COTE Genève n°23 déc 08/jan 2009
COTE Genève n°23 déc 08/jan 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de déc 08/jan 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 300) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : les Russes à l'heure Suisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
PORTRAIT 28 décembre 2008 - janvier 2009 www.cote-magazine.ch Laurence Graff L’épopée d’un charisme serti de carats Laurence Graff. A tale of charmset in diamonds
par Oriane Tobler Destin extraordinaire que celui de Laurence Graff, touché dès son plus jeune âge par la splendeur diaphane et intemporelle des diamants, véritables muses d’une carrière qui le conduira au sommet. A l’image de ses bijoux de légende, considérés depuis plus de trente ans comme la quintessence du luxe et de la beauté, il règne en roi dans l’univers très protégé des puissants de ce monde. An extraordinary destiny that of Laurence Graff, influenced from a very early age by the translucent and timeless splendour of diamonds, the true inspiration for a career that was to take him to the top. With his legendary jewels, considered the epitome of luxury and beauty for more than thirty years, he rules as king over the high-security enclave of the powerful of this world. Elégance, maîtrise de soi et charisme semblent être les atouts incontestés de Laurence Graff qui a su donner à son nom la noblesse qu’il insuffle jour après jour à ses créations, toutes plus époustouflantes les unes que les autres. Très tôt immergé dans le monde de la joaillerie, c’est aussi vite, à 17 ans, qu’il comprend que son destin sera scellé à celui des diamants. Avouant lui-même avoir été inexorablement attiré par ces pierres, depuis toujours synonymes de pureté et d’absolu : « Ce sont les diamants qui m’ont choisi. Je suis né pour les diamants ». Après avoir créé quelques bijoux pour les siens, il monte très jeune sa propre entreprise, avec le courage et la ferveur qui siéent aux conquérants. Les pierres semi-précieuses, auxquelles il se consacre un moment, sont vite supplantées par une fascination bien plus ambitieuse, celle des diamants. Tel un amant à l’amour incandescent, il se rappelle encore sa rencontre avec cette pierre inestimable : « Les diamants sont ma passion. Je me souviens encore de ma fascination pour mon premier diamant. L’émerveillement que j’ai ressenti alors que je tenais cette pierre extraordinaire entre mes doigts ne me quitte pas, aujourd’hui encore ». Passion légitime qu’il considère comme l’ultime preuve d’amour et qu’il entretient avec un talent hors du commun. Entrepreneur et créateur de génie, il obtient, à 28 ans, le « Diamond International Award », et en 1973, il est le premier joaillier à remporter le « Queen’s Award for Entreprise for International Trade ». En digne prophète de la beauté, il étend peu à peu son empire aux Etats-Unis et surtout en Asie et au Moyen-Orient où il fait tourner les têtes des plus grandes fortunes du monde. Du Sultan de Bruneï au Sheikh du Kuwait, en passant par de nombreuses personnalités de l’aristocratie internationale, il entretient de fidèles et précieuses amitiés. Tous reconnaissent son inénarrable talent et voient leur coeur chavirer devant ses diamants rares, jaunes ou roses, et surtout les « D-flawless whites » qui restent la chasse gardée de Laurence Graff. Comptant 32 boutiques réparties sur l’ensemble des continents, ce producteur de diamants, surnommé « The King of Diamonds » doit en effet son hégémonie à son instinct aussi efficace que redoutable et confie secrètement que « la clef réside dans le fait de trouver des diamants exceptionnels qui permettent de faire des bijoux exceptionnels ». Inventif à l’infini, il peut tout créer. De même, la pérennité de ses chef-d’oeuvres réside dans sa capacité d’évoluer, de proposer des pièces toujours supérieures : « L’expansion de notre société nous met au défi tous les jours, car trouver les meilleures pierres est une tâche difficile. Nous recherchons tout le temps de nouveaux diamants, qu’ils soient bruts ou polis ». Féru d’art contemporain, Laurence Graff met par ailleurs son raffinement au service de deux incontournables institutions de notre temps ; membre du conseil d’administration international du Musée Guggenheim à New York et de la Tate Modern Gallery à Londres, il s’est construit depuis toujours un univers où se mêlent mystère et magie, talent et esthétisme. De la même façon, ses nombreuses boutiques installées de par le monde reflètent son réel souci artistique. Ayant inévitablement choisi la rue du Rhône pour établir ses quartiers à Genève, il prouve, une fois encore, son absolue maîtrise du Beau, que cela soit dans l’aménagement néo-classique de cette adresse ou au travers de ses vitrines étincelantes, et s’impose sans faillir comme l’incarnation du luxe éternel. -/Elegance, self-confidence and charisma are the undeniable assets of Laurence Graff who has succeeded in associating his name with the same class he instils day after day in his creations, each one more dazzling than the other. Introduced into the world of jewellery at a very early age, he soon understood, at 17, that his destiny was to go hand in hand with that of diamonds. He himself admits having always been fatally attracted by these stones, the eternal byword for purity and incomparability: « I was chosen by diamonds, I was born for them ». After creating jewellery for his parents he setup his own firmwhile still very young, with a winner’s courage and enthusiasm. He worked for a time with semiprecious stones, although they were soon replaced by a much more ambitious interest - diamonds. As in a passionate love affair he still recalls his first encounter with these priceless stones: « diamonds are my passion. I still remember the fascination I felt with my first diamond and the awe I experienced when I held this extraordinary stone in my hand has never left me ». A rightful passion that he considers as the ultimate proof of love and which he cultivates with uncommon skill. A brilliantly creative entrepreneur, at the age of twenty-eight he won the Diamond International Award and in 1973 was the first jeweler to win the Queen’s Award for Enterprise for International Trade. As a worthy exponent of luxury, he gradually extended his empire to the USA and above all Asia and the Middle East where he attracted the attention of the world’s wealthiest. From the Sultan of Brunei to the Sheikh of Kuwait, via numerous figures from the world’s aristocracy, he cultivated true and invaluable friendships. All recognised his indescribable talent and were bowled over by his rare diamonds, including the « Dflawless whites » which remain the private preserve of Laurence Graff. With 32 boutiques scattered throughout every continent, Graff, nicknamed « the King of Diamonds », owes his superiority to his equally effective and amazing talent and admits that « the key lies in the fact of having found outstanding diamonds that enable us to make outstanding jewellery ». Endlessly inventive, he can create anything. At the same time the eternal nature of his masterpieces lies in the ability to evolve, to introduce each time superlative pieces: « the expansion of our company is a daily challenge for us as finding the best stones is not an easy task. We are constantly seeking new diamonds, whether raw or polished ». An expert in contemporary art, Laurence Graff also places his excellent taste at the service of two essential institutions of our time