Correspondances ferroviaires n°19 jun/jui 2005
Correspondances ferroviaires n°19 jun/jui 2005
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°19 de jun/jui 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (214 x 278) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : le chant du cygne...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
INVENTAIRE t 2 3JoO Si es mahines C trop 41,4e4 jimbie:41)à te* -d4eeetIteleh, 54 - Correspondances n°19 Texte  : Loïc FIEUX IDI, LES 2D2 5001 À"...5‘'02.4 DE ï,JCSNCF NE SE-SONT, AU COURS, CENN ES DE SERVICE, JAMAIS REMISES DE LEURS DÉFAUTS - QUI DEVAIENT ÊTRE LA FIERTÉ DUMIDI SONT RESTÉES COMMEATÉES. -ELLES SERONT d'et,NC PARMI LES PRE-.,
ppliquant la décision ministérielle de 1920, le Midi convertit au 1500 V continu ses lignes Al edrifiées en 12 kV 16 2/3 Hz. À partir de 1922, cette compagnie reçoit les premières unités de la célèbre famille des BB Midi (BB 1500, 1600, 4100, 4200, 4600 et 4700 SNCF) chargées d'assurer les services de base, mais incapables de dépasser 100 km/h. Afin de disiDoser de machines éleétriques "de vitesse" pour ses lignes de plaine, le Midi se dote entre 1923 et 1928 des E 3101 à 10 (2C2 3101 à 10 SNCF). Avec 1850 ch pour 130 km/h, cette série surclasse largement les BB Midi contemporaines, mais pâtit de sa faible masse adhérente (57 t sur 104 t au total). Au cours des années 1930, les trains de grandes lignes sont de plus en plus souvent composés de voitures métalliques ou métallisées, d'où un alourdissement des rames. En conséquence, le Midi développe une machine de vitesse à quatre essieux moteurs de configuration 2D2. Mauvais bogies de guidage et rigidité extrême des essieux moteurs Dès 1925-26, les E 501 et 2 du PO (2D2 5501 et 2 SNCF) démontraient leurs qualités. Il s'agissait alors probablement des meilleures locomotives de vitesse sous 1500 V. Refusant peut-être d'aligner ses choix techniques sur ceux du PO, le Midi va cumuler les erreurs avec ses 2D2 E 4800. Conçues pour 120 km/h, ces machines développant une puissance continue de 3700 ch sous 1500 V (1) seront rapidement limitées à 100 km/h en raison de leur tenue de voie discutable et de leur agressivité envers la voie. Empirique, l'amélioration de la tenue de voie par l'élévation du centre de gravité a été appliquée avec succès aux 2C2 3100, mais au prix d'un montage des moteurs en position verticale dans la caisse avec pour conséquence des arrivées d'huile sur les collecleurs. Imaginée dès 1923, la 2D2 Midi devait initialement n'être qu'une extrapolation de la 2C2. Par conséquent, la 2D2 reprend les bogies de guidage de la 2C2. Ces bogies sont assimilables à ceux des P8 prussiennes et sont jugés tout juste suffisants pour les machines à trois essieux moteurs. Ils se montreront donc notoirement inadaptés au guidage de la 2D2 (1) Données techniques issues de l'article "Ea locomotive élearique à grande vitesse type 213.2 E 4801" par M. Leboucher, ingénieur en chef des services techniques du matériel et de la traction des chemins de fer du Midi, Revue générale des Chemins de Ter, Dunod, novembre 1933. Loïc Fieux Esrl journaliae. dans la, presse- informatique. et des trangkorts et auteur d'ouvrages ferroviaires. dont l'empattent rigide s'étend sur 6,30 m (la machine est longue de 16,80 met pèse 122,5 t pour 76,5 t adhérentes). Par ailleurs, les problèmes de graissage rencontrés sur les 2C2 ont incité à placer les moteurs des 2D2 en position horizontale basse (il s'agit de moteurs doubles), d'où un abaissement du cen- Tage de gauche  : Incroyable photo pour une étonnante livrée  : c'e.sl dans les années 40 que la 2D2 5006 a reçu cette robe "aubergine" tirant sur le violet avec des entourages de baies bleus. Nous la voyons ici au début des années 50, passant à Eabouheyre en tête d'un train de messageries direa « S'ID) composé de wagons couverts, un réfrigérant et deux plats bâchés. `Un seul feu de signalisation frontal sous la baie du mécano, pas de fanaux d'angles et un demi-disque replié ici, dont une moitié se relève pour indiquer le signal de fin de convoi rouge cerclé de blanc (Photo  : Dubruille/la'Vie du Rail). Ci-dessous  : Ea 2E,2 5019 chez elle, au dépôt de Bordeaux-St-jean, en février 1966. Notez les deux feux unifiés, la robe vert celtique et les encadrements de baies rouge vif (Photo  : S.'Boulanger/Photothèque 2R Tresse). Correspondances n°19 - 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 76-77Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 78-79Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 80-81Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 82-83Correspondances ferroviaires numéro 19 jun/jui 2005 Page 84