COTE Genève n°28 septembre 2009
COTE Genève n°28 septembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de septembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (240 x 300) mm

  • Nombre de pages : 180

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : icônes et must have.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
RENCONTRE 20 Actrice multiple Sa trentaine de films en dit long sur le rythme effréné avec lequel elle a mené sa carrière. En 1991, l’inclassable Maurice Pialat lui donne son premier rôle dans Van Gogh, où elle interprète Cathy, l’amie prostituée de l’artiste. Sa prestation lui vaut le prix Michel Simon l’année suivante. Sa carrière est lancée. Grâce à un jeu d’actrice varié, tantôt dramatique et passionné, tantôt hilarant et loufoque, les Français l’apprécient de plus en plus. « Je suis très vivante, mais j’ai ce besoin constant de jouer sinon je ressens comme un vide, dit-elle. J’aime me dire que je vais donner mon âme et mon corps à un personnage. Le cinéma est une manière de pouvoir exprimer tout ce que je vis à la manière d’un exutoire ». Souvent habitée par ses rôles jusqu’aux frontières de sa vie, on perce à jour derrière cette fragilité d’apparence, un caractère fort et entier. Son teint de porcelaine et son talent ont déjà séduit de nombreux cinéastes : Jacques Doillon, Martine Dugowson, Raul Ruiz, Roger Planchon, Mick Davis, Jean-Jacques Zilbermann, Philippe Lioret, Ariel Zeitoun… Cette année, on l’a vue à l’affiche de La Fabrique des sentiments de Jean-Marc-Moutout et de La Maison de Nucingen de Raoul Ruiz. Elle sera Arletty Dès septembre, elle donne de nouveau la réplique à son ex-compagnon Antoine de Caunes dans La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy de Jean-Jacques Zilbermann. Elle remonte également sur les planches pour la pièce d’Antoine Rault, Le Démon d’Hannah, où elle interprète la grande philosophe allemande Hannah Arendt. « C’est un rôle passionnant. La pièce retrace le temps d’une nuit les retrouvailles de deux anciens amants, elle et son maître spirituel Martin Heidegger. C’est un affrontement de pensée sur les origines du totalitarisme avec une petite histoire dans la grande, leur histoire d’amour ». Elsa avoue aimer les rôles chargés et travailler intensément la subjectivité d’un personnage. « Il n’y a de beaux rôles que grâce aux réalisateurs », dira-t-elle. Mais qu’en est-il lorsqu’il est question d’interpréter une Edith Piaf ou une Coco Chanel au cinéma ? Le jeu de l’actrice ne transcende-t-il pas le personnage ? Ce rôle-ci, elle le tient, peut être, dans le projet d’un biopic sur la vie d’Arletty, l’actrice icône des années trente, qu’elle devrait incarner l’an prochain. Sa notoriété est aussi le moyen de faire passer les messages qui lui tiennent à cœur. Elle représente en France l’association Peace One Day, qui organise chaque année un concert caritatif au Grand Rex à Paris. Elsa est une actrice multiple, certes, mais une femme indiscutablement passionnée. septembre 2009 www.cotemagazine.com that prize at this time in my life rather than at 19 years old. It was a magical and very powerful moment. This accolade sumsup my whole career," she confides. It also marks the highest point so far in her international success that has brought two nominations for Golden Globes and the prize for best foreign film at the BAFTA awards. "In this last year l've met some wonderful people: Woody Allen, Meryl Streep, Steven Spielberg… Hollywood has its conventions ; there's no affect but they know how to appreciate work and talent. Versatile actress Thirty-odd films to her credit says a lot about the incredible energy she's invested in her career. In 1991 the unclassifiable Maurice Pialat gave her her first role, playing the painter's prostitute friend Cathy in Van Gogh ; her performance won her the Michel Simon prize the following year and her career was launched. Her varied acting styles, ranging from dramatic and passionate to dippy and hilarious, have made her increasingly popular with French audiences. "l'm a very alive person but I have this constant need to act otherwise I feel kind of empty," she says. "I like to tell myself l'm going to give my body and soul to a character. Cinema is a way of being able to express everything I experience, like an outlet." Often her roles so take her over as to almost invade her life yet behind her apparent fragility you perceive a strong, well-rounded character. Her china-doll complexion and her talent have already seduced many filmmakers: Jacques Doillon, Martine Dugowson, Raul Ruiz, Roger Planchon, Mick Davis, Jean-Jacques Zilbermann, Philippe Lioret, Ariel Zeitoun, to name but a few. This year alone we've seen her in Jean-Marc Moutout's The Feelings Factory and Raul Ruiz's Nucingen Haus. Elsa as Arletty From September she can be seen again sharing the bill with her ex-life partner Antoine de Caunes in Jean-Jacques Zilbermann's La Folle histoire d’amour de Simon Eskenazy and she also returns to the stage playing the German philosopher Hannah Arendt in Antoine Rault's play Le Démon d’Hannah. "It's a fascinating role. The play is about one night when the two former lovers, Hannah and her spiritual master Martin Heidegger, meetup again. It's a confrontation between thinkings on the origins of totalitarianism, with a little story, their love story, within the big one." Elsa admits to liking complex roles and working intensively on a character's subjectivity. "It's the directors that make great roles," she says. But how does that figure when it's a question of playing an Edith Piaf or a Coco Chanel on screen ? Doesn't the actress's work transcend the character ? Elsa is soon to have the chance to tackle that question in a planned biopic about the iconic 1930s'French actress Arletty, whom she's to play next year. Elsa's fame is also a means of communicating messages she feels are important: she's the French representative of Peace One Day that every year puts on a charity concert at the Grand Rex in Paris. Elsa is indeed a versatile actress but also unquestionably a woman of passion.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 1COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 156-157COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 158-159COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 160-161COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 162-163COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 164-165COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 166-167COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 168-169COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 170-171COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 172-173COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 174-175COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 176-177COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 178-179COTE Genève numéro 28 septembre 2009 Page 180