and, as a member of the international board of the Guggenheim in New York and Tate Modern in London, he has continued to build a world where mystery and magic, talent and aesthetics are combined. In the same way his many boutiques located all over the world reflect his true artistic concerns. Having unsurprisingly chosen rue du Rhône as his Geneva location, he has once again proved his total mastery of all things beautiful, whether in the neo-classical style of this address or through the sparkling window displays, in his role as the enduring personification of timeless luxury. décembre 2008 - janvier 2009 www.cote-magazine.ch PORTRAIT 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 1COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 2-3COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 4-5COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 6-7COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 8-9COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 10-11COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 12-13COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 14-15COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 16-17COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 18-19COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 20-21COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 22-23COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 24-25COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 26-27COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 28-29COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 30-31COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 32-33COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 34-35COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 36-37COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 38-39COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 40-41COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 42-43COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 44-45COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 46-47COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 48-49COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 50-51COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 52-53COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 54-55COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 56-57COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 58-59COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 60-61COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 62-63COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 64-65COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 66-67COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 68-69COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 70-71COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 72-73COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 74-75COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 76-77COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 78-79COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 80-81COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 82-83COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 84-85COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 86-87COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 88-89COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 90-91COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 92-93COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 94-95COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 96-97COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 98-99COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 100-101COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 102-103COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 104-105COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 106-107COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 108-109COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 110-111COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 112-113COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 114-115COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 116-117COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 118-119COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 120-121COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 122-123COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 124-125COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 126-127COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 128-129COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 130-131COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 132-133COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 134-135COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 136-137COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 138-139COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 140-141COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 142-143COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 144-145COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 146-147COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 148-149COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 150-151COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 152-153COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 154-155COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 156-157COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 158-159COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 160-161COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 162-163COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 164-165COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 166-167COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 168-169COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 170-171COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 172-173COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 174-175COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 176-177COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 178-179COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 180-181COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 182-183COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 184-185COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 186-187COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 188-189COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 190-191COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 192-193COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 194-195COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 196-197COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 198-199COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 200-201COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 202-203COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 204-205COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 206-207COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 208-209COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 210-211COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 212-213COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 214-215COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 216-217COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 218-219COTE Genève numéro 23 déc 08/jan 2009 Page 220