COTE Genève n°25 avr/mai 2009
COTE Genève n°25 avr/mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de avr/mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (268 x 320) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : les grandes icônes suisses.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
PORTRAIT 14 Jean Todt - ICM par Natalia Signoroni Quand le coeur vient au secours du cerveau ! From Formula 1 to a major new challenge… Les travaux de construction de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière – ICM - ont débuté à Paris. Rencontre avec un des piliers de ce nouveau centre de recherches unique au monde : Jean Todt. avril-mai 2009 wwww.cotemagazine.com The Institute for Brain and Spinal Cord Disorders (the ICM) has begun work on its new research centre in Paris – the only pole of its kind in the world. COTE meets one of the pillars of the venture: Jean Todt. Très médiatisé pour le travail exceptionnel effectué au sein de l’entreprise italienne mythique – « Monsieur Ferrari » n’est plus à présenter mais certainement encore à découvrir…. Jean Todt me reçoit dans son appartement parisien où l’art possède une place évidente. Avec un calme apparent et un esprit bouillonnant, il dévoile avec contrôle et générosité la mise en oeuvre du projet ICM. Fils de médecin de campagne auvergnat, il fréquente souvent les hôpitaux et les conversations médicales font partie de son capital souvenir. Il entame la carrière que l’on connaît et c’est lors d’un grand prix de Monaco qu’il fait la connaissance du professeur Gérard Saillant. Les nombreux accidents subis par des sportifs proches le marquent profondément et cette rencontre va aboutir sur une amitié de vingt-cinq ans et un projet commun pour lutter contre les maladies du système nerveux qui touchent aujourd’hui une personne sur huit ! Jean Todt et sa fiancée Michelle Yeoh, marraine de l’ICM A prominent media figure thanks to his extraordinary career with Scuderia Ferrari, Jean Todt needs no introduction – although much about the face of Ferrari's Formula 1 team remains to be discovered… Jean Todt greets me in his Paris apartment, where his passion for art is plain to see. Calm and relaxed, but full of enthusiasm, he presents an assured, comprehensive overview of the ICM project. The son of a doctor from the Auvergne, Todt grewup around hospitals and medical talk at home, but chose the fast-track wold of Formula One in which to make his own career. It was at the Grand Prix de Monaco that he first met his friend Professor Gérard Saillant, some 25 years ago. Deeply marked by the many accidents suffered by close associates in the world of motor sports, Todt's friendship with Professor Saillant led to their shared project for a foundation to research and combat disorders of the brain and spinal cord, which now affect around one person ineight in Europe.
En visionnaire et meneur d’équipe, Jean Todt sait à l’évidence s’entourer des gens qu’il faut pour faire que cela se passe : il rêvait d’un tel centre et la première pierre est posée à Paris le 18 juin dernier. Membre fondateur et vice-président de la Fondation ICM, Jean Todt a pour mission de recruter les personnes adéquates, tant sur le point opérationnel que promotionnel. Chercheurs internationaux de pointe rejoignent peu à peu l’équipe de l’ICM. D’autres personnalités du monde sportif et des arts offrent leur image pour soutenir cette cause prioritaire. Entre autres, Michael Schumacher, Luc Besson ou encore Jean Reno – le parrain de l’ICM. Si on lui parle de la crise, il répond en homme de la terre et confirme que cela devrait remettre les pendules à l’heure de certaines spéculations indécentes. Le temps : il connaît car il a su l’apprivoiser afin d’obtenir les résultats que l’on connaît dans sa vie professionnelle. Les fractions de secondes ont bercé son quotidien aux côtés d’hommes d’exception, donnant le meilleur d’eux-mêmes pour quelques portions de ce temps ! Pas étonnant que les montres fassent partie des objets cultes de Jean Todt, avec une affection particulière pour deux Français devenus des références dans le monde très conservateur de l’horlogerie suisse : Richard Mille et François-Paul Journe dont les ventes de son modèle Centigraphe soutiennent les efforts de l’ICM. Le temps, Jean Todt a décidé de s’en octroyer plus et terminera son mandat avec Ferrari à la fin mars. De nombreux projets l’attendent, me confie-t-il avec un sourire qui confirme et impose son désir de confidentialité sur ce très proche avenir. À l’évidence, son implication dans le projet de l’ICM lui tient le plus à coeur et il n’est nul doute qu’il sache l’amener là où il a sa place ! À suivre… L’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière : un centre unique au monde : S’ill ne pèse que 2% du poids de notre corps, le cerveau est l’élément clé qui gère 100 milliards de cellules nerveuses capables de générer, chaque seconde, jusqu’à un milliard de milliards de signaux. Ce sont eux qui nous permettent de bouger, parler, ressentir des émotions, d’imaginer, de nous offrir liberté Todt is a visionary leader and motivator, who clearly knows how to assemble the right team to see his projects through: a specialist centre for brain and spinal cord disorders was a long-held dream, and the Institute's foundation stone was laid in Paris on June 18, 2008. As a founding "pillar" and vice president of the ICM, Jean Todt has a mission to recruit skilled teams of experts, in the fields of neuroscience and communications alike. Little by little, some of the world's finest international researchers have been recruited to ICM's medical team, while leading personalities from the worlds of sport and the arts have agreed to lend their support to this vital cause – including Michael Schumacher, film director Luc Besson and actor Jean Reno, now ICM's official patron. Asked about the current economic crisis, Jean Todt responds as a man accustomedto working at