Côté Ciné n°55 décembre 2012
Côté Ciné n°55 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Côté Ciné Group

  • Format : (170 x 287) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Tom Cruise est Jack Reacher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Ernest et Célestine De Benjamin Renner, Vincent Patar et Stéphane Aubier France/Belgique/Luxembourg, 1h20 Avec les voix de Pauline Brunner, Lambert Wilson... 12 déc. La tendresse de leurs images à l’aquarelle et leurs histoires hyper sensibles ont fait le succès des beaux albums de Gabrielle Vincent. Aujourd’hui, les aventures d’Ernest et Célestine prennent vie au cinéma, grâce au producteur de Kirikou et des Triplettes de Belleville. L’amitié de ce gros ours mal léché et d’une petite souris orpheline, devient, grâce au scénario de Pennac et à l’animation superbe du débutant Benjamin Renner (soutenu par l’humour des réalisateurs de Panique au village), l’histoire piquante de deux marginaux bousculant les conventions. Arbitrage 12 déc. De Nicholas Jarecki, USA, 1h47 Avec Richard Gere, Susan Sarandon, Tim Roth, Brit Marling, Lætitia Casta... Robert Miller, puissant magnat de la finance, doit à tout prix vendre son empire avant que l’on ne découvre ses fraudes. Lorsqu’un accident coûte la vie de sa jeune maîtresse, il décide encore une fois de tout dissimuler, pour ne pas mettre en péril la transaction espérée. Lors de l’enquête criminelle qui s’ensuit, le milliardaire va devoir affronter les limites de sa moralité... Richard Gere révèle l’étendue de son côté obscur, face à Tim Roth (Lie To Me, Broken) en inspecteur tranchant en quête de justice. Un thriller qui se double d’une réflexion sur le rapport des puissants à la réalité, pour une troublante mise en perspective de la crise financière. Un jour de chance D’Álex de la Iglesia, Espagne, 1h35 Avec José Mota, Salma Hayek, Blanca Portillo, Juan Luis Galiardo... 12 déc. Lorsqu’il vient visiter, par nostalgie, l’hôtel de sa lune de miel, Roberto, ancien publicitaire sans emploi, a un accident et se retrouve avec... une tige de fer dans la tête ! Immobilisé par cette tige qui transperce son crâne sans pour autant influer sur ses capacités mentales, il devient l’attraction numéro 1 des médias présents, et décide d’en tirer un maximum de profit... Álex de la Iglesia (Balada triste, Crimes à Oxford, Mes chers voisins) propose une satire effrontée et dérangeante de nos vies modernes, entre frénésie médiatique et obsession pécuniaire. L’œuvre d’un authentique matador de la comédie noire, capable de braver les limites du mauvais goût comme celles du désespoir. 12
Pour Oscar, chaque jour est une aventure. Une histoire hors du commun racontée par Ary Abittan le 20 février Retrouvez tout l’univers de sur



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :