Côte d'Azur Deluxe n°2012-2 été
Côte d'Azur Deluxe n°2012-2 été
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-2 de été

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : ASB Publishing S.a.r.l.

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 79,7 Mo

  • Dans ce numéro : le 22e Yacht Show de Monaco.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
22 I cÔte d’azur deluxe I inside La Côte d’Azur et la Russie une histoire en commun Lieu de villégiature privilégié de la cour Impériale pendant plus d’un demi-siècle, la Côte d’Azur a aussi inspiré parmi les plus grands écrivains, artistes et musiciens russes. Lermontov, Nabokov, Gogol, Tolstoï, Tchaïkovski, Stravinski, Tchekhov … tous ces illustres noms y ont résonné, contribuant à forger la légende d’une terre propice à la création et l’inspiration. Nous avions évoqué lors de la précédente édition le lien profond qui unissait la dynastie des Romanov à ce petit bout de France enclavé entre mer et montagne ; l’histoire insolite d’une des familles les plus puissantes d’Europe, tombée sous le charme de ce coin de paradis. Dès la moitié du XIX ème siècle, aux côtés des Tsarines, Tsars, princes et princesses cohabitent d’autres sociétés. Nombreux sont par exemple les malades, venus profiter des bienfaits du doux climat azuréen. Il existe finalement un « troisième cercle », moins aristocratique que la cour, mais plus mondain que celui des russes venus pour raison de santé : celui des intellectuels, des créateurs, des écrivains, des artistes et des musiciens … Gogol à la découverte des paysages niçois Le 2 décembre 1843, Janovsky Gogol arrive à Nice par la diligence qui l’amène de Rome. Face à la vieille ville de Nice, de l’autre côté de la rivière Paillon, où se trouve aujourd’hui son centre ville, se devinent les villas des riches hivernants. Anglais et Russes y viennent soigner leurs poumons et profiter de la clémence du climat niçois. Non sans rappeler le Saint Jean Cap Ferrat d’aujourd’hui, leurs luxueuses maisons s’érigent au milieu des roseraies, palmeraies et jardins luxuriants. L’écrivain qui connaît ses premiers succès, s’installe à l’Hôtel des Etrangers. Il écrit à un ami : « je vis avec la vue d’un petit bout de cette mer que je vais souvent contempler ». Gogol partage les loisirs de la colonie étrangère qui compte alors 400 familles. Il y retrouve une de ses amies Alexandra Smirnova venue à Nice pour soigner ses poumons. Ensemble, ils partent à la découverte des paysages niçois « envahis d’oiseaux et de cigales ». Au milieu de cette société mondaine, il poursuit cependant son œuvre et tente désespérément de coucher sur papier la suite des « Ames mortes ». Las, l’état de santé d’Alexandra empire, l’église russe de Nice n’étant pas encore construite elle rejoint Paris pour y recevoir les derniers sacrements. Devenu sans attaches, Gogol quitte Nice près d’un an après y être arrivé. Tchaïkovski et le carnaval niçois Le grand Tchaïkovski viendra plusieurs fois à Nice. Lors de son premier séjour en 1871, il s’installe avec son jeune ami, le comte Vladimir Chiloski, sur la Place Masséna, la plus grande de la ville. A la fin de l’année 1877, après l’échec de son mariage et sa tentative de suicide, il décide de revenir en Europe du Sud, où son premier voyage lui remémore d’excellents souvenirs. Accompagné de son frère Modeste, d’une domestique et d’un élève, il parcourt le littoral méditerranéen de San Remo à Nice. Il s’arrête à Saint Jean Cap Ferrat, Villefranche et enfin Cimiez, un quartier situé sur les hauteurs de Nice où la reine Victoria d’Angleterre aime à passer tous ses hivers. Il écrit à Mrs Von Meck : « avez-vous eu l’occasion de visiter Nice, de prendre la route qui y mène depuis Gênes et que l’on nomme la Corniche ? C’est un des miracles de la nature (…). A Nice, nous nous sommes retrouvés dans la folle atmosphère de Carnaval. Les rues étaient noires de gens masqués, qui avançaient en procession, avec des groupes de musiciens sur des Anton Pavlovich Chekhov Photos : Fotolia, www.istockphoto.com, WikiMedia Common free
chars remorqués par des chevaux, des danseurs exotiques et toute sortes de personnes étranges ». Après une visite dans les caves de Saint André, il confie au même correspondant « Le temps était splendide, le soleil chaud, les oiseaux chantaient sur notre route boisée. J’étais follement heureux ». C’est pendant son séjour à Nice que Tchaïkovski finit la composition de son opéra Eugène Onéguine. En y retournant en Mars 1881, il apprend la mort de son ami d’enfance Nicolas Rubinstein et commence à s’atteler à l’écriture de son trio pour violon, violoncelle et piano. Tchekhov à Nice pour soigner sa tuberculose … et finalement se prendre jeu Quand Tchekhov arrive pour la première fois à Nice, en 1894, il a 34 ans. Une enfance banale, des études de médecine et une irrépressible vocation littéraire. Il descend à l’Hôtel Beaurivage, l’y attendent des lettres de son amie Lydia Mizinova. Elle lui apprend qu’enceinte de l’écrivain Potapenko, déjà marié, elle a perdu son enfant en retournant en Russie. Il tirera de cette sombre histoire sa plus belle tragédie, « La Mouette ». En 1897 il revient à Nice pour un second séjour. Médecin, il se sait atteint par la tuberculose et condamné. Il souffre maintenant continuellement, tousse et crache le sang. Chaque jour est une victoire contre sa maladie. L’écrivain descend à la pension Oasis, rue Gounod dans le « quartier des musiciens » à deux pas de la gare. Les chambres n’y sont pas très chères, l’hôtel est une petite colonie russe… qui accueille plusieurs tuberculeux, comme Tchekhov lui-même. Pour l’anecdote, c’est cette même russian artists I 23 pension que choisira Lénine lors de ses deux séjours dans la ville. La douceur du soleil, les fleurs, les palmiers, le bleu de la méditerranée paisible … tout l’incite à la paresse ; il se porte mieux. Anton apprécie