COTE Genève n°28 septembre 2009
COTE Genève n°28 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : icônes et must have.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
MUST-HAVE 56 PLAISIR DE LOOKER THE PLEASURE OF LOOKING GOOD PAR MICHEL FRANCA septembre 2009 www.cotemagazine.com Dior.
C’est ainsi : nous avons besoin de ferveur. Et dans ce monde par fois trop matérialiste, il fait bon élire des icônes, qui renouent avec le souffle du mythe. Pas si victime que ça. Si religions et croyances s’affaissent, la religiosité n’est pas morte. Elle vit et revit dans le merveilleux, le magique, qui, désormais, ne sont plus véhiculés par les bons vieux mythes d’antan, mais par des objets de tous les jours qui, pour être banals et souvent prosaïques, sont investis de pouvoirs oniriques. Certains sociologues et polémistes ont vu, dans cette sacralisation de nos produits de consommation courante, une aliénation. Sauf que, comme on dit, à malin, malin et demi, et si on n’était pas leur victime pour de bon, mais on jouait à l’être ? Un bon plan, non ? Culte et fétichisme. Donc jouons à être fashion victim. Optons pour le dernier look, accessoire, gadget ou meuble à la mode… Soyons trendy à fond, branchés total. Chaque saison est pourvoyeuse de panoplies et d’objets qui sont autant de fétiches. Avouons que c’est le super pied d’endosser le costume qu’il faut, d’avoir la botte, le sac de la saison, le dernier objet déco qui compte. Cela procure une espèce de bonheur, certes éphémère, mais intense. Et si en plus vous êtes capable de personnaliser, d’apporter une touche bien à vous, c’est jouissif ! Donc surveillez le box-office et, si possible, anticiper ! Mais à une condition : ne pas se prendre au sérieux. La mode doit se pratiquer avec humour. Elle n’est jamais si séduisante que lorsqu’elle est conçue comme un jeu qui mêle le plaisir enfantin de se déguiser au bonheur de faire la fête. Starmania. Des objets aux personnes, il n’y a qu’un pas vite franchi. Nos univers cathodiques et informatiques célèbrent ces mythes modernes que sont les stars. Plus que jamais, elles sont à la mode et chacun rêve d’en être une. Pourquoi ? Parce qu’elles incarnent la réussite, le succès, le paranormal, le magique, l’impossible… Elles sont pour ainsi dire suprahumaines, d’essence quasi divine, dotées de tous les dons, les qualités, les pouvoirs, à commencer par celui d’enchanter et de tout transformer en bonheur, même si, par choc en retour, elles sont prédestinées aux destins tragiques. Dans l’univers sacré des people, rien n’est jamais acquis et l’on a tôt fait d’être down, has been, démodé… Et pourtant sans cesse le jeu recommence, les candidats se bousculent au portillon de la Nouvelle Star. Et qu’on le veuille ou non, qu’on aime ou qu’on déteste, Starmania demeure, contre déceptions et désillusions, le plus magnétique des opéras modernes. -/We need ardour, that's the way it is. So in this sometimes too materialistic world it does us good to elect icons that revive the spirit of myth. Not so much victims. Religions and beliefs may be losing ground but religious inclinations aren't dead, they live and live again in the marvellous and magical, these days no longer expressed by the good old myths of yesteryear but by everyday objects that although banal and often prosaic are invested with oneiric powers. In this sanctification of ordinary consumer products some sociologists and polemicists have perceived alienation. But are we really quite so gullible ? What if we aren't in fact victims but just playing at being so ? A good wheeze, don't you think ? Cult and fetishism. So let's play at fashion victims. Let's go for the latest look, accessory, gadget or fashionable bit of furniture. Let's be totally trendy, terminally hip. Every season brings its share of garments and objects destined to become fetishes. You have to admit it's a real high to put on the must suit, flaunt the boots or bag of the season, have the latest interiors accessory everyone's talking about. It brings you a type of happiness, ephemeral indeed but nonethelessintense. And if in addition you're capable of personalising, adding a little touch that's oh-so-you, then it's positively orgasmic ! So watch the fashion charts closely and if possible anticipate them, but on one condition: don't take yourself too seriously. Fashion should be practised with humour for it's never as seductive as when conceived as a game that mixes the childlike pleasure of dressingup with the enjoyment of partying. Starmania. From objects to people is only a short step. Our TV and IT worlds celebrate those modern myths that are the stars. More than ever they're fashionable and everyone dreams of being one. Why ? Because they embody achievement, success, the paranormal, the magical, the impossible. You could say they're suprahuman, almost divine in essence, endowed with every gift, quality and power, starting with that of enchanting and transforming everything into happiness – even if the backlash is a predestination for tragic fates. In the sacred world of celebrity, nothing can ever be taken for granted and being dropped, out of fashion, has-been can come fast. Yet the game starts over unceasingly, with candidates jostling at the gates of stardom. And whether or not we want it, whether we love it or hate it, despite deceptions and disillusionments Starmania remains the most magnetic of modern operas. septembre 2009 www.cotemagazine.com MUST-HAVE 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 1COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 156-157COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 158-159COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 160-161COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 162-163COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 164-165COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 166-167COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 168-169COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 170-171COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 172-173COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 174-175COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 176-177COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 178-179COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 180