Côté Ciné n°82 oct/nov 2015
Côté Ciné n°82 oct/nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de oct/nov 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Côté Ciné Group

  • Format : (170 x 287) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : baby-sitting 2, le film.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Régression De AlejandroAmenábar, Espagne/Canada, 1h46 Avec Ethan Hawke, Emma Watson, David Thewlis, David Dencik... 1990. Dans une petite communauté du Minnesota, la jeune et pieuse Angela accuse son père d’un crime odieux. L’homme avoue sa culpabilité, mais il a tout oublié. Les enquêteurs ont alors recours à la thérapie « de la régression », pour faire resurgir ses souvenirs refoulés... les plus terrifiants. Un flic perfectionniste, un psychologue rationaliste, un curé compréhensif... face à une famille – et un pays ? – sous l’influence de Satan  : cinq ans après Agora, le réalisateur de Tesis et Les Autres revient aux frissons de ses débuts. S’inspirant de sordides affaires d’abus sexuels liés à des rituels sataniques, qui se sont déroulées en Amérique il y a 30 ans, Amenábar maintient une intrigue crédible et une esthétique dans la lignée des films d’horreur des années 70, sans hystérie ni effets numériques. Ce n’en est que plus flippant. Le Dernier chasseur de sorcières De Breck Eisner, USA, 1h40 Avec Vin Diesel, Elijah Wood, Rose Leslie, Michael Caine... Pour avoir vaincu la plus redoutable des sorcières, Kaulder a été condamné à l’immortalité, et séparé à jamais de son épouse et de sa fille bien-aimées. Ainsi, depuis des siècles, le vaillant guerrier traîne sa malédiction et sa solitude... tout en s’acquittant avec les honneurs de ses devoirs de « gardien de l’ordre de la hache et la croix ». Lorsque la maléfique Reine du Mal 14 28 oct. 28 oct. refait surface dans notre monde, il devra se résoudre à accepter l’aide d’un jeune prêtre volontaire et d’une rôdeuse des rêves pour... une chasse ultime. Breck Eisner (réalisateur du terrifiant The Crazies) déroule une lutte millénaire primaire, dans laquelle la survie de l’humanité est confiée à Mister Diesel, en « Highlander » immortel.
Nous trois ou rien De Kheiron, France, 1h42 Avec Kheiron, Leïla Bekhti, Gérard Darmon, Zabou Breitman, Alexandre Astier, Michel Vuillermoz... À Téhéran, de 1971 à 1984, du Shah aux islamistes, Hibat s’oppose sans relâche aux dictatures les plus obscurantistes, connaissant tour à tour la fougue de la militance et l’humiliation de la prison. Mais depuis qu’il a rencontré la belle Fereshteh, plus rien n’est pareil. Les jeunes mariés continuent à militer dans la clandestinité, jusqu’à ce 1er janvier 1984 où, pour protéger leur jeune fils, ils choisissent l’exil. Après le chaos iranien, ils vont découvrir la banlieue parisienne ! The Lobster 28 oct. De Yorgos Lanthimos, Irlande/G-B/Grèce/France, 1h58 Avec Colin Farrell, Rachel Weisz, JohnC. Reilly, Léa Seydoux... Cannes 2015  : Prix du Jury Ce pourrait être maintenant ou bientôt. Un homme est transféré à l’Hôtel, où, comme tout célibataire, il a 45 jours pour trouver une partenaire. Sinon, il sera transformé en animal. Il s’échappe et rejoint dans les bois un groupe de résistants  : les Solitaires... Tournant avec des stars internationales, le Grec Lanthimos (Canine, Alps) ne perd rien de son mordant  : sa fable S-F est délicieusement absurde et cruellement actuelle. Et sa love story dystopique aussi drôle que bouleversante. TOUS LES FILMS 4 nov. Vous le connaissez pour son rôle de pote obsédé dans la mini-série Bref  : l’humoriste Kheiron, de la génération Jamel Comedy Club, signe un premier film « hommage » inspiré du destin hors du commun de ses parents. Des confins de l’Iran au 9-3, son autobiographie aux airs de conte évoque l’engagement et la résistance, le don de soi et l’idéal d’un vivre ensemble, mais surtout l’humour et l’amour, toujours plus forts que la peur. Le Fils de Saul De László Nemes, Hongrie, 1h47 Avec Géza Röhrig, Levente Molnár, Urs Rechn... Cannes 2015  : Grand Prix 4 nov. C’est le choc du dernier Festival de Cannes  : le quotidien d’un prisonnier du Sonderkommando d’Auschwitz, qui, en attendant sa propre exécution, est forcé à travailler dans l’enfer de l’enfer des fours crématoires. Lorsqu’il croit reconnaître son fils parmi les cadavres, il décide d’accomplir l’impossible  : sauver le corps et lui offrir une véritable sépulture. Le Hongrois László Nemes signe une mise en scène exemplaire qui refuse toute esthétisation de l’horreur, pourtant omniprésente. L’expérience est viscérale, et d’une rare puissance émotionnelle. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :