COTE Genève n°22 novembre 2008
COTE Genève n°22 novembre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de novembre 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (237 x 300) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial égoïste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
GENÈVE INTERNATIONALE 54 Rencontre du Club Diplomatique  : S.E.M Edwardas Borisovas Quel est le rôle de l’ambassadeur de Lituanie ? Comment se déroulent vos journées ? L'ambassadeur représente son pays et ses plus hautes instances dans un système très compliqué d'organisations internationales basées à Genève. Il véhicule les positions de son pays et sait argumenter pour les défendre, il communique avec ses collègues afin de trouver des solutions acceptables pour tous, même si parfois cela paraît impossible. L'ambassadeur est à la tête de la Mission permanente dont il organise le fonctionnement en définissant les priorités et en amenant les diplomates à accomplir les missions définies par les intérêts de notre pays. La journée d'un ambassadeur est remplie par la participation à différentes réunions et événements. Le début de la journée est habituellement consacré aux consultations de collègues de la Mission afin d'envisager les problèmes susceptibles d'être rencontrés au cours des réunions dans différentes organisations avant que les diplomates ne partent pour leurs missions respectives de coordination ou pour leurs réunions plénières. Ensuite, je vérifie mes e-mails, je lis la correspondance et répartis les documents reçus entre mes collègues. Un coup d'oeil rapide sur Internet afin de voir quelles sont les nouvelles du monde et en Lituanie en particulier m'aide beaucoup à rester au fait des réalités qui concernent mon métier. Comme toujours l'ordre du jour se trouve modifié par la participation à la coordination de réunions de chefs de missions américaines, de réunions de groupes régionaux ou de sessions plénières où se discutent des questions importantes pour nous. Un rappel  : il y a 219 représentations diplomatiques à Genève et toutes essaient de représenter leur pays au mieux. Après le repas de midi, mon temps est principalement consacré à la lecture et à l'analyse de documents, à la consultation de col- novembre 2008 www.cote-magazine.ch S.E.M Edwardas Borisovas, ambassadeur et représentant permanent de la Lituanie aux Nations Unies et dans les organisations internationales à Genève, a accepté de répondre à quelques questions pour nous parler de son pays et de son rôle d’ambassadeur. Encounters at the Club Diplomatique  : S.E.M Edwardas Borisovas S.E.M Edwardas Borisovas, Ambassador, Permanent Representative of Lithuania to the UN and other IO in Geneva, has accepted to answer to few questions about his native country and about his role as an ambassador. What is your role as ambassador for Lithuania ? Describe a typical day in the post ? The ambassador represents his country and its highest officials in a very complicated system of international organizations based in Geneva. He conveys positions of his country and presents arguments to defend these positions, he communicates with colleagues trying to find solutions acceptable for everybody despite that sometimes it seems impossible. Ambassador leads the Permanent Mission and organizes its job by establishing priorities and leading diplomats in completing tasks defined by interests of our country. The day of ambassador is filled by different meetings and events. The beginning of a day as usual is dedicated to consultations with colleagues in the Mission to define what problems could be encountered in various meetings in different organizations before diplomats leave to respective coordination and plenary meetings. Afterwards I check e-mails, read correspondence and allocate received papers to colleagues. Short glimpse to internet what are the news in the world and in Lithuania helps a lot to keep understanding in what realities our job is performed. As usual this order of the day is amended by participating in coordination meetings of heads of missions of the EU, meetings of the regional group or plenary sessions where matters of importance tous are discussed. Just to remind you that there are 219 diplomatic representations in Geneva and all of them are trying to represent their countries at their best. Time after the lunch is mostly dedicated to reading and
-lègues afin de décider de la meilleure manière de présenter nos points de vue dans les discussions et quelle position doit être adoptée sur telle ou telle question. Il faut aussi du temps pour envoyer des informations écrites sur les développements majeurs en cours dans les différentes organisations à Genève. Depuis quand travaillez-vous en Suisse ? Est-ce un pays que vous appréciez ? Quels sont ses atouts, ses inconvénients (notamment par rapport aux autres pays où vous avez résidé ? Et par rapport à la Lituanie ?) C'est mon 2 ème mandat à Genève. Donc, au total j'ai passé presque 7 ans dans cette ville très calme entourée de montagnes et d'un lac d'une beauté inimaginable. J'ai endossé la fonction d'ambassadeur en juillet 2005. C'est très difficile de comparer les endroits où vous passez les moments inoubliables de votre existence. Même le travail et les missions accomplies ont été si différentes que parfois on en arrive à avoir envie de se consacrer à une tâche plus spécifique et d'approfondir son travail, en se consacrant à un thème bien précis. Je doute vraiment que cela soit possible dans notre métier, mais c'est complètement impossible ici à Genève où l’on est obligé de suivre tant de dossiers simultanément. J'aime aussi le calme, l'ordre et la prévisibilité de la Suisse. En même temps j'ai très envie de retrouver la vitalité et l'apparence sans cesse changeante des villes d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est- Varsovie, Prague, et Saint-Pétersbourg, où j'ai effectué une partie de ma carrière diplomatique. Etant à l'étranger, la Lituanie me manque énormément, et lorsque je retourne dans mon pays, j'ai