Côté Ciné n°82 oct/nov 2015
Côté Ciné n°82 oct/nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de oct/nov 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Côté Ciné Group

  • Format : (170 x 287) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : baby-sitting 2, le film.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
U Le Nouveau stagiaire De Nancy Meyers, USA, 2h01 Avec Robert De Niro, Anne Hathaway, Rene Russo... Ben, veuf de 70 ans, n’est pas fait pour la retraite. Prêt à tout pour occuper ses journées, il intègre une fringante start-up de mode, avec le statut de stagiaire... diplômé de la « old school » ! Si ses cyber-compétences sont limitées, son expérience de la vie va bientôt devenir indispensable à ses collègues (dont deux charmants « Workaholics ») , comme à sa jeune boss. On avait connu De Niro en chauffeur de taxi, boxeur, gangster, beau-père... mais jamais en stagiaire d’une persévérante working girl qui doit jongler entre ses responsabilités professionnelles et sa famille. Une idée que Nancy Meyers (Ce que veulent les femmes, The Holiday) exploite avec charme dans une comédie de bureau où le sexisme et le jeunisme sont mutés au placard ! Par accident De Camille Fontaine, France, 1h25 Avec Hafsia Herzi, Emilie Dequenne, Mounir Margoum... Un soir, Amra, Algérienne clandestine sur le point d’être régularisée en France, renverse un piéton. Ravagée par la culpabilité et la certitude qu’elle n’obtiendra plus jamais ses papiers, elle est opportunément innocentée par Angélique, une parfaite inconnue. Les jeunes femmes deviennent rapidement inséparables, mais l’attitude d’Angélique se révèle de plus en plus étrange, voire inquiétante... Camille Fontaine, scénariste de Coco avant Chanel et Landes, passe à la réalisation avec un thriller à relief social, aux héroïnes (et interprètes) magnifiques... mais aux amitiés maléfiques. 8 7 oct. 7 oct. 14 oct. L’Étudiante et Monsieur Henri De Ivan Calbérac, France, 1h40 Avec Claude Brasseur, Noémie Schmidt, Guillaume De Tonquédec, Frédérique Bel... Monsieur Henri vieillit et ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien. Aussi son fils le persuade de louer une chambre à une jeune étudiante. Bien qu’hostile, le vieux râleur va se servir d’elle pour essayer de se débarrasser de sa belle-fille catho et coincée... Ivan Calbérac (Irène, Une semaine sur deux...) adapte sa propre pièce de théâtre et trouve en Claude Brasseur, 80 ans et 90 films au compteur, un Henri idéalement grognon. Autour de lui, chaque personnage et chaque comédien dépasse ici la caricature, et l’on savoure chaque mot de cette comédie truculente et touchante.
TOUS LES FILMS Les Nouvelles aventures d’Aladin De Arthur Benzaquen, France, 1h45 Avec Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Eric Judor, Michel Blanc, Vanessa Guide, Audrey Lamy, William Lebghil, Nader Boussandel... Il était une fois un voleur à la petite semaine tellement vilain qu’il s’était déguisé en Père Noël pour détrousser les Galeries Lafayette ! Mais sa supercherie fonctionna tellement bien qu’il se retrouva pris en otage par les enfants qui lui réclamaient une histoire. C’est ainsi qu’Aladin vécut ses plus belles (nouvelles) aventures ! Kev Adams et son pote Slim de Soda embarquent sur le tapis volant d’un conte des mille un délires, L’Homme irrationnel De Woody Allen, USA, 1h36 Avec Joaquin Phoenix, Emma Stone, Parker Posey, Jamie Blackley... Un prof de philo en pleine déprime existentielle arrive dans sa nouvelle université, précédé d’une réputation sulfureuse, mais aussi impuissant face aux avances torrides d’une collègue qu’à l’avidité intellectuelle de sa meilleure étudiante. Jusqu’au jour où, ayant surpris une conversation qui le révolte, il décide de se rendre enfin utile... en commettant un meurtre. Il retrouve alors toute sa vigueur... Quand la démonstration intellectuelle peut conduire... à l’irrationalité criminelle, cela nous vaut un Woody Allen dans la lignée de Crimes et délits et de Match Point, aussi noir que jubilatoire. Menant son récit avec un suspense hitchcockien, des dialogues jouissifs et ce qu’il faut de références littéraires – sans prise de tête –, Woody semble filmer comme il respire, avec une fluidité, une légèreté jusque dans le cynisme qui procure un plaisir... coupable. 14 oct. 14 oct. dont peuvent surgir les génies, des clips de rap ou des brushing de folie ! Arthur Benzaquen (créateur et héros de la série Zak) ici réalisateur, scénariste et acteur (le Bédouin lubrique dans le désert, c’est lui !) joue avec les niveaux de narration comme il se joue de l’imagerie arabesque d’Aladin. Ici, rien n’est sérieux, mais tout est sérieusement drôle. Et c’est là tout le génie. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :