Correspondances ferroviaires n°10 déc 03/jan 2004
Correspondances ferroviaires n°10 déc 03/jan 2004
  • Prix facial : 9,50 €

  • Parution : n°10 de déc 03/jan 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (212 x 278) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 107 Mo

  • Dans ce numéro : le temps des cabines rondes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
Récit d'ÉTIENNE CATTIN En période ordinaire, c'est pas souvent que tu bats la purée (3). Mais, à ce moment-là - à ce moment qui a duré dix ans - c'était quasiment tous les jours. Alors, c'était terrible, c'était infernal. On en avait des cauchemars au dortoir, rien qu'à l'idée qu'il fallait revenir. Les gens de Somain et de Valenciennes, ils s'emmerdaient pas. Ils te donnaient douze ou quinze briques (4) avec un plein tender de farinard VI (5) et débrouille-toi avec ça. Tu commençais par balancer tes briques dans le poêle (6). Tu les voyais même pas dedans, tellement y en avait peu. Ç'en était ridicule. T'avais pas fait vingt kilomètres que/11.1 tu commençais déjà à chercher la flotte et le gaz. À peine t'avais attaqué la rampe que la marche funèbre commençait. Tu te mettais à semer (7) les minutes tout le long du eci chemin, mais t'en regagnais jamais. Même aux descentes, tu récupérais rien parce que t'arrivais au sommet des buttes en mourant, et, au lieu de te lancer, tu te dépêchais de fermer le régula- * : Z (3) Battre la purée  : perte de temps dans la marche horaire suite à des difficultés de traction. (4) Briques  : grosses briquettes de 11 kg constituées de "fines" de houille *ad agglomérées par du brai. Permettaient de "monter le feu" après l'allutA mage. Les briquettes utilisées sur le Nord-Est étaient les célèbres "Aniche CLO B.S." (5) Farinard  : houille de mauvaise qualité granulométrique, dite "tout I » venant", autres appellations  : couscous, cale soupape... io (6) Poêle  : surnom du foyer de la locomotive. Sur les 150 E, le foyer avait 41111. Cl une grille de 3 m de long. (7) Semer les minutes  : perdre du temps dans la marche horaire du train. 48 - Correspondances n°10
teur, d'ouvrir le ronfleur (8) en grand et de tirer de l'eau pour te renipper avant d'attaquer la bosse suivante. Bien beau encore quand tu plantais pas un chou. Sans compter que ç'arrivait plus d'une fois. Basculer (9) en pleine voie, le plus souvent, fallait pas y songer ; il te restait plus une seule brique pour remonter le feu, et même pas un morceau de criblé gros comme le poing. Tu te contentais de retirer quelques os (10) sur la grille et t'attendais que ça remonte pour démarrer, en semant ton couscous (11) et en soufflant comme un boeuf. Et démarrer, t'y réussisçais pas toujours. Quelquefois, un copain moins pouilleux t'arrivait au derrière et te poussait au cul pour t'aider à repartir... Il faut y avoir passé pour savoir ce que c'était. Les gens qui voyaient le boulot par hasard en restaient sur le flanc. - Tiens, je me rappelle un jeune sous-chef qui avait juste fini ses stages et qui venait d'être nommé au dépôt à la belle époque. Il nous avait accompagnés à Somain. Moi, y avait à peine quelques semaines que je venais d'être sacré fonctionnaire (12). A ce (8) Ronfleur : surnom du souffleur, organe permettant d'activer à l'arrêt ou à basse vitesse le tirage à la cheminée. (9) Basculer:... basculer le feu... jeter le feu... tomber le feu... Nettoyer la grille en éliminant les "crasses". Opération effectuée au dépôt sur "voie de fosse" spécialisée, et exceptionnellement en pleine voie en cas de "manque de production". (10) Os : galettes de mâchefer, "crasses"... (11) Couscous : voir farinard. (12) Fonctionnaire  : grade statutaire de "élève mécanicien" autorisant à la fonction de mécanicien de route. Récit d'ÉTIENNE CATTIN Page de gauche, en bas : En 1948, vu depuis le dessus de l'entrée ouest du tunnel de Liart, un "MD"(train de marchandises direct) Valenciennes/Lumes, remorqué par une 150 X de Hirson, vient de dépasser Liart et approche de Martinsart. "Ci-dessus, de gauche à droite  : - Entre deux "mises au feu", Maurice se repose d'une fesse sur son strapontin précaire. - Le MECRU (mécanicien de route) Pierre Gadel dit "Pierrot", au "manche"de sa 1-150 E 162 du dépôt de Conflans en 1948. Remarquez le volant de commande de l'échappement qui cache en partie l'indicateur Flaman. -"Un foyer à la limite de la résistance humaine...". Maurice Anstett, CFRU (chauffeur de route) de la 1-150 E 162, "allonge" les pelletées de charbon dans la gueule du foyer, avec porte autoclace à contrepoids. (Photos : DR/Coll.  : Francis Villemaux) moment, je tenais encore la pelle (13). Je suivais le vieux Rémy qui était pas encore parti en retraite. Je m'en souviens comme si c'était aujourd'hui. On avait notre bouille (14) la 150 E 110. Et pourtant, c'était une gazeuse. Je crois qu'avec une autre on serait jamais arrivés. Y aurait fallu venir nous chercher dans les champs. Eh bien, le jeune chef, il a été servi ; il a compris tout de suite. A l'aller, on s'en est encore tirés. On s'en tirait toujours, pour partir. D'abord parce qu'à Mohon ou à Lumes, on avait bien de la vacherie comme charbon, mais que ç'avait quand (13) Tenir la pelle : l'élève mécanicien pouvait toutefois continuer à assurer la fonction de "chauffeur de route"... tenir la pelle. (14) Bouffie : surnom donné à une locomotive à vapeur ; autres appellations : casserole, chaudron, bindrelle, bécane... Correspondances n°10 - 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 1Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 2-3Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 4-5Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 6-7Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 8-9Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 10-11Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 12-13Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 14-15Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 16-17Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 18-19Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 20-21Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 22-23Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 24-25Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 26-27Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 28-29Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 30-31Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 32-33Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 34-35Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 36-37Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 38-39Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 40-41Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 42-43Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 44-45Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 46-47Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 48-49Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 50-51Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 52-53Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 54-55Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 56-57Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 58-59Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 60-61Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 62-63Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 64-65Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 66-67Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 68-69Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 70-71Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 72-73Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 74-75Correspondances ferroviaires numéro 10 déc 03/jan 2004 Page 76