Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
Correspondances ferroviaires n°7 jun/jui 2003
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°7 de jun/jui 2003

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 71,4 Mo

  • Dans ce numéro : de l'Est à la SNCF...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
QUESTION DE STYLE 12 - Correspondances n°7 Ci-contre : Gros plan sur la 141 R 1207 en cours de ravitaillement dans son dépôt de Nevers en 1969. On notera la différence de coloris entre la plaque tender - au marquage irréprochable - et celle de la machine, aux chiffres peu lisibles tant ils sont barbouillés de rouge. Actuellement préservée en Suisse, cette machine est attelée au tender 1206 qui porte les plaques du 1207 (Photo  : Serge Mossuz). Des oldques et des pour Ci-dessous  : Tout un symbole que cette plaque équipant le côté gauche de la 141 R 1, alors hors service à Sarreguemines en mai 1970 ! Le cerclage et les marquages sont du type Est, soit blancs sur fond rouge. En fonte et déjà fendue en diagonale à la hauteur du N, la plaque de cabine se brisera à la dépose ; la plaque côté chauffeur a donc été la seule conservée (Photo  : Michel Lavertu). les 141R Texte : FRÉDÉRIC TOUBLANC LES MACHINES À VAPEUR - MÊME SI LEURS ROBES ÉTAIENT VITE SOUILLÉES PAR LA SUIE - SAVAIENT SE FAIRE ÉLÉGANTES ET LEURS PLAQUES D'IMMATRICULA- TION) QU'ELLES PORTAIENT GÉNÉRALEMENT SUR CHAQUE FLANC DE LEUR ABRI, NE TARDÈRENT PAS À DE- VENIR UN EMBLÈME. ENQUÊTE SUR LA MODE, TEN- DANCES "CHARBON" ET "FUEL"...
enchons-nous sur une tradition de la SNCF qui consistait à faire figurer l'immatriculation de ses locomotives et tenders au moyen de plaques moulées, fixées sur les parois latérales des cabines et des caisses à eau. Avec le temps, les plaques finirent par devenir emblématiques. Aussi, alors que, chassées par le progrès, les machines à vapeur jetaient le feu les unes après les autres pour s'en aller pourrir sur les voies herbeuses en attendant la casse, il n'était pas rare de voir leurs anciens compagnons de labeur démonter "leur" plaque. A la fin des années soixante, la nostalgie aidant, les fans de vapeur se firent chasseurs de reliques, écumant dépôts, cimetières de machines et chantiers de ferraillage, ce qui incita la SNCF à réguler ce curieux marché en centralisant les pièces au magasin général de Villeneuve Prairie. Origine des plaques Issues du système innové par l'ancienne 0e PLM, ces plaques étaient à l'origine consti- MULHOUSE NORD 46158 Ci-dessous : 1 : Couleurs immaculées type Ouest pour cette R "Esto"sortant de RI à Thouars en 1%7, suite à la fermeture des Ateliers de Montigny-les-Metz l'année précédente. Ces derniers auraient traité le cerclage et les marquages en blanc, le liseré en rouge (Photo  : Roland Moreau). 2 : Inscriptions et cerclage sobrement polis pour cette plaque acier. On en a éliminé sur le tard le jaune clair primitif, trop facilement écaillable (Photo  : Frédéric Toublanc). 3 : Émouvante relique que cette plaque acier de la R 460, une des dix premières "Libération" à rouler en novembre 1945 au dépôt de Châlons. Ses peintures initiales, qui étaient celles de l'Est - rouge et argent - transparaissent sous le vert celtique et le jaune citron de l'Ouest, sa région de reclassement à partir de 1962. On devine les cartouches rectangulaires servant d'assise aux derniers chiffres, spécificité Baldwin (Photo  : Frédéric Toublanc). 4 : Peintures très classiques pour cette R méditerranéenne qui termina sa carrière comme génératrice de vapeur pour le dépotage à chaud du fuel au dépôt d'Annemasse (région Sud-Est) (Photo  : Frédéric Toublanc). 5 : Mêmes couleurs pour cette ancienne pensionnaire de Grenoble et Vénissieux, expédiée à Vierzon en 1965 pour y assurer la même tâche que sa consoeur d'Annemasse. A noter la balafre horizontale trahissant une ancienne prise en écharpe... (Photo : Frédéric Toublanc). 6 : Une machine Ouest pur sucre : vert celtique généreusement dispensé pour masquer le fond rouge initial, jaune bouton d'or puis citron pour les marquages (Photo  : Frédéric Toublanc). 7 : Quelques traces de peinture bleue sur le fond de cette 1198 du Mans rappellent la manière propre à cet établissement pour identifier ses engins (Photo  : Michel Lavertu). 8 : Étonnant badigeonnage jaune pour ce 30 R d'Annemasse, primitivement traité en noir ! Un procédé expéditif sans doute imputable à un agent de dépôt soucieux de raviver les couleurs à peu de frais... (Photo  : Frédéric Toublanc). 9 : Peintures encore acceptables pour cette Narbonnaise, célèbre pour avoir été une des quatre Mikado parties livrer un ultime baroud au dépôt de Salonique, louées à la Grèce d'octobre 1973 à avril 1974. Elles en étaient pourtant revenues dans un état extérieur lamentable... (Photo  : José Banaudo). SARREGUEMINES Correspondances n°7 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 7 jun/jui 2003 Page 76