COTE Genève n°29 novembre 2009
COTE Genève n°29 novembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de novembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 142

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : love self-made men.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
PORTRAIT 22 En brûlant, sculptant, détournant le passé pour mieux le réinventer, Maarten Baas avait donné un sens à la notion de mouvement perpétuel. C’est à ce jeune artiste néerlandais de 31 ans, rebelle et fougueux, qui vient de se voir attribuer le titre de designer de l’année 2009 par les instances de « Design Miami », la prestigieuse foire internationale du design d’exception, que la maison de champagne Ruinart a confié le soin de capturer l’esprit de la marque. Octobre/novembre 2009 www.cotemagazine.com Première maison de champagne fondée en 1729, la Maison Ruinart a hérité du Grand Siècle le véritable goût de l’excellence. Cette vocation pour la rareté trouve son ultime expression avec Dom Ruinart, cuvées millésimées dédiées aux plus nobles chardonnays. Un véritable hommage à l’esprit visionnaire du personnage de Dom Ruinart, précurseur dans l’âme, qui a su déceler avant tous l’extraordinaire potentiel du champagne. Cette ouverture d’esprit tournée vers l’avant-garde a trouvé en Maarten Baas un héritier spirituel naturel. En 2008, l’enfant terrible du design a laissé libre cours à son audace et à sa créativité pour rendre hommage à Dom Ruinart, de la plus sublime manière qui soit. Le XVIIIème siècle de Dom Ruinart et le XXIème siècle de Maarten Baas. La splendeur grandiose du siècle des Lumières face à l’impertinence créative de la modernité. Deux univers face à face, plus proches qu’il n’y paraît. Prodige du design hollandais, Maarten Baas a bâti sa réputation en détournant les grands classiques du mobilier, soit en brûlant des fauteuils victoriens aux accoudoirs calcinés avec l’inoubliable collection Smoke, soit en jouant sur l’accumulation comme dans sa collection « Hey Chair, be a bookshelf ! ». Excentrique, inspiré, anti-conformiste, Maarten Baas possède une vision du monde et de l’art de vivre, aussi baroque que somptueuse. Au cœur de son imaginaire, une fascination pour la métamorphose, la conviction que rien n’est figé, la certitude que les choses doivent arborer les marques du temps avec fierté. Une vision qui correspond parfaitement aux trois siècles d’histoire de la Maison Ruinart. Pour rendre hommage à Dom Ruinart, Maarten Baas a imaginé le Bouquet de Champagne, une œuvre qui reflète pleinement l’univers poétique du designer.
COTE rencontre Dom Ruinart & Maarten Baas La concorde des classiques et des modernes A marriage of the classical and modern Splendeur raffinée pour table d’apparat, cette composition originale évoque un majestueux lustre de cristal tombé du ciel qui a miraculeusement basculé sur la table, comme si les pampilles de verre avaient roulé de-ci delà, par la grâce du hasard, à la manière de gouttes de mercure. Sur une plaque transparente teintée de reflets miroirs, une sculpture sophistiquée de verre, mêlant flûtes et chandelles imagine des jeux de reflets à l’infini… Jouant avec les lois de la physique, l’œuvre singulière tourne délibérément le dos aux objets figés traditionnels. Une fois le champagne servi, chacun peut cueillir délicatement sa flûte. Sur commande uniquement, prix de vente : 75 000 €. En outre, pour célébrer les 50 ans de sa cuvée de prestige, la Maison Ruinart a confié à Maarten Baas le soin de réinterpréter les arts de la table du XVIIIe siècle. Le designer a ainsi créé une œuvre originale, un rafraîchissoir inédit, subtile fusion entre les surtouts de l’époque et sa collection « Melted ». Une oeuvre éditée à seulement 50 exemplaires, un hommage suprême à l’illustre visionnaire Dom Ruinart, dont la cuvée porte le nom. L’objet est d’une extravagance aussi somptueuse que raffinée. Un seau à champagne aux allures baroques, dont la base aurait fondu comme la glace au soleil, se répandant en une large flaque de métal argenté résolument moderne. Une création qui semble vouloir épouser