COTE Genève n°22 novembre 2008
COTE Genève n°22 novembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de novembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (237 x 300) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial égoïste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
De gauche à droite  : ensemble Z Zegna, ensemble Giorgio Armani et bottine Lanvin.
Mode RECHERCHE ET POLISHED AND REFINED La faute de goût, cet hiver, c’est d’être habillé comme Monsieur Tout-le-monde. Le costume fuit la grisaille. L’homme moderne déteste plus que jamais les tenues passe-partout. Finis les total looks qui secrètent l’uniformité et, donc, l’ennui. On ne recherche plus à appartenir à une tribu, en adoptant ses codes vestimentaires (sport, rustique, hip-hop, rock), on se singularise. Le plaisir, c’est de se distinguer, d’affirmer sa personnalité à travers sa garde-robe. DANDY À SA FAÇON. Le dandysme revient en force. La pièce maîtresse de l’hiver, c’est ainsi le costume. Il affiche une élégance classieuse et sûre d’elle. L’accessoirisation apporte la touche personnelle, le petit plus qui fait la différence. Les lignes appuyées suivent la forme du corps, qui se doit d’être plus que parfait. Le dandy moderne, comme ses prédécesseurs du XIX ème siècle, cultive la taille mannequin. Les rondeurs lui sont interdites. Les motifs revisitent les classiques, comme le carreau, mais s’aventurent vers les figures géométriques ou les effets optiques. Les palettes standard (beige, noir, gris, marron, bleu marine) s’autorisent les envolées chromatiques les plus audacieuses. Les matières privilégient la noblesse, mais n’hésitent pas à mobiliser les effets high-tech  : brillances, métallisés, rayures électriques. Les accessoires apportent la touche décisive. La chaussure, le sac, la cravate, le foulard et le chapeau modulent la silhouette jusqu’à l’obtention de la partition idéale. Cet hiver, un accessoire revient en force, c’est le bijou  : bague, collier, broche investissent le vestiaire masculin. EXTRAVAGANZA. La recherche peut opter pour le strict minimal, la pureté jusqu’à l’essentiel. Sur un tel fond, lisse et dépouillé, l’accessoire prend un relief saisissant, sans toutefois troubler l’exercice par une présence trop tapageuse. Mais le souci de se singulariser peut aller jusqu’à l’extravagance. Celle-ci joue le décalage jusqu’à la provocation. Les citations « sport » (tennis, lacets de jogging…) se mixent à l’esprit smoking ou au costume habillé. Les gros pulls rustiques ou les sweats se portent comme des vestes, avec une nonchalance aristocratique. Ultime provocation de cet hiver riche en sensations fortes  : les élégants détournent le vestiaire féminin. Nombre de créateurs adoptent les grands sacs et les cabas, portés avec le costume. Prada va encore plus loin. Il barre les silhouettes longilignes et déliées de ses dandys androgynes d’étranges brassières ou de microtutus superposés à des pulls ou des pantalons moulants. Plus fort encore que Jean Paul Gaultier qui mit l’homme à la jupe et revient cet hiver à un vestiaire plus traditionnel, inspiré par le registre british cher au guitariste récemment disparu des Rita Mitsouko, auquel le couturier a voulu rendre hommage. RAFFINEMENT Être soi, plus que soi… La mode masculine confirme cet hiver le culte du moi. Elle affiche une élégance classieuse et personnalisée. -/Be oneself, the essence of oneself... This winter masculine fashion confirms the me cult by flaunting a dressy, personalised elegance. Being dressed like everyone else this winter is in bad taste. Suits refuse to be dulland modern men detest all-purpose outfits more than ever before. Total looks implying uniformity (and therefore lack of imagination) are right out. We no longer seek to be part of a tribe by adopting its dress code (sport, rustic, hip-hop, rock etc), we want to be conspicuous. The real pleasure is to stand out and state our personality through our wardrobe. DANDY INDIVIDUALISM. Dandyism is making a strong comeback so the key piece this winter is the suit, flaunting a dressy, self-confident elegance with accessories adding the personal touch, that little extra that makes all the difference. Fitted cuts mould the body, which of course has to be absolutely perfect – like their 19thcentury predecessors modern dandies cultivate the fashion model body, no superfluous flesh allowed. Patterns revisit the classics, as in checks, but also venture into geometrical figures and optical effects while standard colourways (beige, black, grey, brown, navy blue) permit themselves some bolder flights of chromatic fancy. Materials prioritise classical quality but don’t hesitate to add hi-tech effects by turning shiny or metallic or incorporating electric stripes. Accessories add the decisive touch  : shoes, bags, ties, scarves and hats modulate the figure so as to obtain the ideal look. This winter one particular accessory, jewellery, makes a big comeback, with rings, necklaces and brooches invading the masculine wardrobe. EXTRAVAGANZA. The polished approach may opt for strict minimalism, the purity of essentials, and against such a smooth, pared backdrop accessories take on a striking relief but withoutupsetting the exercise by too showy a presence. But the desire to be conspicuous may extend to an extravagance that turns offbeat and even provocative. Sports references (trainers, tracksuit lacings etc) mix in with the tuxedo look or a dressy suit ; big rustic sweaters or sweatshirts are worn as jackets with aristocratic nonchalance. But the ultimate provocation in these winter fashions imbued with sensation is that elegant men are subverting the female wardrobe. Many designers have gone for big bags and holdalls to carry with suits. Prada goes even further by swathing the lanky, slender figures of its androgynous dandies in strange crop tops and micro-tutus layered over sweaters and tight trousers – even more daring than Jean Paul Gaultier, who introduced men to skirts but this winter returns to a more traditional wardrobe inspired by the British style dear to Rita Mitsouko’s recently deceased guitarist to whom the couturier wanted to pay tribute. novembre 2008 www.cote-magazine.ch MODE FASHION 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 1COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 2-3COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 4-5COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 6-7COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 8-9COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 10-11COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 12-13COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 14-15COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 16-17COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 18-19COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 20-21COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 22-23COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 24-25COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 26-27COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 28-29COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 30-31COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 32-33COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 34-35COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 36-37COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 38-39COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 40-41COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 42-43COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 44-45COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 46-47COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 48-49COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 50-51COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 52-53COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 54-55COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 56-57COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 58-59COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 60-61COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 62-63COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 64-65COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 66-67COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 68-69COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 70-71COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 72-73COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 74-75COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 76-77COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 78-79COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 80-81COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 82-83COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 84-85COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 86-87COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 88-89COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 90-91COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 92-93COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 94-95COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 96-97COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 98-99COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 100-101COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 102-103COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 104-105COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 106-107COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 108-109COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 110-111COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 112-113COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 114-115COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 116-117COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 118-119COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 120-121COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 122-123COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 124-125COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 126-127COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 128-129COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 130-131COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 132-133COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 134-135COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 136-137COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 138-139COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 140-141COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 142-143COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 144-145COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 146-147COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 148-149COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 150-151COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 152-153COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 154-155COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 156-157COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 158-159COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 160-161COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 162-163COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 164-165COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 166-167COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 168-169COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 170-171COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 172