Correspondances ferroviaires n°2 jui/aoû 2002
Correspondances ferroviaires n°2 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 8,50 €

  • Parution : n°2 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 95,2 Mo

  • Dans ce numéro : chemin de fer du Nord.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Né en 1904, Gabin apparaît à l'écran dès les années 1920. La particularité de cet acteur est d'avoir eu deux carrières totalement isolées l'une de l'autre par la guerre. Dans les années 1930, Gabin connaît un vif succès populaire avec ses rôles d'homme du peuple qui ont pour arrière-plan le Front populaire. L'un des films emblématiques de cette première carrière est par exemple La Belle Equipe (Julien Duvivier, 1936). Sans être vraiment ferroviphile, Gabin aime les locomotives et les camions ; il les côtoie d'ailleurs dans plusieurs films. Incarnant toujours un gars solide au caractère bien trempé, Gabin est en fait un homme timide, très mal à l'aise avec la presse. Il ne s'en cache d'ailleurs pas lorsque après maintes tentatives, Pierre Tchernia parviendra à l'amener sur le plateau de Monsieur Cinema. Au cours de la seconde guerre mondiale, Gabin compte parmi les acteurs français exilés à Hollywood. Lorsqu'il revient en France après la guerre, le contact avec le public est rompu. Non seulement les spectateurs prennent leur distance avec ceux qui se sont k nus à l'écart des souffrances de l'occupation, mais ils ne reconnaissent pas non plus cet acteur aux cheveux blanchis. Dans les années d'après-guerre, Gabin se fait principalement remarquer avec "La Nuit est mon Royaume" (Georges Lacombe, 1951), histoire d'un mécanicien qui perd la vue dans l'accident de sa locomotive, tourné notamment au dépôt des Joncherolles (SNCF région Nord). Néanmoins, la plupart des cinéphiles s'accordent 52 - Correspondances n°2
Ci-dessus, de gauche à droite  : - Cette vue aurait pu faire la Une de la revue "L'Etat, notre réseau". Le jeu de l'acteur et la patine du costume ne supportent aucune critique ! (Ministère de la Culture, France - Photographie  : Sam Levin). - Les gestes du métier ! Rassurez-vous, Gabin conduit juste pour la caméra... Les "photos de plateau"montrent que la Pacific et sa rame sont, en fait, tractées par une "40.000" (future SNCF 3-040 TA), des wagons plats de raccord ayant été attelés entre la machine de manoeuvres et le train filmé (Ministère de la Culture, France - Photographie  : Sam Levin). - Gabin graissant une machine dans "La Nuit est mon royaume". Une précision du geste que l'on retrouve aussi dans les films qui le montrent en "routier"au volant d'un camion, tel "Gas-oil" (Ministère de la Culture, France - Photographie  : Sam Levin). Ci-contre, de gauche à droite  : —"Patron"de sa Pacific, un dévorant" voyage en classe supérieure ! (Ministère de la Culture, France - Photographie  : Sam Levin). - Fumée, vapeur et vitesse sous un ciel inquiétant  : l'atmosphère de Zola est bien présente. Mais savez-vous que, lors du saut désespéré final de l'équipe de conduite dans le vide, le train est arrêté et c'est un système de fond de décor déroulant qui donne l'illusion que le train roule (Ministère de la Culture, France - Photographie  : Sam Levin). à penser que la seconde carrière de Gabin ne démarre qu'en 1954 avec "Touchez pas au Grisbi" (Jacques Becker) qui fixe les références du polar français des années 50. Ce filma également le mérite de révéler Lino Ventura dans lequel Jean Gabin perçoit immédiatement un Correspondances n°2 - 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 2 jui/aoû 2002 Page 76