Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°7 de jun/jui 2003

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 71,4 Mo

  • Dans ce numéro : de l'Est à la SNCF...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Ci-dessus : Le très récent Talgo XXI perpétue la longue lignée des trains légers et articulés de l'ingénieur AlejandroGoicoechea (Photo : Thierry Leleu). (...Suite de la page 52) fourgons qui leur permet de "rattraper" le gabarit des hautes locomotives américaines General Motors. Ces rames sont exploitées en mode pull-push (sorte de réversibilité "économique" à l'américaine !) - la réversibilité est une première dans l'histoire de Talgo ! - avec une locomotive diesel F59PHI à une extrémité et une ex-machine F4OPH, démotorisée, servant de véhicule pilote à l'autre extrémité. Sources et bibliographie : Plaquettes du constructeur. Documents et rapports d'essais de la SNCF Articles des revues Maquetren, Hobbytren ! Carril, Via Libre, Chemins de Fer, Voies Ferrées n°54 et 60. "Ei TREN ESPANOL, NUEVA ORIENTACION FERROVIARIA" par A. Goicoechea (1950). Archives de l'auteur. I : auteur remercie CHRISTIAN TORREGO, spéci du matériel Talgo, pour son aide précieuse et sots amitié,de même que CARiosCFRKE6A et ARANTS OLLERO du département marketing de la soi ciété Talgo. 56 - Correspondances n°7 Talgo et la grande vitesse Avec la multiplication de la mise en service de lignes à grande vitesse à travers le monde, Talgo ne veut pas rester à l'écart et développe lui aussi son concept de train à grande vitesse. Partant du principe que la légèreté de ses rames est un atout pour obtenir une faible consommation énergétique et considérant que le système de guidage des roues d'un Talgo assure une tenue en ligne impeccable et une sécurité optimale en cas de déraillement (risque quasiment nul d'enchevêtrement ou dachevalement" des véhicules), le service des essais de Talgo récupère la rame prototype qui a voyagé aux Etats-Unis et l'équipe en rame laboratoire pour être essayée, sur les voies de la DB, derrière une locomotive électrique allemande E 120. La vitesse de 291km/h est atteinte en Allemagne le 28 novembre 1988 avec de nouveaux trains de roulement et suspensions. Mais une campagne d'essais au banc portera la limite à 500 km/h ! Après ce record "virtuel", les progrès vont alors être très rapides : en mai 1994, les 300 km/h sont dépassés sur la ligne à grande vitesse espagnole de l'AVE, la rame de 6 voitures étant remorquée par une locomotive électrique 252 Siemens. Puis les chemins de fer allemands mettent à la disposition de Talgo des "sillons" de circulation sur la ligne à grande vitesse Hannover/Würzburg. La rame d'essais, remorquée par deux motrices de l'ICE, atteint 360 km/h entre Güttingen et Hannover lors des essais réalisés en novembre 1994. Et afin de confirmer la sûreté de marche de ce matériel léger, la rame est refoulée à la vitesse prodigieuse de 250 km/h ! Une autre campagne d'essais a lieu entre juillet et septembre 1997 sur la ligne AVE, la rame d'essais à composition réduite pour la circonstance étant cette fois remorquée par une locomotive AVE Alsthom : 332 km/h en traction et 250 km/h au refoulement (! ! !) sont les performances époustouflantes qui ont été obtenues, toutefois limitées par le tracé de la voie et la puissance de la rame !... De cette campagne naît une nouvelle génération de voitures Talgo, série 7, aptes aux vitesses commerciales de 220 km/h à 350 km/h et déclinées en plusieurs versions "rames tractées" ou "rames automotrices". Quatre rames Talgo sont en construction pour la République du Kazakhstan. Aujourd'hui, après une longue histoire riche en rebondissements, Talgo est entré dans la cour des grands constructeurs au moment où l'Espagne a elle aussi entrepris sa révolution ferroviaire en devenant un pays de référence pour la grande vitesse ! Bruno Legouest Agent de conduite à l'EMT de Toulouse, Bruno Legouest conduit les trains de la SNCF. Cheminot français, son intérêt pour le chemin de fer le porte, pourtant, à s'intéresser plus particulièrement aux trains de la RENFE et aux Talgo, sur lesquels il écrit dans les magazines spécialisés espagnols.
CARNET DE VOYAGE Texte & photos  : ALEXANDRE ZELKINE FRANCHIR LE RIDEAU DE FER, POURSUIVI PAR LES POLICES POLITIQUES DES PAYS DU BLOC DE L'EST, C'ÉTAIT LE RÊVE DE NOM- BREUX JEUNES FRANÇAIS QUI DANS LES AN- NÉES 60 SE VOYAIENT BIEN JOUER LES ES- PIONS ! CE RÊVE, ALEXANDRE ZELKINE L'A VÉCU, ET C'EST UNE VÉRITABLE ÉPOPÉE QU'IL NOUS RACONTE DANS CE RÉCIT. UN BEAU VOYAGE ENTRE FANTASME ET RÉALITÉ. Correspondances n°7 - 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 76