COTE Genève n°21 sep/oct 2008
COTE Genève n°21 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de sep/oct 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Les Editions COTE

  • Format : (239 x 301) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 19,8 Mo

  • Dans ce numéro : Isabelle Adjani en toute intimité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
FEMMES ARTISTES CREATIVE WOMEN 68 Accessoires : sac Lancel Montre Chopard Happy Sport XL carrée Bague Chopard Happy Solitaire Maquillage : Violette Coiffure : Charlie en particulier septembre-octobre 2008 www.cote-magazine.ch ©LIOVA JEDLICKI ASSISTÉ DE JULIEN POUPARD POUR COTE MAGAZINE
par Gaëlle Sinnassamy-Chaar R Isabelle Adjani INSTALLÉE À UNE TABLE DU BAR DE L’HÔTEL MEURICE, PRESQUE IRRÉELLE, ISABELLE ADJANI IRRADIE. DANS CETTE ATMOSPHÈRE COSY ET INTIMISTE DE CLUB BRITANNIQUE ET MALGRÉ LA LUMIÈRE TAMISÉE, ON NE VOIT QU’ELLE. SEATED AT A TABLE IN THE BAR OF THE HOTEL MEURICE, ISABELLE ADJANI RADIATES AN ALMOST UNREAL AURA – A DOMINANT, MAGNETIC PRESENCE WHO TURNS HEADS EVEN IN THE DIM, COSY LIGHT OF THE INTIMATE'ENGLISH CLUB'. Isabelle Adjani fait partie de ses rares actrices qui dégage une aura mythique et a su conserver une part de mystère. Est-elle, pour autant, hautaine, distante ou insaisissable ? Tantôt adulée, tantôt stigmatisée, cette icône, qui fascine et déchaîne les passions, s’est rarement épanchée. Peut-être est-ce pourquoi elle a toujours autant attisé la curiosité. Premier constat : elle est sublime, de près et en vrai comme en photo. Second constat : elle est charmante et attentionnée, elle respire la gentillesse. Avec juste ce qu’il faut de réserve, elle parle d’une voix douce et se confie avec simplicité. Qu’il s’agisse d’art, de littérature, de son métier, de sa vie parisienne ou de ses quelques années passées à Genève, elle se livre sans détour, avec justesse et sensibilité. Elle s’enthousiasme autant pour une Nancy Huston, « la plus française des Américaines » que pour une Françoise Sagan et parle avec ferveur du talent de Nathalie Dessay ou de la grâce et du travail de Sylvie Testud. Elle garde évidemment une affection toute particulière pour Camille Claudel, femme artiste par excellence dont le vécu l’a profondément touchée et dont le personnage semble encore l’habiter aujourd’hui. C’est avec la même passion que la belle au teint diaphane a abordé sa collaboration avec Lancel. Ses magnifiques yeux bleus pétillent : elle vient de découvrir le prototype du sac qu’elle a créé pour la célèbre maison. Si certaines se damneraient pour des bijoux ou des chaussures, Isabelle, elle, craque sur les sacs. « J’entretiens un vrai lien affectif avec cet objet. C’est un peu mon second chez moi, mon bureau, ma salle de bain, mon écrin. Parfois, j’y plonge la main sans rien y chercher, juste pour le plaisir, parce que c’est un geste rassurant. La collaboration avec Lancel allait donc de soi, je me suis beaucoup impliquée dans ce partenariat. Qui ne rêve pas de créer LE sac idéal, celui qui répond exactement à ses envies ? » L’ambassadrice a, sans conteste, pris son rôle à coeur. Elle connaît la marque, son histoire et ses collections sur le bout des doigts, elle se réjouit d’avoir découvert les métiers de la maroquinerie, les mots techniques ou les innombrables sortes de cuir et parle avec verve de la genèse de l’Adjani. Car l’actrice ne s’est pas contentée d’apposer sa signature au modèle, elle s’est véritablement investie dans chacune des étapes de sa conception. Elle a longuement décrit ses besoins, a montré, pour exemple, ses sacs puis a travaillé sur les matières et les couleurs. Le résultat ? « Des lignes pures, de la tenue, un vrai contenant, beaucoup de compartiments, un classique intemporel avec néanmoins une forme exclusive et élégante. » nous décrit-elle, ravie. Elle paraît conquise et l’équipe de Lancel aussi. Il ne reste plus qu’à attendre quelques mois pour découvrir l’Adjani, qui semble bien être voué à devenir le prochain It-bag… UNE ÉGÉRIE MYTHIQUE A LEGENDARY MUSE 2% R $% 2 Isabelle Adjani is one of those rare actresses blessed with a legendary aura, but who has succeeded in retaining an air of mystery, too. Aloof, distant, impalpable ? Adjani is an icon who is adored and stigmatised in almost equal measure – a woman who fascinates and inspires strong passions, but one who gives little away. Perhaps this is the secret of her perennial attraction. First impression: Adjani is stunning,up close and for real, just like her photographs. Second impression: she's charming and attentive, positively oozing niceness. With just the right hint of reserve, speaking simply and confidentially in a quiet, gentle voice. On the subject of art, literature, her work, her life in Paris, and her years in Geneva: she gives her opinion in a straightforward, fair and thoughtful manner. She talks about Nancy Huston ('America's most French woman') and Françoise Sagan with equal enthusiasm, and with fervent admiration about the talent of Nathalie Dessay, or the grace and hard work of Sylvie Testud. Inevitably, she has a particular affection for Camille Claudel, the female artist'par excellence'whose life story touched her deeply, and whose character seems to inhabit her still. And this beautiful woman, with her diaphanous complexion, speaks with the same passion about her collaboration with Lancel. Her magnificent blue eyes sparkle: Adjani has just seen the first prototype of the bag she has created for the celebrated luxury house. Some women would sell their souls for jewellery or shoes ; Isabelle is a bag addict.'I really feel a very close affection for this object. It's like my second home, my office, my bathroom, my cocoon. Sometime I put my hand down deep inside it, not looking for anything, but just for the sheer pleasure, because I find it reassuring. So the collaboration with Lancel was quite natural. l've put a great deal into the partnership. Everyone dreams of creating THE ultimate bag, answering their exact requirements.'Adjani has clearly taken her role as brand ambassador for Lancel very much to heart. She knows the brand intimately – its history and collections – and she is fascinated to find out more about the skills and techniques, the technical terms and the innumerable different leathers involved in making of its fine leather goods. She talks with energy and enthusiasm about the genesis of the Adjani bag. Not content to add her signature to the finished