toujours beaucoup de souvenirs à me remémorer des lieux de mes précédentes affectations. C'est vraiment très difficile de comparer et de se prononcer même à propos des gens, sans parler des villes ou des pays. Pourriez-vous me parler de votre pays d’origine et de sa culture ? Quel est aujourd’hui, selon, vous, la place de la Lituanie sur l’échiquier international ? Et notamment en Europe ? C'est très difficile de décrire en quelques mots ce que vous avez aimé durant toute votre vie. La Lituanie s'est extirpée de l'oubli à la surprise de beaucoup de gens, non seulement par son apparence, mais aussi par ses performances. Ce qui était impensable pour beaucoup en 1991 a été réalisé en moins de 15 ans. La Lituanie est devenue membre de l'Union européenne et de l'OTAN en 2004. Ces événements ont non seulement modifié la situation géopolitique de la Lituanie mais aussi, radicalement, celle des pays voisins. C'est un avantage énorme mais en même temps une immense responsabilité que d'appartenir à tous ces "clubs". Les intérêts nationaux de votre pays sont corrélés aux intérêts d'autres pays qui, en même temps influencent des décisions communes. Il y a inévitablement une sorte d'aller et retour dans les deux sens  : personne ne dirige, personne ne veut être dirigé mais tout le monde recherche un consensus acceptable par tous. L'année prochaine sera une année de commémoration importante pour la Lituanie. Nous célébrerons le millénaire de la mention du nom de la Lituanie dans les chroniques écrites - les "Annales de Quedlinburg". Vilnius a été sélectionnée comme capitale culturelle de l'Europe en 2009. je crois sincèrement qu'il y aura beaucoup d'événements très intéressants en Lituanie l'année prochaine. Il ne faut pas oublier de mentionner que la Lituanie est très connue pour sa beauté. La cité ancienne de Vilnius et les sables uniques de "Curonian Spit" font partie des sites constituant l'héritage culturel mondial protégé par l'UNESCO. Il y a 3000 lacs répertoriés, en Lituanie, et 4000 qui ne portent pas encore de nom. Des collines en pente douce sont couvertes de forêts d'un vert cru et des dunes brillent de leur sable blanc. Des châteaux construits au 14 ème siècle sont les témoins silencieux de la puissance passée du pays et l'architecture baroque prouve le talent des anciens maîtres. Vous pouvez passer des heures à faire le tour des rues étroites de la vieille ville de Vilnius si vous tentez de visiter toutes les églises catholiques et orthodoxes, les monastères, les synagogues et même les "kenassas" - lieux de prière des caraites. Cette ethnie ne représente que 300 personnes. C'est la Lituanie en quelques mots mais croyez-moi, on pourrait trouver encore bien des mots pour décrire la beauté de la Lituanie et il y a encore beaucoup d'autres lieux à visiter. Bienvenue en Lituanie ! analyzing documents, consulting with colleagues in the Ministry how better to present our views in discussions and what position should be taken on one or another issue. It also takes time to send written information what are major developments in different organizations scattered around Geneva. How long have you been based in Switzerland ? Could you give an idea of your impressions of the country, its advantages and/or disadvantages compared to your other postings, and in comparison to Lithuania ? This is my second termin Geneva. So, altogether I have spend almost seven years in this very calm city surrounded by unimaginable beauty of mountains and the lake. I assumedposition of ambassador in July 2005. This is very difficult to compare places where you spend unforgettable moments of your life. Even the job performedand tasks fulfilled were so different that sometimes you wish to do something more narrow and deep, dedicating yourself to one particular theme. I really doubt that in our job this is possible but this is completely impossible here in Geneva where you are obliged to follow so many issues at once. I always like calm, order and predictability of Switzerland. At the same time I am always longing for vitality and permanently changing appearance of Central and Eastern European cities – Warsaw, Prague and Sankt Petersburg, where I have spent parts of my diplomatic career. Being abroad I strongly miss Lithuania and being back home I always have things to remember from places of previous appointments. It is really difficult to compare and adjudicate even people not speaking about cities or countries. Could you tell me a little about your home country and its culture ? What is Lithuania's position on the'chess-board'of international diplomacy today ? And in relation to Europe, in particular ? It is very difficult to describe in few words what have been loved for your whole life. Lithuania was extorted from oblivion to surprise many not only by its appearance but also by its performance. What was unthinkable for many in 1991 was achieved in less than fifteen years. Lithuania became member of the European Union and NATO in 2004. These events changed geopolitical situation not only for Lithuania but also for our neighbors radically. This is a huge advantage but at the same time also an enormous responsibility to belong to these clubs. National interests of your country are coordinated with interests of others at the same time influencing common decisions. This is inevitably two way traffic where nobody dictates, nobody is willing to be dictated but everybody is seeking consensus suitable for all. The next year is very commemorative for Lithuania. We will celebrate the Millennium of mentioning of Lithuania’s name in written chronicles –the Annals of Quedlinburg. Vilnius has been selected the European cultural capital of 2009. I really believethat there will be plenty of very interesting events in Lithuania next year. At the same time it is necessary to mention that Lithuania is well known by its beauty. The Old Town of Vilnius and unique sandy Curonian Spit are world heritage sites protected by UNESCO. There are 3000 lakes in Lithuania with names and more than 4000 of lakes not namedyet. Moderate hills are covered by lush green of forests and dunes are dazzling with white sand. Castles built in XIV century are silent witnesses of country’s mighty past and baroque architecture shows abilities of its ancient masters. You can spend hours circling narrow streets of Vilnius Old Town trying to visit all catholic and orthodox churches, monasteries, synagogues and even kenassas – house of prayer of caraites. This ethnicity consists only of 300 people. This is Lithuania in just few words but trust me there could be many many more words to describe Lithuania’s beauty and many more places to visit. Welcome to Lithuania. novembre 2008 www.cote-magazine.ch GENÈVE INTERNATIONALE 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 1COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 2-3COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 4-5COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 6-7COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 8-9COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 10-11COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 12-13COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 14-15COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 16-17COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 18-19COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 20-21COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 22-23COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 24-25COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 26-27COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 28-29COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 30-31COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 32-33COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 34-35COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 36-37COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 38-39COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 40-41COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 42-43COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 44-45COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 46-47COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 48-49COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 50-51COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 52-53COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 54-55COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 56-57COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 58-59COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 60-61COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 62-63COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 64-65COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 66-67COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 68-69COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 70-71COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 72-73COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 74-75COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 76-77COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 78-79COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 80-81COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 82-83COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 84-85COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 86-87COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 88-89COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 90-91COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 92-93COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 94-95COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 96-97COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 98-99COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 100-101COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 102-103COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 104-105COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 106-107COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 108-109COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 110-111COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 112-113COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 114-115COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 116-117COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 118-119COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 120-121COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 122-123COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 124-125COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 126-127COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 128-129COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 130-131COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 132-133COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 134-135COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 136-137COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 138-139COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 140-141COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 142-143COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 144-145COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 146-147COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 148-149COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 150-151COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 152-153COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 154-155COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 156-157COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 158-159COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 160-161COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 162-163COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 164-165COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 166-167COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 168-169COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 170-171COTE Genève numéro 22 novembre 2008 Page 172