COTE Genève n°30 déc 09/jan 2010
COTE Genève n°30 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°30 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (245 x 300) mm

  • Nombre de pages : 182

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : tendances 2010, rêves de fourrures.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
MUSIC ESSENTIELS 56 LE PASSANT, slameur sans souci Slamming his way to success Slameur au succès grandissant, Le Passant sort son 1 er coffret CD « Wetu » -livré dans une vraie boîte à cigare-, et a organiser à cette occasion un vernissage au Chat Noir le samedi 14 novembre dès 21h30 avec la participation exceptionnelle de Patrick Muller (Eric Truffaz Band). Wetu, de son vrai prénom, est né à Genève dans les années 80. Européen d’Afrique ou Africain d’Europe, il est éternellement bercé par le métissage de sa culture issue des contrées sub-sahariennes inconnues et sur-idéalisées, et sa réalité occidentale. Fils d’une contradiction, il évolue au milieu de divers courants artistiques urbains (poésie urbaine, slam). Il mène une éternelle quête intérieure pour se comprendre et comprendre les autres. De frustrations en introspections, d’appréhensions en créations, il pense en se retirant du monde, ce qui lui permet de prendre du recul sur les perplexités que lui suscite son époque. Son regard laisse errer son âme, observant la société derrière ses pupilles humides. C’est à l’âge de 22 ans qu’il prend la plume comme exutoire de ce qu’il voit, de ce qu’il ressent, de ce qui l’exalte. Il devient « Le Passant », un être fictif définissant par l’écriture ses émotions les plus intimes, les plus sombres, les plus profondes. « Je panse donc j’essuie, je suis donc je pense Je fuis donc ils dansent, ma plaie est danse Donc j’y pense et dans cette impasse La pluie m’encrasse et mes larmes s’écrasent Je vois flou sans fumée, je suis saoul sans gorgée Je ris mou je me sens mourir, pourrir comme une pomme Qui nourrit des vers ; je panse donc j’essuie … » Il représente une nouvelle génération de jeunes écrivains à la plume épurée, directe et complexe, dont on perçoit les influences littéraires telles que Camus, Baudelaire, Oxmo Puccino, Senghor, Mabanckou. Le Passant refuse d’apparaître à visage découvert. C’est toujours vêtu d’une casquette bien vissée sur la tête qu’il se produit sur scène. Pourquoi ? Le message est, d’après lui, plus important que le messager. C’est pour cette raison que la couverture de son album met en scène un parfait inconnu assis dans un bar, les mains croisées, tendant l’oreille, prêt dans l'attente de ce qu’un passant aurait à lui dire. www.myspace.com/legrandbaobab décembre 2009 - janvier 2010 www.cotemagazine.com tendance/trends PAR RAPHAEL BOUJENAH Wetu is the new CD boxed set from super-slammer Le Passant, presented in a genuine cigar case, launched with a party at Le Chat Noir on November 14, including guest artist Patrick Muller of the Eric Truffaz Band. Wetu (Le Passant's real first name) was born in Geneva in the 1980s – an African European, or a European African, a true child of crossed cultures: the West and the little-known, idealised heritage of sub-Saharan Africa. A child of contradictions, too, who grewup surrounded by the crosed currents of modern urban culture (including modern urban poetry, or slam). His work is an endless quest for his own inner understanding, and an understanding of others: poems of frustration and introspection, creativity born of his apprehension of the world around him (he prefers to work and reflect on retreat, taking a step back from the perplexities of contemporary society). His melting, limpid gaze mirrors a wandering soul. At age 22, he put pen to paper as an outlet for his observations, feelings and inspirations. He became "Le Passant", a fictionalised character expressing his most intimate, darkest, deepest feelings, in verse: « Je panse donc j’essuie, je suis donc je pense Je fuis donc ils dansent, ma plaie est danse Donc j’y pense et dans cette impasse La pluie m’encrasse et mes larmes s’écrasent Je vois flou sans fumée, je suis saoul sans gorgée Je ris mou je me sens mourir, pourrir comme une pomme Qui nourrit des vers ; je panse donc j’essuie … » ("…and in this dead end It rains dirt on my skin and my tears hit the dirt…") Wetu represents a new generation of young writers whose spare, direct yet complex language hints at the influence of Camus, Baudelaire, Oxmo, Puccino, Senghor, Mabanckou. Le Passant never shows his face in public, taking to the stage with a baseball cap pulled down hard over his eyes. Why ? The message, he says, is more important than the messenger. Which is why the cover of his latest album features an unknown guy in a bar, arms folded, listening, ready to catch whatever the next passerby chooses to tell him.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 1COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 2-3COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 4-5COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 6-7COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 8-9COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 10-11COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 12-13COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 14-15COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 16-17COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 18-19COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 20-21COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 22-23COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 24-25COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 26-27COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 28-29COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 30-31COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 32-33COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 34-35COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 36-37COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 38-39COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 40-41COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 42-43COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 44-45COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 46-47COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 48-49COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 50-51COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 52-53COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 54-55COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 56-57COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 58-59COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 60-61COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 62-63COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 64-65COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 66-67COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 68-69COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 70-71COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 72-73COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 74-75COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 76-77COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 78-79COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 80-81COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 82-83COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 84-85COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 86-87COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 88-89COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 90-91COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 92-93COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 94-95COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 96-97COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 98-99COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 100-101COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 102-103COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 104-105COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 106-107COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 108-109COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 110-111COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 112-113COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 114-115COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 116-117COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 118-119COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 120-121COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 122-123COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 124-125COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 126-127COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 128-129COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 130-131COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 132-133COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 134-135COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 136-137COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 138-139COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 140-141COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 142-143COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 144-145COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 146-147COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 148-149COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 150-151COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 152-153COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 154-155COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 156-157COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 158-159COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 160-161COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 162-163COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 164-165COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 166-167COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 168-169COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 170-171COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 172-173COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 174-175COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 176-177COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 178-179COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 180-181COTE Genève numéro 30 déc 09/jan 2010 Page 182