design, the actress has played an active role at every stage of its development, providing a detailed schedule of her particular requirements, showing the designers her existing collection of bags, and working on the materials and colours. The result ?'Pure, uncluttered lines, a structured look, real room inside, with lots of compartments, a timeless classic with an exclusive, elegant form'says Adjani, plainly delighted. Lancel's team are equally thrilled: already earmarked as next year's'It'bag, the Adjani launches in a few month's time. septembre-octobre 2008 www.cote-magazine.ch FEMMES ARTISTES CREATIVE WOMEN 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 1COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 2-3COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 4-5COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 6-7COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 8-9COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 10-11COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 12-13COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 14-15COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 16-17COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 18-19COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 20-21COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 22-23COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 24-25COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 26-27COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 28-29COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 30-31COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 32-33COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 34-35COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 36-37COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 38-39COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 40-41COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 42-43COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 44-45COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 46-47COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 48-49COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 50-51COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 52-53COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 54-55COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 56-57COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 58-59COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 60-61COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 62-63COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 64-65COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 66-67COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 68-69COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 70-71COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 72-73COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 74-75COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 76-77COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 78-79COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 80-81COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 82-83COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 84-85COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 86-87COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 88-89COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 90-91COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 92-93COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 94-95COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 96-97COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 98-99COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 100-101COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 102-103COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 104-105COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 106-107COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 108-109COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 110-111COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 112-113COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 114-115COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 116-117COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 118-119COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 120-121COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 122-123COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 124-125COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 126-127COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 128-129COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 130-131COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 132-133COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 134-135COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 136-137COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 138-139COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 140-141COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 142-143COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 144-145COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 146-147COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 148-149COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 150-151COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 152-153COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 154-155COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 156-157COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 158-159COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 160-161COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 162-163COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 164-165COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 166-167COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 168-169COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 170-171COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 172-173COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 174-175COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 176-177COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 178-179COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 180-181COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 182-183COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 184-185COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 186-187COTE Genève numéro 21 sep/oct 2008 Page 188