Côté Ciné n°114 mai 2019
Côté Ciné n°114 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Côté Ciné Group

  • Format : (170 x 287) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rocketman, son histoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Séduis-moi si tu peux ! De Jonathan Levine, USA, 2h00 Avec Charlize Theron, Seth Rogen, O'Shea Jackson Jr, Andy Serkis, Alexander Skarsgård... Fred est un journaliste spécialisé en chômage et galères. Charlotte est l’une des femmes les plus influentes du monde, en course pour devenir la prochaine présidente des États-Unis. Ces deux-là non rien en commun... si ce n’est qu’elle a été sa baby-sitter et son grand béguin d’enfance. Lorsque leurs chemins se recroisent par hasard des années plus tard, elle lui confie la rédaction de ses discours. C’est parti pour une partie John Wick Parabellum De Chad Stahelski, USA, 2h10 Avec Keanu Reeves, Halle Berry, Ian McShane, Anjelica Huston, Laurence Fishburne... Et de trois ! Keanu Reeves revient dans la peau du fracassant John Wick l’ex-tueur à gages, qu’on avait quitté en cavale à la fin du second volet. Cette fois, il vient de commettre la plus haute transgression  : tuer à l’intérieur même de l’Hôtel Continental – qui, pour rappel, est un terrain neutre réservé aux assassins. John Wick est alors « excommunié » par l’organisation criminelle et surtout traqué 12 15 mai de campagne qui va autant agiter les cœurs que les esprits. Une comédie romantique qui échange les genres (elle a la pouvoir, il est plus jeune) et y ajoute de subtiles touches politiques ? Le programme est déjà alléchant. Couplé à la puissance de frappe comique de Seth Rogen (C’est la fin, Nos pires voisins) et à l’élégance de l’Atomic Blonde Charlize Theron... yes they can ! 22 mai par tout ce que la planète compte de tueurs hystériques. Déferlement de gunfights et de poursuites plus infernales que jamais  : pour la 3 e fois, l’ancien cascadeur Chad Stahelski est aux commandes et réussit, avec ses influences allant de Sergio Leone à Park Chan-wook, à inscrire son pur concentré d’action dans un univers stylisé et décalé. Haletant.
Aladdin De Guy Ritchie, USA Avec Mena Massoud, Naomi Scott, Will Smith, Marwan Kenzari... Il était une fois un charmant chapardeur des rues qui voulait conquérir le cœur d’une princesse éprise de liberté, et qui croisa la route d’un génie lui offrant de réaliser trois vœux... Qui ne connaît pas les péripéties du célèbre conte des Mille et une nuits, de sa lampe magique et de son tapis volant ? Et qui ne connaît pas l’irrésistible talent avec lequel Disney sait faire renaître ses plus grands classiques ? Après Dumbo et avant Le Roi Lion, voici donc l’auto-remake en live-action du 22 mai 13 22 mai long métrage animé de 1992, où tout est à la fois familier et inédit, nouvelles chansons à l’appui. Aux manettes, le punchy Guy Ritchie (Sherlock Holmes, Agents très spéciaux, Le Roi Arthur) réalise son tout premier film familial sans rien perdre de son sens de l’action. Et face au jeune Aladdin (Mena Massoud, la révélation de la série Jack Ryan), on peut compter sur le génie hip hop du "Fresh Prince" Will Smith pour succéder avec brio à l’inoubliable Robin Williams. Stubby De Richard Lanni, Irlande/France, 1h25 Avec la voix de Gérard Depardieu C’est une histoire vraie  : celle d’un chien errant devenu sergent de l’armée américaine, pendant la guerre de 14-18. Recueilli à Yale par le soldat John R. Conroy, Stubby embarque clandestinement avec lui vers la France où il participera aux combats aux côtés des alliés. À son retour aux États-Unis, le héros canin reçoit le titre de sergent, mais il aura surtout montré au monde entier que l’important n’est pas d’être bien né, mais c’est le courage et l’amitié. Le réalisateur de docus historiques Richard Lanni a saisi tout le potentiel de cette incroyable aventure pour faire découvrir la Première Guerre mondiale aux enfants – en particulier aux États- Unis où elle est souvent oubliée –, par le biais d’un film d’animation riche en émotions. Et en bonus pour la VF  : Gérard Depardieu prête sa voix à un truculent poilu !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :