Correspondances ferroviaires n°15 oct/nov 2004
Correspondances ferroviaires n°15 oct/nov 2004
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°15 de oct/nov 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (214 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 75,0 Mo

  • Dans ce numéro : réseau breton, le dernier cheval noir.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
PATRIMOINE Pouilly-sous-Charlieu, gare de bifurcation PLM Texte  : FRÉDÉRIC TOUBLANC SITUÉE AU PK 18,3 DE LA LIGNE DE 59 KM, OUVERTE EN 1882, RELIANT ROANNE À PARAY-LE-MONIAL, LA GARE DE POUILLY-SOUS-CHARLIEU DOIT SON IMPORTANCE À L'OU- VERTURE EN 1889 DE LA LIGNE DE 116 KM QUI LA RELIE À CHALON-SUR-SAÔNE. TRANSPORTONS-NOUS AU CŒUR DU RÉSEAU PLM, À UNE ÉPOQUE - LA PREMIÈRE MOITIÉ DU 20E SIÈCLE - Où LA GARE EST LIEU DE VIE SANS PAREIL ET REGARDONS VIVRE CET ARCHÉTYPE AU RYTHME DE "PATIENCE, LENTEUR ET MODÉRATION". 44 - Correspondances n°15ntre Loire et Saône, dans les doux Evallonnements de la Bourgogne méridionale, deux lignes à voie unique sont ouvertes le ler juin 1882 entre Roanne et Paray, le 20 octobre 1888 de Cluny à Chalon et le leimars 1889 de Pouilly à Clermain. Entre Clermain et Cluny, les trains empruntent la ligne Parayle-Monial à Macon ouverte en 1870. Si la ligne de Paray suit un tracé peu accidenté, aux rampes maxi de 8 mm/m, il n'en va pas de même entre Charlieu PK 5,9 et Clermain PK 55,7, où le relief du Charolais impose un parcours plus sinueux, quelques tunnels et des déclivités pouvant atteindre 20 mm/m. Des installations fixes importants Desservant une cité industrieuse de 2000 habitants, la gare est implantée au sud de la ri-
LA LOIRE gg6g. l'OUILLY-tour-CHARLIEL - itur ni la Ligna da ! banne S.N.C.F.- SUD-EST POUILLYsousCHARLIEU Ci-dessus  : Alors qu'au premier plan le docteur François Dupont, médecin de la localité, regagne son domicile proche en franchissant le PN 19, nous découvrons la gare assoupie entre deux trains en cette mi-journée de l'été 1910, soit de gauche à droite  : la halle PV, la voie 1, l'abri de quai, la grue à eau capable de débiter 800 litres à la minute, la voie 2 et la voie "spéciale Chalon", le BV, et l'édicule de nécessité. On notera par ailleurs les panneaux de signalisation  : face rouge du disque de position d'aiguille donnant la voie de service et un des deux carrés de sortie indiquant l'arrêt ; ils sont enclenchés depuis le Poste I situé hors champ (Photo  : DIUColl.  : Frédéric Toublanc). Ci-contre  : Flot impressionnant que celui des quelque 300 employés sortant à midi de l'usine toute proche des tissages Bréchard, le panier du casse-croûte à la main. En cas de fermeture de la barrière roulante, il n'était pas rare de voir des piétons l'ouvrir, peu désireux de faire la queue devant le portillon réservé à cet effet. C'est ainsi qu'un soir de l'hiver 1925 une ouvrière fut broyée par une locomotive circulant haut-le-pied. On tira les conclusions de ce drame en installant par la suite des barrières oscillantes (Photo  : DR/Coll.  : Georges Ceaux). Page de gauche  : En tête de son train arrivé de Paray-le-Monial, une 030 Bourbonnais de 1856 stationne sur voie 2. Les vêtements des personnels reflètent la stricte hiérarchisation des tâches et des grades en vigueur dans la famille PLM vers 1895  : gilet et noeud papillon pour le chef de train à gauche, vareuse à deux rangées de boutons pour trois agents supérieurs, veste simple pour les commis aux écritures et hommes d'équipe, blouse pour le lampiste et l'équipe de conduite. Le mécanicien arbore toutefois un large chapeau, comme pour se démarquer de ses collègues, astreints à la casquette réglementaire. Ci-contre  : Vue du raccordement des voies en direction de Roanne. On distingue une 230 A qui s'apprête à refouler en gare tender en avant, à la hauteur du PN 18 dit de "la volante" ; barrant le chemin du port, ses barrières à lisses sont relevées depuis le PN 19, à la demande des usagers actionnant une cloche de bronze, grâce à des filins d'acier de 150 m de long courant le long du talus. A noter par ailleurs l'imposant échafaudage en treillis de bois, destiné à protéger les lignes téléphoniques de l'éventuelle chute d'un câble à haute tension surplombant la voie (Photos  : DR/Coll.  : Frédéric Toublanc). tîb POUILLY,/4.1-1A kLIFl'>orna - P Correspondances n°15 - 45



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 15 oct/nov 2004 Page 76