la table pour mieux l’habiller de ses courbes lisses et brillantes. Et la suite de son histoire, comment Maarten la voit-il ? « En faisant confiance au destin, j’ai toujours reçu davantage que ce à quoi je m’attendais, alors je crois que c’est une philosophie qui me réussit. » Au printemps 2010, ce sera la galerie Mitterand & Cramer qui aura le plaisir d’exposer la nouvelle collection de meubles (détournés) de l’artiste. Thirty-one-year-old sculptor Maarten Baas burns, carves and recycles the past, the better to reinvent it, giving new meaning to the concept of perpeutal motion. Now the Dutch firebrand – Design Miami's 2009 Designer of the Year – has been commissioned by Champagne Ruinart to capture the true spirit of the brand. The world's first and oldest champagne house, founded in 1729, Ruinart has inherited theeighteenth century's taste for excellence, expressed today in their Dom Ruinart vintage champagnes, dedicated to the very finest chardonnay grapes. The name is a tribute to the visionary spirit of Dom Ruinart himself, the founder of the champagne industry as we know it, and the first to spot the drink's extraordinary potential. Ruinart's open, avantgarde outlook finds a kindred spirit in Maarten Baas. In 2008, the design world's enfant terrible brought his bold creativity to bear on the creation of a sublime tribute to Dom Ruinart. Dom Ruinart'seighteenth century meets the 21st-century vision of Maarten Baas. The splendour of the Enlightenment meets bold, contemporary creative design… Two worlds face to face, and closer than they may at first seem. Baas is the prodigal son of Dutch design, with a reputation for transforming classic furniture – burning Victorian armchairs to create charred armrests for the unforgettable "Smoke" collection, or playing on the accumulation of forms and functions with his "Hey Chair, be a bookshelf ! " range. Baas's eccentric, inspired, non-conformist outlook shapes his sumptuous, baroque creations. The key to his imaginative approach is a fascination with metamorphosis, a belief that nothing is fixed, a conviction that objects should bear the marks of the passage of time with pride. A vision that corresponds perfectly to Maison Ruinart's three centuries of history. Maarten Baas's tribute takes the formof a Bouquet de Champagne – a work that expresses the sculptor/designer's poetic vision. The superb table centrepiece evokes a majestic crystal chandelier that has fallen from above and tipped over, its glass droplets rolling this way and that, like balls of mercury. Mounted on a transparent plaque with a mirror-like sheen, the sophisticated glass sculpture combines champagne flutes and candles, with an infinite play of reflections. Challenging the laws of physics, this striking piece deliberately turns its back on traditional concepts of the object as something fixed and immutable. Once the champagne is served, everyone can delicately lift their flute free of the ensemble. Available exclusively to order: 75 000 euros. Celebrating the fiftieth annviersary of their prestige vintage collection, Maison Ruinart has also commissioned Maarten Baas to reinvent some of the great classics ofeighteenth-century tableware. The result is a highly original ice bucket – a subtle fusion of traditional forms and Baas's own "Melted" collection – in a strictly limited edition of just 50 pieces. Extravagant, refined and sumptuously styled, the baroque champagne bucket features a melted base, like ice disintegrating in the sun, that spreads out to forma broad, resolutely modern silver "puddle", embracing the table as if to embellish its surface with its smooth, curvacious, gleaming forms. Where next for Maarten Baas ? "I trust to destiny," he says. "I have always been given more than I expected, so it's obviously quite a successful philosophy for me…" Look out for his new furniture collection in spring 2010, at Galerie Mitterand & Cramer. Octobre/novembre 2009 www.cotemagazine.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 1COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 29 novembre 2009 Page 142