déambuler dans la ville, marcher sur la Promenade des Anglais, s’asseoir à la terrasse d’un café pour y lire la presse. C’est dans cette Nice qu’il aime que germent plusieurs idées, mais il n’a pas très envie d’écrire. La pluie qui le bloque à la pension lui permet cependant de composer Le Petchenègue, De retour, En Chariot. Il aimerait bien gagner à la roulette pour pouvoir se passer d’écrire, d’ailleurs il en achète une petite avec son ami Potapenko venu le rejoindre. Tous deux étudient son fonctionnement avec soin et essaient de mettre au point un stratagème qui doit leur permettre de gagner à tous les coups. Ils tentent leur chance au casino de Monte-Carlo, mais la pratique se révèle infructueuse. Potapenko perd tout au point d’emprunter à son ami la somme nécessaire pour rentrer en Russie … Lors d’un dernier séjour en 1900, Tchekhov retrouve sa pension russe (qui existe toujours de nos jours) et y termine l’écriture des « Trois Sœurs » avant d’expédier le manuscrit pour être joué à Moscou. La colonie russe a fait souche à Nice au point d’inspirer ses plus grands artistes qui sont nombreux à y avoir séjourné. Après la révolution russe, Nice et la Côte d’Azur deviendront refuge à des familles prestigieuses. Cette riche histoire entre la Russie et la Côte d’Azur se maintient encore de nos jours : invitée officielle, la patrie de Gogol et de Tchékhov a parrainé la dernière édition du salon du livre de Nice.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 1Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 2-3Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 4-5Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 6-7Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 8-9Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 10-11Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 12-13Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 14-15Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 16-17Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 18-19Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 20-21Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 22-23Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 24-25Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 26-27Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 28-29Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 30-31Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 32-33Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 34-35Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 36-37Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 38-39Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 40-41Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 42-43Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 44-45Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 46-47Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 48-49Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 50-51Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 52-53Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 54-55Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 56-57Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 58-59Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 60-61Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 62-63Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 64-65Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 66-67Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 68-69Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 70-71Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 72-73Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 74-75Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 76-77Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 78-79Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 80-81Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 82-83Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 84-85Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 86-87Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 88-89Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 90-91Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 92-93Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 94-95Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 96-97Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 98-99Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 100-101Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 102-103Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 104-105Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 106-107Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 108-109Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 110-111Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 112-113Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 114-115Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 116-117Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 118-119Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 120-121Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 122-123Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 124-125Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 126-127Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 128-129Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 130-131Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 132-133Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 134-135Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 136-137Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 138-139Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 140-141Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 142-143Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 144-145Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 146-147Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-2 été Page 148