COTE Genève n°25 avr/mai 2009
COTE Genève n°25 avr/mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de avr/mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (268 x 320) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : les grandes icônes suisses.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Philippe Pascoët un chocolatier aux mains d’or a chocolatier with the Midas touch par Gaëlle Sinnassamy-Chaar PORTRAIT 16 avril-mai 2009 wwww.cotemagazine.com
Installé à Carouge depuis plusieurs années, Philippe Pascoët s’impose comme l’un des plus talentueux chocolatiers de sa génération. Rencontre avec un artiste à la passion gourmande. De bon matin déjà, les effluves de chocolat affleurent rue Saint Joseph et caressent l’odorat des passants. Philippe Pascoët et son équipe s’affairent dans les cuisines pour finaliser les ganaches soigneusement préparées la veille. L’artisan passionné, qui vient d’ouvrir une succursale dans l’un des plus prestigieux arrondissement parisien, est un travailleur invétéré. Cinq ans seulement après l’ouverture de sa boutique carougeoise, il jouit d’une renommée qui dépasse largement les frontières. Il faut dire que ce Breton d’origine n’a pas eu peur de prendre des risques. Avant-gardiste, il a privilégié le chocolat noir dans un pays, la Suisse, où la référence demeurait encore le chocolat au lait. Si la tendance s’inverse aujourd’hui en Romandie, le pari était, à l’époque, audacieux. « On m’a pris pour un fou quand je me suis lancé, mais apprécier le chocolat noir requiert un apprentissage. C’est un peu comme le vin que l’on apprend à aimer avec l’âge. » nous explique-t-il. Et son goût de l’originalité ne s’arrête pas là. Aventurier, il signe des créations inédites comme les ganaches à l’infusion de cigare, au basilic frais, à la coriandre, à la pulpe de passion ou à l’anis étoilé. Sans cesse à la recherche de nouvelles sensations gustatives, le brillant alchimiste regorge d’idées qu’il teste avant de décider s’il les incorpore à ses collections. Il propose aujourd’hui entre vingt et quarante sortes de chocolats aux saveurs des plus surprenantes aux plus classiques. Et le succès est au rendez-vous. Son talent a été consacré à de maintes reprises par de nombreuses récompenses dont le prix de l’artisanat de Genève en 2006 et dernièrement l’Award d’excellence internationale à Paris ainsi que le prix du meilleur chocolatier de Genève. De deux tonnes de chocolat il y a trois ans, il en produit aujourd’hui six. Et ce, toujours avec le même soin et la même passion. « C’est un métier en constante évolution. Impossible de se reposer sur ses lauriers. Il s’agit d’être régulier tant en qualité qu’en créativité. » témoigne-t-il avec modestie. Premier chocolatier suisse à s’installer à Paris, il a incontestablement l’étoffe des plus grands et peut véritablement se targuer de révolutionner l’art de travailler le chocolat. Et il suffit de déguster l’une de ses créations pour en être intimement persuadé. Véritable ravissement pour le palais, ses ganaches sont de vrais petits bijoux, aux arômes d’une subtilité rare, qui séduisent tant par leur goût que par leur apparence. Parées avec soin de formes multicolores, elles sont divines. La réalisation touche à la perfection et même les mariages les plus hardis surprennent par leur équilibre et leur finesse. Pas de doute que le petit chocolatier de quartier, devenu grand, est voué à faire le tour du monde… Based in Carouge for several years, Philippe Pascoët has established a reputation as one of the finest chocolatiers of his generation. COTE meets this passionate gourmet artist. Early each morning, a delicious aroma of chocolate tantalises passers-by on rue Saint Joseph. Philippe Pascoët and his team are busy in their kitchens, finishing the ganaches prepared with loving care the day before. Pascoët is a passionate artisan and an inveterate worker, whose chocolate "empire" now includes a new branch in a prestigious Paris arrondissement. Just five years after opening his Carougue boutique, he has established an international reputation, fittingly enough for this fearless risk-taker, a native of the irréductible French region of Brittany. Pascoët's avant-garde approach is reflected in his decision to work with dark chocolate in Switzerland, a country renowned for its milk chocolate above all else. Today, French-speaking Switzerland is busy reversing the traditional trend, but five years ago, this was a bold move indeed. "People thought I was mad when I started out," says Pascoët, "but dark chocolate is a sophisticated, acquired taste. A little like wine that you learnto love with age." His zest for originality doesn't end there. Adventurous new creations include ganaches infused with a rich tobacco flavour ("à la cigare"), fresh basil, coriander, passionfruit pulp or star anise. Pascoët is an alchemical confectioner, constantly on the look-out for brilliant new ideas to test, before deciding whether or not to include them in his collections. Today, the range includes some twenty to forty surprising or more classical flavours – the bedrock of Pascoët's remarkable success. His skills and talent have won him numerous awards including the Prix de l’Artisanat de Genève in 2006, and most recently an "Excellence Internationale" prize in Paris, plus the coveted title Meilleur Chocolatier de Genève. Output has grown, too, from two tonnes of chocolates three years ago to six today, and always with the same passion and care. "The profession is constantly changing," he says. "You can't afford to rest on your laurels. You have to maintain consistent levels of quality and creativity alike." Pascoët's modesty belies his claim to fame as the first Swiss chocolatier to open his own boutique in Paris. This is a professional with more than a touch of greatness, a man capable of revolutionising the art of working with chocolate: just taste one of creations and see for yourself ! Philippe's ganaches are a delight: gems of flavour and subtle aromas, as seductive to eat as they are to look at, with their divine, multicoloured shapes. Pascoët strives for perfection, and even the most unexpected combinations are surprisingly balanced and refined. The small-time neighbourhood chocolatier has come of age, and looks set to take on the world… avril-mai 2009 wwww.cotemagazine.com PORTRAIT 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 1COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 156