the grass roots, confirming his hope that the downturn will correct the indecent excesses of recent financial speculations. Time is another key concern: Todt has spent his professional life taming this vital resource, dealing in fractions of a second at the head of an exceptional team. Unsurprisingly, watches are among his favourite cult objects, with a particular penchant for two French names that have established themselves as references in the highly conservative world of Swiss watch-making: Richard Mille and François Paul Journe (sales of the FPJ's Centigraphe model support Todt's ICM project). Making time is a personal issue, too: Jean Todt has decided to conclude his mandate with Ferrari at the end of March 2009. A host of projects await him, he confides with a smile, but he's giving nothing away about his immediate future, at present. His commitment to the ICM is clearly heartfelt: there can be no doubt that Jean Todt will lead the institute to its rightful place in the world of medical research. Watch this space… L’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (The Institute for Brain and Spinal Cord Disorders/ICM): a unique research centre et autonomie. Installé sur le site de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière avec la pose de la première pierre en juin dernier, l’inauguration de l’ICM est prévue en 2010. Chercher, trouver, guérir sont les buts de ce centre. Soixante millions d’euros sont nécessaires à cet aboutissement. Wilmotte & Associés pour l’ICM Our brain accounts for just 2 per cent of our bodyweight, yet it commands some 100 billion nerve cells capable of handling billions of signals per second – the essential control centre enabling us to move, speak, feel emotions, imagine, and enjoy independence and autonomy. L’ICM à l’Hôpital de la Salpêtrière c’est : six cents chercheurs dont quatre des dix neuroscientifiques les plus cités, vingt-deux mille mètres carré de laboratoires dont 1.200 dédiés à la neuro-imagerie ; 100.000 patients examinés en neurologie annuellement. À l’évidence, l’ICM est amené à devenir une référence mondiale. Un label ICM a été ainsi défini pour valoriser l’excellence scientifique à l’échelle internationale et afin de nouer des partenariats avec d’autres universités pour contribuer au rayonnement de l’école des neurosciences. Pour réussir cette mission de santé publique, l’ICM propose à ses partenaires de financer les équipements de très haute technologie, ou de soutenir des fonds sur les maladies (Alzheimer, parkinson, dépression, traumatismes de la moelle,etc…), de supporter les jeunes chercheurs et de faire venir des ‘pointures’en créant des chaires, ou bien encore de prendre part au fond d’attractivité qui permettra d’attirer les meilleurs. Ce centre sera exceptionnel car il réunira en un même lieu les chercheurs, les médecins et les patients, bientôt accueillis dans un bâtiment dessiné par Jean-Michel Wilmotte. : un lieu de travail où le verre, l’espace et la lumière vont contribuer à la rencontre et au dialogue, pour le plus grand bénéfice des malades. On peut s’étonner qu’un tel centre ne soit créé qu’aujourd’hui avec les chiffres annoncés de 50 millions de personnes qui souffrent d’Epilepsie, 12 millions victimes de dépressions, 24 millions atteintes par la maladie d’Alzheimer. Nous sommes à l’évidence tous concernés, sans considération de race, d’origine ou de milieu social. L’ICM mérite l’appui à tous les niveaux, du simple citoyen aux grandes entreprises afin de pouvoir continuer à rêver, aimer, penser, bref ! à vivre. Constitué en fondation et reconnue d’utilité publique depuis le 13 septembre 2006, les dons de soutien à la Fondation de l’ICM, autorisent des avantages fiscaux. Located on the campus of Paris's Pitié-Salpêtrière hospital, the ICM's foundation stone was laid in June 2008, with the official opening scheduled for 2010. With a focus on research, treatment and healing, the centre needs another 60 million euros to meet its targets. The ICM is: six hundred researchers including four of the world's top neuroscientists ; 22,000 square metres including 1,200 square metres dedicated to neuro-imaging, enabling some 100,000 patients to be examined annually. The ICM is clearly destined to become a world reference in its field. An ICM label has been defined, to validate scientific excellence internationally, and to support partnerships with other universities to promote the influence and standing of the school of neurosciences. The centre's mission is founded on five key elements: investment in the centre's environment and equipment, the creation and support of a research foundation, the creation of research chairs and visiting fellowships, The promotion of excellence among young researchers, attracting the finest in the field The ICM aims to be an exceptional research and treatment centre, housed in a contemporary building by architects Wilmotte&Associés. A workspace with the emphasis on glass, space and light as key factors promoting open dialogue and exchange. Amazingly, this is the first dedicated centre of its kind, in a world where 50 million people suffer from epilepsy, 12 million are afflicted by clinical depression, 24 million have Alzheimer's disease, and 2.5 million are affected by multiple sclerosis. In Europe, one person ineight is affected by a serious disorder of the nervous system. ICM's mission concerns us all, regardless of race, origin or social background. ICM Pour toutes informations : Fondation Institut du Cerveau et de la Moelle épinière – Bâtiment Paul Castaigne - 47 Boulevard de l’Hôpital – 75013 Paris- www.icm-institute.org deserves our support at every level, from ordinary individuals to large corporations. Helps us to dream, love and think - in short, to live ! avril-mai 2009 wwww.cotemagazine.com PORTRAIT 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 1COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 25 avr/mai 2009 Page 156