Correspondances ferroviaires n°19 jun/jui 2005
Correspondances ferroviaires n°19 jun/jui 2005
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°19 de jun/jui 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (214 x 278) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : le chant du cygne...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
À Roger Neukum, ancien des "2D2 Midi" À l'heure où sont écrites ces lignes, nous apprenons la disloarition de Roger Neukum. Ancien responsable de R1v113, il dirigeait le département essai de la diredion du matériel. Il œuvra bénévolement au Musée de Mulhouse en qualité d'expert pour la section patrimoine de la diredion du matériel de la SNCF, Roger Neukum avait participé à la modification des 21)2 Midi en 1951. Il aimait à raconter son métier et a contribué, par ses anecdotes, à enrichir le présent article. À sa famille, "Correl)ondwices" adresse ses condoléances attrislées. Tau, le 29 septembre 1932.'Les débuts de la 2'D2 E 4802, première de la série à avoir été livrée au.Midi une semaine plus tôt. la machine es1 dans son état d'origine, avec éclairage dissymétrique (phare + feu de position), avertisseur "Tifon" réservé au machines de vitesse et échelons d'accès à la toiture montés sur les faces frontales. Conformément à la pratique "Midi", c'est le pantographe avant qui dl levé. 11faut dire qu'à l'époque, on maîtrise encore mal la manoeuvre de ces appareils, comme en témoigne la corde isolée, fixée à l'entretoise du panto et qui descend dans la cabine de conduite en cas de défaillance du syslème pneumatique de verrouillage. Quelle peut être la livrée de la machine ? Bleue, selon toute probabilité, dans la tradition inaugurée avec les 2C2, cinq ans auparavant. 1,es "Constructions électriques de Trance" ont peint la traverse de tamponnement dans une couleur vive, rouge selon toute vraisemblance, initiative à laquelle il sera mis fin très vite, sans doute à la demande même de la compagnie du.Midi qui, depuis ses origines, ne conçoit d'habiller ses machines que dans une robe unicolore.'Le convoi est orienté côté Tarbes. il est composé de deux voitures d'express à bogies et à portières latérales type Midi, d'un fourgon à bogies type TO. et de voitures OCEM, à l'époque toutes récentes.'Les trois cheminots photographiés ont en dénominateur commun leur couvre- chef  : un béret basque ! , Notez enfin la présence, au droit de la machine, des rails destinés à la translation du chariot transbordeur destiné à la manutention des wagons, héritage du chemin de fer des temps héroïques (Collection luc Tourhied. 60 - Correspondances n°19
Orthez, 6 mars 1934. 2a 2'D2 E 4802 joue les vedettes et pose au milieu de cinq cheminots de la compagnie. 2a photographie met bien en évidence l'eslhétique de la locomotive que certains trouvent simpliste mais à laquelle on ne peut dénier une incontestable présence. 2a caisse unique à structure travaillante préfigure davantage les réalisations futures que celle des 2D2 P.O. où, à l'image des locomotives à vapeur, certains auxiliaires (freinage par récupération, compresseur) se trouvent rejetés aux extrémités. l'éclairage électrique, réduit au minimum, es ? complété, côté aide- conducteur, par une grosse lanterne à pétrole. 2e 1" janvier 1934, le TO et le Midi ont signé un traité d'exploitation commune mais rien n'en semble transparaître au travers de cette paisible image de fin d'hiver. Depuis un mois, un enfant du Sud- Ouest Gaston'Doumergue, préside aux destinées du pays. Notre 2V2, arborant toujours ses plaques "Midi", règne sur le trafic noble d'un empire ferroviaire dont le terminus es ? Bordeaux. Mais c'est une reine en sursis  : au mois de mai 1933, des essais effectués sur Taris-'Vierzon ont mis en évidence les faiblesses de la série  : cinématique de rappel des bogies diredeurs mal conçue, suspension des roues motrices trop raides et caisse sujette à des vibrations périodiques...Ees jours de gloire des E 4800 sont comptés. 2a 2D2 4810 a été livrée le 21 août 1935 au dépôt de Toulouse- Matabiau dans la perspective de la mise sous tension de la section Toulouse- Narbonne, intervenue le 5 septembre 1935. Date de ce cliché ? `L'immédiat après- guerre, probablement. les plaques en cuivre ont laissé place à des inscriptions au pochoir, l'accès aux échelons d'accès à la toiture es ? désormais condamné par un capot et un sifflet a remplacé la trompe "Tifon". Autre nouveauté, l'application, sur les bogies diredeurs d'amortisseurs à bain d'huile Brouilhet destinés à "adoucir" leur mouvement de rappel. Aux dires d'un ancien roulant, cet appareil n'était jamais aussi efficace que...lorsqu'on l'avait vidé de son huile. tes équipes de conduite trouvaient toujours un endroit discret pour effectuer cette opération strictement prohibée mais qui leur permettait de "pousser" leur 2'D2 au- delà de la vitesse limite de 100 km/h imposée depuis la fin des années 30 à cette série de machines. Reste à savoir si les chefs de dépôts savaient toujours fermer les yeux... En cette fin des années 40, les E 4800 conservent, pour quelques temps encore, l'essentiel du trafic voyageurs sur la ligne Montauban- Sète et la E 4810 apparaît, compte- tenu des difficultés de l'époque, relativement bien soignée. Elne interrogation  : à quoi peut bien correspondre le badigeon blanc qui couvre, au premier plan, le réservoir d'air et l'amortisseur ? Veslige des prescriptions de sécurité de la "défense passive" ? A ce sujet, signalons que les 2D2 de Toulouse, au cours des années sombres, avaient vu appliquer sur chaque côte de leurs traverses de tamponnement, deux larges triangles rectangles peints en blanc. Quant à la livrée, on peut raisonnablement supposer un vert 306 pour la caisse, noir 901 pour les parties basses, entourages de fenêtres rouge vif 601 ((Document luc Tournier via Roger Neukum). Correspondances n°19 - 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 76-77Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 78-79Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 80-81Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 82-83Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 84