Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°7 de jun/jui 2003

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 71,4 Mo

  • Dans ce numéro : de l'Est à la SNCF...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
QUESTION DE STYLE 100 ans de Paul Arzens Texte : Loïc FIEUX - Illustrations  : PAUL ARZENS (Coli. : BRIGITTE ARZENS) A QUELQUES RARES EXCEPTIONS PRÈS, LES LOCOMOTIVES DIESEL LIVRÉES À LA SNCF ENTRE 1956 ET 1975 DOIVENT LEUR UNITÉ ESTHÉTIQUE AU CRAYON DE PAUL ARZENS. IL EN EST DE MÊME POUR DE NOMBREUX AUTORAILS ET POUR LES TURBOTRAINS. DES "SOUS-MARINS DE LA ROCHELLE" AU TGV À TURBINE, VOICI LA SAGA DE L'IDENTITÉ VI- SUELLE DE LA TRACTION AUTONOME FRANÇAISE D'APRÈS-GUERRE. 20 - Correspondances n°7
Panorama du diesel français si, comme nous l'avons développé dans Correspondances n°3, les CC 7001 et 2 de 1949 sont les premières locomotives devant leur noble prestance à Paul Arzens, c'est avec la traction autonome que cet artiste devient pour trois décennies le créateur attitré de la SNCF. En effet, entre 1944 et 1949, à l'époque des dessins qui conduiront aux CC 7001 et 2, Paul Arzens traite avec Als-Thom et non avec la SNCF. Notez qu'Als-Thom s'écrit encore en deux mots - héritage de la "société ALSacienne" et de la "THOMson" ! Bien qu'il subsiste une zone d'ombre quant aux modalités des relations entre l'artiste, la SNCF et les constructeurs des BB 9001 à 4 décorées par Paul Arzens en 1950 (1), il est clair que c'est avec les autorails RGP que commence vraiment la fructueuse collaboration entre la SNCF et Paul Arzens. Ainsi, l'exploitant peut "imposer" son styliste aux industriels à une époque où il existe encore une demi-douzaine de constructeurs d'engins moteurs. C'est ainsi que l'artiste peut apporter Page de gauche : Chef d'ceuvre esthétique, l'autorail "vista-dome"est dessiné dès 1946, bien avant sa concrétisation en 1959 avec l'X 4200 "panoramique". A l'exception de la forme des baies frontales du dome, le style de l'engin est figé dès le premier coup de crayon. Ci-dessous, de haut en bas : - Imposé à Paul Arzens par Alsthom, le pare-brise inversé à l'origine du dessin "nez cassé"aura, sur les machines diesel, une carrière limitée aux CC 72 000. Cela n'empêche pas Paul Arzens de redessiner en 1964 la BB 67 000 de Brissonneau-et-Lotz en la dotant d'un pare-brise inversé et de capots. Ce dessin compte parmi ceux qui vont peu à peu établir le style des CC 72000, arrêté en 1966. - Entre 1937 et 1942, Paul Arzens s'intéresse à différentes positions pour les cabines de conduites. Cette 1CCI diesel marie des arrondis aérodynamiques d'inspiration automobile et une cabine centrale qui, tracée dans le prolongement des tabliers latéraux, évoque déjà la future génération Valenciennes-Thionville. Chose rare pour Paul Arzens, la décoration de la rame remorquée ne prolonge pas la décoration de la locomotive. sa contribution aux CC 65 000 (Alsthom), BB 67 000 (Brissonneau-et-Lotz et MTE), X4200 (Renault), X 2700 (De Dietrich), AlA A1A 68 000 et 68 500 (CAFL, Fives-Lille-Caille et CEM), etc. Pour sa part, Brigitte Arzens (1) La consultation de la comptabilité de Paul Arzens permet de situer en 1950 son intervention au profit de l'esthétique des BB 9001-2 et surtout, des BB 9003-4, ces quatre machines étant livrées en 1953-54. Correspondances n°7 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 76