédération au Bal (dont il est le « parrain ») est un atout inestimable. Mary: Je confirme, le public suisse est le plus souvent très généreux. Quelle est l’actualité de votre association en 2010, son calendrier du cœur ? Anna: Au début septembre se tiendra à Lugano le premier Gala. Il y en aura certainement un autre en automne en Suisse alémanique. Mary: Le 29 mai 2010, nous organisons le 9ème bal de la Croix Rouge Suisse « La Splendeur de l’Inde », en présence de son Altesse le Maharajah Gajsingh II de Jodphur. Nous récoltons l’argent pour l’Inde, le Mali, la Bolivie, le Cambodge, le Swaziland, et le Togo. Et pour finir: votre tribune libre, votre cri du cœur ? Anna: Continuer à mettre mon expérience, ma force, mon dévouement au service des autres. Soyons Unis et Généreux, à l'écoute, donnons de l'Amour à ceux qui n'en ont pas, arrêtons le Gaspillage afin que d'autres personnes puissent récolter un peu de ce "trop" que nous avons ! Mary: Aidez-nous à les aider ! Madame Mary Hofstetter What prompted you to take your particular cause to heart, when there are so many good causes to defend ? Anna: I wanted to work for a more humane world, to help wherever distress was most acute, because I believestrongly in the fundamental principles of the Red Cross: Humanity, Impartiality, Neutrality, Independence, Volunteering, Unity and Universality. Mary: l've been working with the Red Cross for over 18 years, in London and then Switzerland. I have a great deal of respect and admiration for the organisation. No matter what happens, from the tsunami to the natural catastrophe in Haiti, they never giveup, and work tirelessly to help people in distress around the world, irrespective of their nationality, religion, or political affiliation. That is Henry Dunant's legacy. Do you ever feel discouraged, with a heavy heart ? What's your antidote ? Anna: l've been privileged to see what goes on "on the ground", visiting Red Cross projects, so I can really measure the progress made thanks to our help. Yes, I sometimes feel downhearted when I come back from a mission, and see the comforts we all enjoy here. The antidote: patience and above all perseverance. Mary: I do sometimes feel the weight of responsbility on my shoulders, and sometimes I feel overwhelmed, but then something will happen that changes everything. For example, last week, a donor offered us 500,00 dollars for our work in Haïti. When I feel low on energy, my antidote is a walk in the forest, or the mountains. Do you feel supported by the Swiss public and authorities ? Are they big-hearted ? Anna: The Swiss public is on the whole very sensitive and generous towards the world's poorest peoples. The presence of the President of the Confederation at our Ball was a great gesture of support. Mary: I agree, the Swiss public is often very generous. Tellus about your association's latest news, its "calendar of the heart" for 2010 ? Anna: In early September, we're holding our first Gala in Lugano, to be followed by another in the German cantons. Mary: On 29 May 2010, we're organising the 9th Bal de la Croix Rouge Suisse with the theme "The splendours of India", in the presence of His Highness Maharajah Gajsingh II of Jodphur. We'll be raising funds for India, Mali, Bolivia, Cambodia, Swaziland and Togo. And finally: your heart-felt wish ? Madame Anna Pedrotti Anna: To carry on devoting my experience, energy and commitment to the service of others. We should all be United, Generous, ready to listen, to give Love to those who have none, and put an end to Waste so that others can take their fair share of our "excess" ! Mary: Help us to help them ! février - mars 2010 www.cotemagazine.com QUEENS OF THE HEART 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 1COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 2-3COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 4-5COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 6-7COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 8-9COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 10-11COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 12-13COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 14-15COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 16-17COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 18-19COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 20-21COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 22-23COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 24-25COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 26-27COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 28-29COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 30-31COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 32-33COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 34-35COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 36-37COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 38-39COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 40-41COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 42-43COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 44-45COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 46-47COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 48-49COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 50-51COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 52-53COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 54-55COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 56-57COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 58-59COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 60-61COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 62-63COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 64-65COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 66-67COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 68-69COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 70-71COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 72-73COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 74-75COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 76-77COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 78-79COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 80-81COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 82-83COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 84-85COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 86-87COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 88-89COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 90-91COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 92-93COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 94-95COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 96-97COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 98-99COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 100-101COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 102-103COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 104-105COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 106-107COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 108-109COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 110-111COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 112-113COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 114-115COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 116-117COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 118-119COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 120-121COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 122-123COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 124-125COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 126-127COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 128-129COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 130-131COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 132-133COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 134-135COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 136-137COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 138-139COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 140-141COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 142-143COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 144-145COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 146-147COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 148-149COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 150-151COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 152-153COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 154-155COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 156-157COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 158-159COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 160-161COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 162-163COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 164-165COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 166-167COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 168-169COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 170-171COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 172-173COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 174-175COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 176-177COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 178-179COTE Genève numéro 31 fév/mar 2010 Page 180