COTE Genève n°28 septembre 2009
COTE Genève n°28 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : icônes et must have.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
ART MUST-HAVE 96 Part I dans l’exposition Né dans la rue – Graffiti qui se tient à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, jusqu’au 29 novembre 2009. Le street art, en pleine expansion Né dans les rues de New York au début des années 70, de la contestation d’une partie de la jeunesse américaine en révolte contre les institutions, le street art (tag, graffiti, action writing, collage, pochoir, etc.) est aujourd’hui un phénomène mondial, solidement ancré dans le paysage culturel. Cette « nouvelle » forme d’expression, qui conserve toutefois un léger parfum d’interdit, intéresse de ce fait le marché de l’art et les spéculateurs. La maison de vente Millon-Cornette de Saint-Cyr organisait le 20 juin dernier, à La Cigale, une vente aux enchères de près de 300 tableaux, dont les ventes ont rapporté 480 000 €. Shaka y créait notamment la surprise avec une œuvre partie chez un collectionneur anglais pour 15 000 € , estimée préalablement à 4 000. Cet artiste français faisait partie, à l’instar de 149 autres graffeurs, de la collection Gallizia (du nom de son détenteur) – présentés à l’exposition Le Tag au Grand Palais en avril dernier, ayant attiré sur cinq semaines près de 80 000 visiteurs. Depuis le 7 juillet dernier, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente une exposition sur le sujet, intitulée Né dans la rue (voir COTE Paris). n LES ARTS PREMIERS, « UNE BEAUTÉ À PRIX RAISONNABLE » -/PRIMARY ARTS: "BEAUTY AT AFFORDABLE PRICES" « Le marché des arts premiers se porte bien et plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer ce phénomène, la plus importante étant vraisemblablement qu’il s’agit plus d’un marché de collectionneurs que de spéculateurs : l’acheteur d’arts premiers n’acquiert pas une pièce dans l’idée de la revendre à court terme avec profit, mais pour compléter sa collection, l’améliorer, ou tout simplement sur un coup de foudre. Il n’y a ni signature, ni catalogue raisonné dans notre domaine mais l’amateur a la possibilité de faire appel au marchand pour qu’il l’épaule dans sa recherche et ses envies, le conseille, et le guide dans ses choix. La deuxième raison, et non des moindres, pour laquelle le marché des arts premiers affiche une belle santé est la modestie des montants à partir desquels il est possible d’acquérir des septembre 2009 www.cotemagazine.com ©PART I, 2009 artists, Mathieu Mercier, Xavier Veilhan and more recently Tatiana Trouvé appear tome to be excellent investments," opines Martin Guesnet. "In the young generations, Camille Henrot, Anne Molinaro and Marlène Mocquet are names one hears regularly." The latter, born in 1979, is enjoying increasing success since she graduated from the Beaux-Arts in 2006. Represented by Alain Gutharc's gallery, this young painter devises perfect oneiric worlds peopled with strange and fantastic figures, priced at € 2000 to € 50,000. A boom in Street Art First practised on the streets of New York in the early 1970s by a dissenting section of American youth, Street Art is now a global phenomenon solidly grounded in the cultural landscape. This new formof expression still conserving a slight aura of rebellion is for that very reason inciting interest from the art market and speculators. On 20 June auctioneers Millon-Cornette de Saint-Cyr held an auction of some 300 pictures, sales of which brought in € 480,000. Last April the exhibition Le Tag au Grand Palais attracted nearly 80,000 visitors in five weeks. Since 7 July the Cartier contemporary art foundation has been running an exhibition on this topic entitled Né dans la rue (Born in the Street). Masque inuit, Point Hope, Détroit de Bering, Alaska, début XIX e siècle. chefs-d’œuvre du genre. On peut se porter en effet acquéreur de l’équivalent d’un Matisse fauve, soit une pièce muséale, pour un prix cinquante fois moins élevé, ce dont les collectionneurs ne se privent pas. Mais cela ne saurait durer trop longtemps car les collectionneurs échaudés par la versatilité de l’art contemporain ou moderne commencent à se tourner vers les arts premiers et se retrouvent charmés par cette beauté à prix raisonnable. » Pierre Moos, directeur de Parcours des mondes, salon international des arts premiers, du 9 au 13 septembre 2009 à Paris. -/"The Primary Arts market is healthy and several reasons can be advanced to explain this phenomenon, the most important being, it would seem, that this is a market more for collectors than speculators. Someone who buys Primary Arts doesn't purchase a piece with the idea of selling it again soon to make a profit but in order to complete or improve their collection or simply because they fall in love with it. There are neither signatures nor descriptive catalogues in our field but an amateur collector can always ask the art dealer to guide them in their choices. The second, and no lessimportant, reason is the modest starting prices at which it's possible to buy masterpieces of this type. But that's unlikely to last very long since collectors discouraged by the versatility of contemporary or modern art are beginning to turn to Primary Arts, charmedby such reasonably priced beauty." Pierre Moos, director of the Parcours des Mondes international Primary Arts show on from 9 to 13 September in Paris. Tête, Tumaco, Colombie, 800-500 av. J.-C. en terre cuite. © ARTE Y RITUAL, MADRID © FREDERIC DEHAEN STUDIO ASSELBERGHS
BEL AIR FINE ART septembre www.cotemagazine.com MUST-HAVE MODE 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 1COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 156-157COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 158-159COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 160-161COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 162-163COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 164-165COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 166-167COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 168-169COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 170-171COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 172-173COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 174-175COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 176-177COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 178-179COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 180