Côte d'Azur Deluxe n°2012-1 printemps
Côte d'Azur Deluxe n°2012-1 printemps
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-1 de printemps

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : ASB Publishing S.a.r.l.

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 58,5 Mo

  • Dans ce numéro : les Russes et la Côte d'Azur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
96 I cÔte d’azur deluxe I shopping & lifestyle Baccarat Il était une fois au siècle des Lumières Très vite, la verrerie se transforme en cristallerie et obtient sa première commande royale en 1823. Ébloui par « le fini, la beauté du travail », Louis XVIII commande un service de verres à la Manufacture, ouvrant ainsi le livre des commandes prestigieuses que passeront Maharadjahs du Rajasthan, cour impériale japonaise, rois d’Arabie et de l’Empire ottoman, sans oublier la cour de Russie à laquelle un four de la Manufacture sera spécialement dédié : jusqu’à 1000 personnes y seront employées ! Dès 1832, une maison de vente est ouverte à Paris. Baccarat se distingue alors en produisant du cristal de couleur, une première en France. Cette innovation majeure, alliée à l’audace stylistique et la collaboration d’artisans d’élite va auréoler la marque d’un prestige incomparable. Des médailles d’or viendront couronner toutes les participations de la Manufacture aux Expositions Universelles qui jalonnent le XIX ème siècle ; la cristallerie s’y distinguera notamment avec la création du « Temple de Mercure », un édifice de cristal haut de cinq mètres. La beauté et l’originalité des couleurs de Baccarat, à l’image du rouge rubis, obtenu par l’addition de poudre d’or Une certaine idée du luxe … Clin d’œil de l’histoire, c’est au siècle des Lumières que débute l’épopée de Baccarat, l’une des plus prestigieuses manufactures de cristal au monde. Nous sommes en 1775, il y a de cela près de 240 ans, les Rois règnent encore sur la France. Louis XV, le successeur de Louis XIV, le Roi Soleil autorise alors l’évêque de Metz à établir une verrerie dans le petit village de Baccarat situé à l’Est de la France. ou le fameux cristal noir appelé « onyx », dont l’alchimie reste jalousement gardée, assure la renommée internationale de la maison lorraine. A partir de 1886 elle ouvre des comptoirs à Bombay, à la Havane, à Buenos Aires, Hanoï, Montevideo, au Mexique… Un savoir faire exporté à l’international La réputation et le savoir faire de Baccarat s’illustre particulièrement avec ses luminaires, arbres étincelants de 6 à 250 lumières, qui seront parmi les premiers à s’adapter à la « Fée Electricité » en 1896. La manufacture se distingue également par la fabrication de flacons de parfums : les ventes bondissent, passant de 150 pièces par jour pour atteindre les 4 000 au cœur des « Années Folles ». En 1927, la cristallerie collabore avec Guerlain pour le parfum « Liu », vingt ans plus tard, Salvador Dali dessinera le flacon du « Roy Soleil » … Aujourd’hui encore, des maisons telles que Cartier ou Dior continuent de faire appel à la manufacture pour leurs réalisations de prestige.
Photos : Baccarat Après guerre, la marque part à la conquête de l’Amérique du Nord en ouvrant une filiale et un magasin dans la 57 ème rue new yorkaise. Pour son bicentenaire une grande exposition rétrospective est organisée au Palais du Louvre : l’hommage d’une nation à une cristallerie qui contribue depuis des siècles au rayonnement international de l’excellence française. Après ces siècles brillants d’histoire, il fallait un siège digne afin d’accueillir la collection somptueuse de la Galerie-Musée. C’est chose faite en 2003 avec la création d’un espace de 3000 m² désignés par Philippe Starck dans l’ancien hôtel particulier de Marie Laure de Noailles, place des Etats-Unis dans le XVI ème arrondissement parisien. En 2008, c’est de nouveau à Philippe Starck que Baccarat confie la conception de sa Maison à Moscou, dans un hôtel particulier de la rue Nikolskaïa. Un lieu qui achève de sceller la longue histoire d’amour entre la Russie et la cristallerie commencée lorsque furent réalisés candélabres, fontaines de cristal ou le célèbre verre dit « du Tsar » en 1896. L’engouement du souverain pour la marque est tel qu’il est aussitôt suivi par princes, aristocrates et personnages illustres de la cour impériale russe. Reconnaissance ultime, Baccarat deviendra un mot en faisant son apparition dans le « Petit Robert », le dictionnaire de référence de la langue française. Un bras, une bouche, une main, un souffle, une âme La cristallerie, un des fleurons de l’excellence artisanale française crystal I 97 dispose d’un savoir-faire remarquable et exceptionnel dont les gestes n’ont que peu changé depuis l’établissement de la manufacture. Un objet Baccarat, c’est un bras, une bouche, une main, un souffle, l’âme du verrier, du tailleur, du graveur et du doreur. Une élite d’artisans composés de 25 Meilleurs Ouvriers de France, la distinction professionnelle la plus distinguée du pays. Si la maison s’est internationalisée, décorant et habillant New York, Moscou, Londres ou Tokyo, le lieu de production n’a pas changé depuis plus de deux siècles. C’est toujours dans le petit village de Lorraine, au milieu d’un domaine de six hectares que les pièces continuent à être élaborées. Là, Baccarat est une des dernières cristalleries à posséder une poterie en interne. Le pot, c’est le berceau du cristal ou silice, oxyde de plomb, groisil … vont donner naissance à une pate de cristal pure qui sera moulée, soufflée avant de donner naissance à l’objet désiré. Aujourd’hui Baccarat scintille de deux mille références permanentes, rythmées par deux nouvelles collections par an, des commandes spéciales. Des luminaires, à l’art de la table, aux objets de décoration, bijoux, carafes et flacons de parfums, l’histoire d’une maison qui a su parfaitement allier au fil des siècles savoir-faire et créativité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 1Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 2-3Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 4-5Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 6-7Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 8-9Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 10-11Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 12-13Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 14-15Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 16-17Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 18-19Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 20-21Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 22-23Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 24-25Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 26-27Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 28-29Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 30-31Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 32-33Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 34-35Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 36-37Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 38-39Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 40-41Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 42-43Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 44-45Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 46-47Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 48-49Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 50-51Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 52-53Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 54-55Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 56-57Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 58-59Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 60-61Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 62-63Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 64-65Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 66-67Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 68-69Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 70-71Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 72-73Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 74-75Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 76-77Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 78-79Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 80-81Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 82-83Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 84-85Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 86-87Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 88-89Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 90-91Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 92-93Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 94-95Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 96-97Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 98-99Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 100-101Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 102-103Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 104-105Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 106-107Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 108-109Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 110-111Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 112-113Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 114-115Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 116-117Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 118-119Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 120-121Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 122-123Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 124-125Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 126-127Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 128-129Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 130-131Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 132-133Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 134-135Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 136-137Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 138-139Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 140-141Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 142-143Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 144-145Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 146-147Côte d'Azur Deluxe numéro 2012-1 printemps Page 148