Correspondances ferroviaires n°15 oct/nov 2004
Correspondances ferroviaires n°15 oct/nov 2004
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°15 de oct/nov 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (214 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 75,0 Mo

  • Dans ce numéro : réseau breton, le dernier cheval noir.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
Ci-contre  : La 140 B 50, tender 20 B 44 (équipe Édouard Vallier-Albert Loire) au retour d'une tournée marchandises sur Saint Maurice-Châteauneuf, en 1953. Appartenant à une série de 205 machines construites en 1910, elle fut la dernière à être radiée le 12 juin 1956, au dépôt de Roanne (Photo  : DR/ColL  : Albert Loire). Ci-dessous  : Eté 1936, quelques wagons, dont un à vigie de serre-frein, stationnent sous le gabarit de la voie 5. À l'extrême gauche, une rame est en cours de chargement de tuiles, pur produit de l'industrie locale assurant l'expédition quotidienne d'une douzaine de wagons (Photo  : L-A.Mathé/Coll.  : Frédéric Toublanc). portent encore un indicateur de vitesse à colonne liquide graduée en km/h, type Stroudley. Cet appareil permet de constater le dépassement de la vitesse limite par le débordement d'un liquide indélébile. Incorporées dans un roulement avec repos à Cluny et retour, elles s'accommodent très mal des courbes serrées et des arrêts fréquents. Les années 20 et 30 voient le règne presque sans partage des 230 A "biquettes", au point qu'on les trouve encore en tête du MV sur La Clayette en 1945-47. Vient ensuite le temps des 140 B à tender court de 16 m3, un peu "fouetteuses" dans les courbes, et des 141 B "Jacob" ; on engage aussi les 140 J et 242 TC de Paray. De 1960 à 1972, c'est un BB 63 000 qui prend le relais. Les deux lignes ne présentent pas de difficultés majeures. Les mécaniciens titulaires font les tournées les yeux fermés, mises à part les fastidieuses manoeuvres dans les gares. C'est là toute une ambiance  : à Pouilly comme dans les autres gares, chaque mécanicien joue 54 - Correspondances n°15 du sifflet à sa manière et les gardes des PN et agents de la gare les identifient à l'avance, tels Morin sur sa 140 B 7, Vallier sur sa 140 B 50, ou Larochette sur sa 140 B 176. 2003 ou la ligne du Far West L'imposant BV de Pouilly, récemment vendu et rénové, voit encore passer le locotracteur en tête du train de desserte restreinte destiné aux deux derniers clients  : les ferrailles Brossette et surtout Loire Record à Charlieu. Doux anachronisme que de voir, entre 13 h et 19h, une rame réduite à un ou deux wa- gons se dandiner au long d'une voie herbeuse, aux traverses dansantes et au ballast terreux. Mais plus surréaliste s'avère être le spectacle du convoi obligé de marquer l'arrêt devant une quinzaine de PN, histoire de laisser le temps à l'agent d'accompagnement de manoeuvrer les barrières ou la ficelle réglementaire... L'auteur exprime ses sincères remerciements à Mme GABRIELLE BERTHELIER et Mine BROSSETTE, à MM. FERNAND BESSON, GEORGES CEAUX, AN- DRÉ JACQUOT et ALBERT LOIRE.
Correspondances Revue a Histoire ferroviaire Hors'série 1/2004nces Les autorails, c'est dingue ! II y a chez chaque Français un autorail rouge et crème qui sommeille. Baguette de pain, saucisson, béret basque et litre de rouge, on ne peut imaginer la campagne française sans son autorail, égrenant ses voyageurs au fil d'adorables stations bucoliques, entre deux coups de "pimpon" annonçant le passage de cet ami si sympathique. Oui, le petit monde de l'autorail est un havre de fantaisie au sein de la froide rationalité qui règne sur les chemins de fer des grandes lignes, dédiés à la grande vitesse et aux migrations interurbaines. L'autorail, lui, se mutine et s'aiguille vers des voies d'une audacieuse indépendance où il fait encore bon voyager. La nuit, quand tous les chats sont gris, savez-vous que bien des autorails ou des automotrices font des fredaines ? Attention, délire  : l'une tracte une voiture-lits, l'autre préfère acheminer un "ambulant postal" quand un troisième prend en charge une ou deux "couchettes". Et ne parlons pas du "Picasso" à qui l'on confie les poissons de la marée ! Bien sûr, il n'est pas facile de croiser ces trains de poésie qui se cachent sur des lignes de traverse. Le hors série n°2 de Correspondances vous présente  : "L'ART DE COMPOSER LES TRAINS  : LES AUTORAILS" REVUE D'HISTOIRE FERROVIAIRE Jehan-Hubert Lavie (avec la collaboration de Daniel Quint) Dans cet ouvrage, richement illustré de photos la plupart inédites montrant des convois souvent insolites, vous trouverez  : M 04923 2 H F:10,00 € RO un portrait des différentes séries d'autorails et de remorques du parc SNCF ; un tour d'horizon complet des différentes compositions engagées hier et aujourd'hui. 72 PAGES QUADRI, FORMAT 22 x 28.5 CM, DOS CARRÉ I OUI, je commande ex. du hors série L'art de composer les trains  : les autorails au prix de 10 € l'exemplaire ou 8,50 € pour les abonnés de Correspondances. Nom  : Prénom Adresse  : Nl'carte  : Expire fin  : LI Je règle par chèque ci-joint À photocopier et à retourner aux  : LR Ferie..Ads € Sari, 13F) 30104, F-56401 AU RAY Cedex Commandez sur Intui nut  : W,611/W LOGO ICIEVIII1 le IC Correspondances n°15 - 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 76